gh2.jpg

Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Chacun des portraits d’oiseaux qui y sont présentés est co-rédigé par la Ligue pour la protection des oiseaux de Champagne-Ardenne et BirDer, entreprise spécialisée dans les sorties ornithologiques.
Retrouver ici, l’ensemble des chroniques déjà publiées pour faire découvrir ou mieux connaître les oiseaux qui fréquentent les plans d’eau, les plaines, les forêts ou encore les villes et les villages de notre territoire.

goeland cendre dsc00314Date de parution dans le JHM : 25 décembre 2016

Un peu plus grand qu’une Mouette rieuse, le Goéland cendré en plumage adulte, qu’il  arbore à partir de son 3ème hiver, se reconnaît à son dessus et ses ailes gris plus foncé que cette dernière,  sa tête blanche ornée de quelques stries grises sur la nuque, son bec jaune marqué d’une bande sombre et ses pattes jaune verdâtre ou jaune orangé. Le dessin des ailes, dont l’extrémité noire est ornée de petits miroirs blancs,  est également distinctif.

a156 n2 gorgebleue9302 fabrice croset lddDate de parution dans le JHM : 9 avril 2017

La Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) est un des plus beaux passereaux pouvant être observés dans notre région. Elle arbore en effet une importante bavette bleue qu’on ne peut confondre et qui possède en son centre un croissant blanc nommé miroir (une autre sous-espèce nordique possède un miroir roux).

eclcormoranDate de parution dans le JHM : 27 août 2017

A l’origine cantonné le long des côtes atlantiques, le Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo) a progressivement étendu son aire de répartition en suivant les cours d’eau pour remonter à l’intérieur des terres. L’espèce est aujourd’hui régulièrement rencontrée sur les plans d’eau champenois en particulier en hiver où les effectifs locaux sont renforcés par les oiseaux venus du nord de l’Europe pour passer l’hiver dans notre région.

grand gravelot1080128Date de parution dans le JHM : 10 septembre 2017

Contrairement à ce que son nom semble indiquer, le Pluvier Grand Gravelot (Charadrius hiaticula), souvent appelé simplement Grand Gravelot, fait partie des petits limicoles, appellation qui regroupe de nombreuses espèces telles que les chevaliers, bécasseaux, bécassines, pluviers, vanneaux...

grandeaigrette11 eclDate de parution dans le JHM : 8 janvier 2017

Sensiblement de la même taille que le héron cendré avec qui elle partage les mêmes milieux, la Grande Aigrette (Ardea alba) s’en distingue au niveau de la couleur puisque son plumage est entièrement blanc.

grebe castagneux pfo9249 christine tomasson lddDate de parution dans le JHM : 31 juillet 2016

Avec  25 à 29 cm de long pour 130 à 230 grammes, le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) est le plus petit grèbe d’Europe. En plumage nuptial, il est facilement identifiable par son plumage très sombre, ses joues et les côtés de son cou châtain qui lui ont valu son qualificatif de « castagneux » (la castagne étant le nom de la châtaigne en Gascogne) et une marque blanc crème à la base du bec. Son plumage internuptial, à partir de la fin de l’été,  est plus terne.

grebe huppe gr img 0215 46Date de parution dans le JHM : 26 mars 2017

La parade du Grèbe huppé (Podiceps cristatus) est l’un des beaux spectacles que nous offre la nature dès le mois de février et jusqu’au début de l’été. A l’initiative de la femelle, qui appelle le mâle, les 2 oiseaux se rapprochent puis se font face. Aigrettes et collerette érigées, ils secouent la tête et se font des courbettes.

grive litorneDate de parution dans le JHM : 16 octobre 2016

Certains l’appellent la « tia tia »  à cause du cri qu’elle émet en vol. Son qualificatif de « litorne » viendrait quant à lui d’un mot néerlandais signifiant bavarder.

De la taille d’un merle, cette grande grive (Turdus pilaris) se reconnaît aisément à sa tête et son croupion gris, son dos marron, sa poitrine et ses flancs jaune roussâtre tachetés de noir et sa queue noire.

grues fabrice crosetDate de parution dans le JHM : 9 octobre 2016

Sa stature imposante (1m à 1,20m de taille pour 2m d’envergure), en fait l’échassier le plus grand d’Europe. La zone de nidification de la grue cendrée (grus grus) est particulièrement étendue puisqu’elle s’étend du nord de l’Allemagne jusqu’à l’ensemble de la Sibérie. Le nid est installé à même le sol dans des zones particulièrement difficile d’accès.

guepier christine tomassonDate de parution dans le JHM : 24 juillet 2016

Autrement surnommé le « Chasseur d’Afrique » en raison des couleurs de son plumage qui reprend celle des anciennes troupes coloniales françaises, le Guêpier d'Europe (Merops apiaster) arbore une large palette de teintes chatoyantes qui fluctue du bleu azur au roux en passant par le vert et le jaune.

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau