6.jpg

Une semaine, un oiseau

Le Chardonneret élégant

chardonneret elegant0430Date de parution dans le JHM : 6 août 2017

Avec sa face rouge, sa tête noire et blanche, le bandeau jaune vif qui orne  ses ailes noires, son dessus chamois et son ventre plus clair, le Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), qui mérite bien son qualificatif, est facilement reconnaissable.

Long de 12 cm pour un poids de 15 à 20 grammes, il est un peu plus petit qu’un moineau. D’un naturel confiant, il fréquente nos jardins, les parcs des villes et toutes sortes de milieux ouverts. Peu exigeant, il installe son nid, une petite coupe faite d’herbes, de mousse, de duvet et de toiles d’araignées,  dans un arbre ou un buisson, souvent à faible hauteur. Les 4 à 6 œufs éclosent au bout de 9 à 12 jours et les oisillons quittent le nid à l’âge de 13 à 18 jours mais seront encore nourris pendant leurs parents pendant une dizaine de jours.

Si les aliments apportés par les parents sont des larves d’insectes, le Chardonneret est essentiellement un mangeur de graines, de bourgeons et de fleurs. Son bec plutôt long et fin pour un granivore lui sert de pince pour extraire les graines cachées ou protégées par des épines, comme celles de certains chardons qui lui ont valu son nom. Les petites plumes rouges qui ornent sa face sont raides et la protègent, ainsi que ses yeux, des épines.

Une espèce en forte régression

Si le Chardonneret reste un oiseau commun dans notre région et en France, en général,  l’évolution de ses effectifs est néanmoins préoccupante. Il a en effet perdu plus de la moitié de sa population depuis 2001, en raison notamment de la raréfaction des zones de friches et de certaines plantes sous l’effet des herbicides. Prisé comme oiseau de cage en raison de son plumage et de son chant, c’est aujourd’hui une espèce protégée dont la capture et la détention illégale peuvent être passibles de fortes amendes et de peines de prison. Il reste malgré cela victime d’un trafic lucratif.

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau Le Chardonneret élégant