190.jpg

Une semaine, un oiseau

Le Goéland cendré

goeland cendre dsc00314Date de parution : 25 décembre 2016

Un peu plus grand qu’une Mouette rieuse, le Goéland cendré en plumage adulte, qu’il  arbore à partir de son 3ème hiver, se reconnaît à son dessus et ses ailes gris plus foncé que cette dernière,  sa tête blanche ornée de quelques stries grises sur la nuque, son bec jaune marqué d’une bande sombre et ses pattes jaune verdâtre ou jaune orangé. Le dessin des ailes, dont l’extrémité noire est ornée de petits miroirs blancs,  est également distinctif.

En hivernage sur nos grands lacs, il se nourrit essentiellement de petits poissons  mais on le rencontre ausssi dans les champs en compagnie de mouettes à la recherche de vers de terre, d’insectes ou de petits rongeurs. Comme d’autres laridés (mouettes et goélands), il exploite également volontiers les décharges.

Pouvant nicher dans des milieux très variés (îlots rocheux, plages de galets, marais, bâtiments…), le couple élève de 1 à 3 jeunes. Les 2 parents se relaient toutes les 2 ou 3 heures pour couver pendant 28 jours mais c’est la femelle qui assure l’essentiel du nourrissage des poussins jusqu’à ce qu’ils soient capables de voler à l’âge de 1 mois environ.

Un oiseau nicheur rare en France

Largement répandue dans les régions nordiques, de l’Islande à la Sibérie orientale, l’espèce compte environ 1 million de couples et se porte bien. En revanche, avec en moyenne 30 couples nicheurs pour tout le pays, le Goéland cendré est l’un des oiseaux nicheurs les plus rares de France. Il ne faut donc pas espérer le rencontrer lors d’une sortie ornitho en été même s’il est déjà arrivé qu’un couple s’installe au lac du Der.  Espèce essentiellement nordique, il est chez nous en limite sud de son aire de nidification.

 Par contre, c’est un hivernant plutôt rare dans notre région mais régulier, à découvrir en ce moment parmi les dizaines de milliers d’oiseaux qu’accueille le lac du Der.

 Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau Le Goéland cendré