169.jpg

Une semaine, un oiseau

Grèbe à cou noir

Date de parution dans le JHM : 8 avril 2018grebe a cou noir gru6910 christine tomasson ldd

Des 20 espèces de grèbes qui subsistent à travers le monde (2 ont disparu depuis 1975), le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis) est le plus nombreux.

Bien présent dans l’ouest des Etats-Unis, on le trouve également dans le sud du continent africain, dans l’est de l’Asie et de l’Europe occidentale jusqu’en Asie centrale. En Europe, il a étendu son aire de répartition vers l’ouest au cours du siècle dernier, vraisemblablement en raison de l’asséchement et du drainage des zones humides où il nichait dans les steppes d’Asie occidentale.
En France, sa population nicheuse est estimée à environ 1200 couples dont seulement 5, au maximum en Champagne-Ardenne. C’est donc en ce moment, au cours de sa migration vers ses sites de nidification, que l’on a le plus de chances d’observer cette belle espèce en plumage nuptial.
Long de 30 cm pour un poids d’environ 300 grammes, le Grèbe à cou noir qui arbore en hiver un discret plumage gris et blanc, est facilement identifiable au printemps. Ses flancs roux, son cou noir, les éventails de plumes dorées qui ornent sa tête noire et ses yeux rouges en font un oiseau particulièrement élégant.
Hivernant le plus souvent en mer, le long des côtes, il s’arrête sur nos lacs et étangs en migration mais recherche, pour nicher, des plans d’eau bien pourvus en végétation immergée, de préférence également occupés par des mouettes qui lui assureront une certaine protection contre les rapaces et autres prédateurs. Nicheur tardif, la ponte ayant lieu le plus souvent à partir de la fin du mois de mai, il est très sensible aux perturbations liées à la chasse dans la mesure où les jeunes ne sont normalement pas volants lors de l’ouverture.

Plus de 20.000 plumes !

Le plumage des grèbes, à l’aspect soyeux, est particulièrement dense et isolant. Leurs plumes ont une structure très particulière, que l’on ne retrouve chez aucune autre famille d’oiseaux, qui fait qu’elles sont extrêmement imperméables et préservent parfaitement la peau de l’humidité. Pour cela, le Grèbe à cou noir dispose de plus de 20.000 plumes soit 3 à 4 fois plus qu’un aigle et presque autant qu’un cygne !

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau Grèbe à cou noir