198.jpg

Une semaine, un oiseau

L'Etourneau sansonnet

etourneau sansonnet0150 crosetDate de parution dans le JHM : 16 juillet 2017

Qui n’a jamais maudit les volées d’Etourneaux du mois de juin qui s’abattent sur les cerisiers… Il faut le plus souvent savoir partager avec le sansonnet dont l’envol des premières nichées coïncide avec les fruits des cerisiers les plus précoces.

Cette « mauvaise habitude » le rend peu populaire et ce ne sont pas les regroupements hivernaux dans nos villes (les dortoirs peuvent alors comptabiliser plusieurs milliers d’oiseaux) qui améliorent cette popularité. Pourtant, l’Etourneau a bien d’autres charmes et facultés qui le rendent très attachant. Son plumage d’abord, noir moucheté de blanc, possède de magnifiques irisations vertes et violacées. En période de nidification, son bec et ses pattes se colorent de jaune et rouge vifs qui tranchent avec la couleur sombre des plumes. Mais le plus remarquable est ailleurs car l’Etourneau sansonnet(Sturnus vulgaris)possède un talent caché absolument remarquable : c’est un imitateur hors norme qui semble prendre du plaisir à perturber les ornithologues. Si vous entendez un loriot en mars…. c’est l’Etourneau, si vous entendez un Râle d’eau dans un arbre, c’est encore le sansonnet… Grue, milan, buse, foulque, bouvreuil, le répertoire est quasiment sans fin tant le talent est grand.

Une espèce qui s’adapte à son environnement

Le sansonnet est un oiseau cavernicole et opportuniste qui utilise un grand nombre de cavités et pas seulement celles arboricoles. Des cas sont notés dans des murs de pierre, sous des toitures et pignons, sur des pylônes électriques et même des lampadaires. Les nichoirs des parcs et jardins sont très régulièrement utilisés. Forestier, citadin, campagnard, l’Etourneau est partout. Pourtant, ses populations sont données en déclin modéré en Europe et en France. Les gros vols et dortoirs de plusieurs milliers d’oiseaux se font, il est vrai, de plus en plus rares.

Christophe Hervé

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau L'Etourneau sansonnet