141.jpg

Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Chacun des portraits d’oiseaux qui y sont présentés est co-rédigé par la Ligue pour la protection des oiseaux de Champagne-Ardenne et BirDer, entreprise spécialisée dans les sorties ornithologiques.
Retrouver ici, l’ensemble des chroniques déjà publiées pour faire découvrir ou mieux connaître les oiseaux qui fréquentent les plans d’eau, les plaines, les forêts ou encore les villes et les villages de notre territoire.

eclchevecheclaudiestengerDate de parution dans le JHM : 19 février 2017

La Chevêche d'Athéna (Athene noctua) est une petite chouette d’une vingtaine de centimètres, au plumage gris brun tacheté de blanc. La tête, brune, est ronde et plate tandis que les sourcils blancs marqués font ressortir les yeux jaunes. C’est un des rares rapaces nocturnes également visible en journée.

pinson arbres g rolinDate de parution dans le JHM : 12 février 2017

Dessous rosé, calotte grise, dos marron, croupion vert, tache blanche à l’épaule et barre alaire blanche : le Pinson des arbres (Fringilla coelebs) mâle est un petit passereau haut en couleurs  facilement identifiable. La femelle, plus terne se reconnaît elle aussi aux marques blanches de ses ailes .

Milans royaux (Romain Riols)Date de parution : 5 février 2017

Revenus de leurs sites d’hivernage en France méridionale, en Espagne ou encore, mais plus rarement, en Afrique du Nord, les premiers Milans royaux (Milvus milvus) vont faire leur apparition dans le ciel haut-marnais vers la fin janvier. Cette période de migration prénuptiale va s’intensifier à partir de la 2éme quinzaine de février et se poursuivre jusqu’à la mi-mars.

Harle bièvreDate de parution : 29 janvier 2017

Avec son corps blanc, le milieu de son dos noir et sa tête vert foncé, le mâle de Harle bièvre (Mergus merganser) est un facile à identifier. La femelle, gris clair à cou blanc et tête brune ornée d’une huppe, se reconnaît aussi aisément. Autre caractère distinctif de ce grand canard (jusqu’à 66 cm de long), son long bec fin crochu rouge adapté à la capture des petits poissons et des invertébrés aquatiques qui forment l’essentiel de sa nourriture.

verdier deurope villery jardin 02 04 13 fourcaud denis3 lddDate de parution : 22 janvier 2017

Le Verdier d'Europe (Chloris chloris) est un passereau trapu et rondelet. Le mâle arbore un plumage principalement vert olive et un ventre jaune tranché. Une grande partie des ailes est grise avec des pointes jaunes vifs sur les bords des primaires. Le bec est fort, typique des granivores puissants. La femelle est beaucoup plus terne.

pipit spioncelle lib5369 christine tomasson lddDate de parution :15 janvier 2017

Avec 17 cm de long pour une vingtaine de grammes, un dessus gris-brun, des parties inférieures blanchâtres aux rayures foncées, son sourcil et ses 2 barres alaires claires, le Pipit spioncelle (Anthus spinoletta) en plumage internuptial, tel qu’on l’observe classiquement chez nous, pourrait faire penser à une petite grive.

grandeaigrette11 eclDate de parution : 8 janvier 2017

Sensiblement de la même taille que le héron cendré avec qui elle partage les mêmes milieux, la Grande Aigrette (Ardea alba) s’en distingue au niveau de la couleur puisque son plumage est entièrement blanc.

goeland cendre dsc00314Date de parution : 25 décembre 2016

Un peu plus grand qu’une Mouette rieuse, le Goéland cendré en plumage adulte, qu’il  arbore à partir de son 3ème hiver, se reconnaît à son dessus et ses ailes gris plus foncé que cette dernière,  sa tête blanche ornée de quelques stries grises sur la nuque, son bec jaune marqué d’une bande sombre et ses pattes jaune verdâtre ou jaune orangé. Le dessin des ailes, dont l’extrémité noire est ornée de petits miroirs blancs,  est également distinctif.

sarcelle hiver g rolinDate de parution : 18 décembre 2016

Encore un bel oiseau à venir découvrir dans les semaines à venir.
En plumage nuptial, le mâle se reconnaît aisément: tête brun rouge traversée d’un bandeau vert métallique finement bordé de jaune, corps gris orné d’une raie blanche horizontale et côtés du dessous de la queue jaune clair...

mesange charbonniere villery jardin nichoir 05 10 10 fourcaud denis ldd 10Date de parution : 11 décembre 2016

Avec sa cousine la mésange bleue, la mésange charbonnière (parus major) est une visiteuse assidue des mangeoires installées pour aider les oiseaux à se nourrir durant l’hiver. C’est la plus grande représentante de l’espèce en Europe d’où son patronyme (major) scientifique.

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau