bl_rep2301.jpg

Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Chacun des portraits d’oiseaux qui y sont présentés est co-rédigé par la Ligue pour la protection des oiseaux de Champagne-Ardenne et BirDer, entreprise spécialisée dans les sorties ornithologiques.
Retrouver ici, l’ensemble des chroniques déjà publiées pour faire découvrir ou mieux connaître les oiseaux qui fréquentent les plans d’eau, les plaines, les forêts ou encore les villes et les villages de notre territoire.

Le Bouvreuil pivoine

bouvreuil trompeteur3657Date de parution : 6 novembre 2016

Le Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) est un de nos passereaux les plus majestueux. Le rouge rosâtre, présent sur sa poitrine, tranche avec le noir intense que l’on retrouve sur sa tête, sa calotte et sa queue. C’est un oiseau massif, granivore, qui possède un large bec puissant.

Lire la suite...

Le Plongeon arctique

plongeon g rolinDate de parution : 30 octobre 2016

Novembre est habituellement, dans notre région, le meilleur mois pour l’observation des plongeons .  Sur les 5 espèces que compte cette famille d’oiseaux, 4 sont visibles en Europe et 3 sont observées annuellement sur le lac du Der, lorsque ces oiseaux font une halte sur nos grands plans d’eau en rejoignant leur zone d’hivernage méridionale.

Lire la suite...

Le Faucon pèlerin

Faucon pèlerinDate de parution : 23 octobre 2016

Le Faucon pèlerin est le plus imposant de nos faucons et approche la taille de la Buse variable (en plus « râblé »). Le mâle est 1/3 plus petit mais les deux adultes ont le même plumage : dos ardoise et ventre plus clair strié de noir. La moustache, commune à toutes les variétés de faucons, est particulièrement large chez le pèlerin et donne l'impression que l'oiseau est casqué.

Lire la suite...

La Grive litorne

grive litorneDate de parution : 16 octobre 2016

Certains l’appellent la « tia tia »  à cause du cri qu’elle émet en vol. Son qualificatif de « litorne » viendrait quant à lui d’un mot néerlandais signifiant bavarder.

De la taille d’un merle, cette grande grive (Turdus pilaris) se reconnaît aisément à sa tête et son croupion gris, son dos marron, sa poitrine et ses flancs jaune roussâtre tachetés de noir et sa queue noire.

Lire la suite...

La Grue cendrée

grues fabrice crosetDate de parution : 9 octobre 2016

Sa stature imposante (1m à 1,20m de taille pour 2m d’envergure), en fait l’échassier le plus grand d’Europe. La zone de nidification de la grue cendrée (grus grus) est particulièrement étendue puisqu’elle s’étend du nord de l’Allemagne jusqu’à l’ensemble de la Sibérie. Le nid est installé à même le sol dans des zones particulièrement difficile d’accès.

Lire la suite...

Le Canard Siffleur

Canard siffleurDate de parution : 2 octobre 2016

Le Canard siffleur (Mareca penelope) doit son nom au sifflement émis régulièrement par le mâle.  Avec son bec gris-bleu, une bande jaune qui part du bec jusqu’au  dessus de sa tête rousse, son plastron rose et son corps gris, le Canard siffleur mâle en plumage nuptial ne peut être confondu avec aucune autre espèce européenne.  En plumage d’éclipse (après la période de reproduction), il ressemble à la femelle au plumage brun-roux, au ventre blanc et au bec également gris-bleu.

Lire la suite...

la Chouette hulotte

chouettes hulottes gregory smellinckxDate de parution : 25 septembre 2016

C’est le plus connu des rapaces nocturnes, c’est surtout celui que l’on entend le plus lorsque son chant traverse les nuits d’automne ! C’est en effet à cette période de l’année que la chouette hulotte Strix aluco se fait particulièrement entendre. Les mâles poussent des "hououh-hou-houououououh" très caractéristiques  auxquels répondent les femelles par des " ki-ouik"  beaucoup plus stridents.

Lire la suite...

Le Courlis cendré

Courlis cendréDate de parution : 18 septembre 2016

Comme le loriot et le coucou, le courlis doit son nom à son cri. Son qualificatif de « cendré » vient de sa couleur mais son plumage est en réalité brunâtre moucheté et strié et non gris, ce qui lui confère un bon camouflage, que ce soit en bord de mer, sur les vasières ou même dans les champs où il se nourrit, fouillant la vase ou le sol meuble de son long bec à la recherche de vers et de mollusques. Il consomme également des crabes, de petits vertébrés (rongeurs, poissons et même occasionnellement oisillons) ainsi que des baies.

Lire la suite...

Le Traquet motteux

traquet motteux fourcaud denis lddDate de parution : 11 septembre 2016

Le Traquet motteux (Oenanthe oenanthe) est un oiseau de taille légèrement supérieure au Moineau domestique mais sa silhouette est plus élancée. Il est aisé de le reconnaître en vol grâce à son croupion blanc.

Lire la suite...

Le Balbuzard pêcheur

Balbuzard pêcheurDate de parution : 4 septembre 2016

« Un balbu - un balbu ! ». C’est toujours un évènement en soi que d’observer cet oiseau à travers sa paire de jumelles ou sa longue-vue.Il faut reconnaître que cet élégant rapace a développé une technique de pêche pour le moins spectaculaire. Volant sur place à plusieurs dizaines de mètre de hauteur, il surveille la surface de l’eau.Dés qu’un poisson s’y aventure, il replie ses ailes et pique à pleine vitesse les pattes en avant pour fondre sur sa proie.

Lire la suite...

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau