gh9711_5.jpg

Une semaine, un oiseau

Le Blongios nain

blongios nain 7378 fdDate de parution dans le JHM : 9 juillet 2017

« Ouôr…ouôr…ouôr… » répété inlassablement toutes les 2 secondes depuis la roselière, surtout en début et en fin de journée, une sorte d’aboiement rauque trahit la présence du plus petit héron d’Europe, et l’un des plus petits au monde : le Blongios nain (Ixobrychus minutus). 

De retour d’Afrique tropicale où il a passé l’hiver, il signale ainsi sa présence à une éventuelle femelle de passage, à partir de mi-mai. La période de chant dure jusqu’à fin juin et s’arrête avec la construction du nid.  Le mâle commence seul à le construire mais la femelle devra valider cette première ébauche et l’aidera ensuite à terminer.  Les 2 à 7 œufs sont couvés par les 2 parents et les petits commencent à sortir du  nid pour s’agripper aux tiges qui l’entourent dès l’âge de 5 ou 6 jours. A l’âge d’un mois, ils sont autonomes, ayant appris instinctivement à pêcher les petits poissons, amphibiens et insectes aquatiques qui composent leur nourriture. Le départ vers l’Afrique a lieu en septembre. La forte mortalité lors de la migration et la disparition de haltes migratoires et de sites d’hivernage sur le continent africain semblent être les principales causes de la raréfaction de cette espèce dont la population française est estimée à environ 400 couples contre 2.000 il y a 50 ans. De 20 à 30 couples seulement nichent encore en Champagne.

Un héron aussi lourd qu’un œuf de poule !

Avec ses 30 cm de long et 50 cm d’envergure, le Blongios nain est, comme son nom l’indique, un nain parmi les hérons.  Cela semble encore plus vrai pour son poids, puisque le record de légèreté pour un adulte est de 59 grammes, soit le poids d’un œuf de poule.  Le maximum est de 150 grammes, ce qui ne fait tout de même pas beaucoup. Cela n’empêche pas notre héron d’être un grand voyageur capable de traverser la mer Méditerranée et le Sahara d’une seule traite !

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau Le Blongios nain