F.Goussard-2b.jpg

Flavignac

drapeau gbcarte flavignac

 

Le Limousin est composé de trois départements : la Haute-Vienne (capitale régionale : Limoges, célèbre pour les arts du feu et la porcelaine), la Creuse (Guéret) et la Corrèze (Tulle).

 

 

 

 

Des contrastes géographiques

La région est composée d'un dégradé de plaines, plateaux et montagnes en partant de l'ouest vers l'est, avec un bassin au sud :
- la montagne à l'est avec un point culminant à 976 m : le Mont Bessou en Corrèze,
- les plateaux de 300 à 700 m d'altitude disposés en gradins autour de la montagne limousine,
- le bassin de Brive, riche terroir et porte s'ouvrant vers le midi.

Le royaume des arbres et de l'eau :

L'eau est omniprésente en Limousin avec :
- deux grands bassins hydrographiques : le bassin de la Loire au nord et le bassin de la Garonne au sud,
- trois grands lacs artificiels : le Lac de Val (nord-est de la Corrèze), le lac de Vassivière (Haute- Vienne et Creuse) et le lac de St Pardoux (Haute-Vienne),
- de nombreux étangs sur lesquels les grues font parfois des haltes pour se reposer lors de la migration (parfois quelques immatures restent un peu plus longtemps, notamment au printemps).
La forêt couvre un tiers du territoire. Les feuillus (hêtres, chênes et châtaigniers) représentent deux tiers de la surface boisée tandis que les résineux se situent plutôt sur les zones de montagne.

Un climat principalement océanique :

Le climat est modulé en fonction des altitudes :
- sur la montagne limousine : climat plus continental,
- sur les plateaux : climat de transition à forte prédominance océanique,
- sur le bassin de Brive : climat plutôt aquitain.

L'agriculture :

La région est célèbre pour l'élevage (vaches limousines, moutons, ...).

Les parcs naturels régionaux et les réserves naturelles nationales :

Grâce à un territoire aux richesses naturelles, culturelles et humaines remarquables, le Limousin possède deux parcs naturels régionaux :
- le parc naturel régional Millevaches,
- le parc naturel régional Périgord Limousin dans lequel se situe le site de Flavignac (Long : 01°03'18''E - Lat : 45°43'53''N),
ainsi que deux réserves naturelles nationales :
- la Tourbière des Dauges (Long : 01°25'17''E - Lat : 46°00'42''N),
- l'Etang des Landes (Long : 02°19'29''E - Lat : 46°10'49''N) situé à Lussat en Creuse. Le plus grand étang du Limousin (100ha) possède une richesse ornithologique exceptionnelle. De nombreuses grues y font des pauses avant de reprendre leur migration.

Etang des Landes
Photo : Emmanuel Vincent
Lac de Vassivière
Photo Christine Bordier
Site de Flavignac Cessaguet
Photo : Alain Gendeau

La Grue cendrée :

Cet oiseau emblématique suscite bien des passions. Le limousin est entièrement balayé par le couloir de migration ouest de la grue cendrée, avec une fréquence des vols plus importante sur la Haute-Vienne et la Creuse. On peut estimer que la majorité des grues hivernant en Espagne et dans le sud de la France (140000 à 200000 grues) passe par notre région.

Flavignac :

Le site de Flavignac est situé dans l'axe de ce couloir migratoire à 25 km au sud-ouest de Limoges. Depuis une vingtaine d'années, de nombreux ornithologues y font de nombreuses observations. L'un des premiers a été Patrick Labidoire. Depuis une dizaine d'années, le site est animé par un ornithologue de la commune : Patrick Précigout.


Le site est une véritable tour de guet pour ce couloir emprunté par de nombreux oiseaux, avec deux principaux lieux d'observation situés à 350 m d'altitude environ :
- pour la migration postnuptiale : lieu-dit Cessaguet bien dégagé en direction du nord-est d'où l'on aperçoit la ville de Limoges,
- pour la migration prénuptiale : lieu-dit Eynanças .
Une présence permanente est assurée en période de migration, notamment par Patrick Précigout et Jean-Louis Vareille qui assurent un comptage précis de tous les oiseaux et en particulier des grues cendrées.
Le site de Flavignac est intégré au réseau mission migration (www.migraction.net).

Information: Alain et Sylvie GENDEAU
(Reseau Grues France)