La Grue cendrée :Common Crane
le point sur la migration en cours

 

, voici le point sur la migration des Grues cendrées

Pour transmettre vos observations de Grues cendrées en migration

Pour connaitre les effectifs de grues, site par site, en Europe

Pour connaitre les effectifs de grues sur le lac du Der depuis 1998

 

Pour retourner au sommaire

25/03 Des vols sont notés dans les Pyrénées-Orientales, la Marne et en Meurthe-et-Moselle.
24/03 Des grues sont notées en migration dans l'Hérault, la Lozère, l'Aveyron, l'Aube et la Marne.
23/03 Quelques grues en migration sont notées dans les Bouches-du-Rhône, l'Ain et la Nièvre. Une grue est toujours observée au sol dans le Rhône et un petit groupe dans le Haut-Rhin.
22/03 Un vol est signalé dans l'Aube.
21/03 Des stationnements sont signalés ici ou là : Rhône, Nièvre, Aube, Haute-Marne, Ardennes et Meuse. Une grue est observée seule en migration en Côte-d'Or.
20/03 Des vols sont signalés dans l'Allier, la Nièvre, la Haute-Saône, la Haute-Marne et la Meuse. En Allemagne, 93 grues sont notées en Hesse et un vol est signalé en Belgique.
19/03 Encore quelques vols signalés en Lozère, les Alpes-Maritimes, la Corrèze, le Jura, la Côte-d'Or, la Marne et la Meuse.
18/03 Les vols survolent aujourd'hui le Lot, le Cantal, l'Allier, la Nièvre, la Saône-et-Loire, le Jura, la Haute-Marne, l'Aube, la Marne, la Meuse, la Moselle et le Bas-Rhin.
17/03 Des vols sont signalés dans l'Aude, la Dordogne, la Haute-Vienne, la Nièvre, le Doubs, la Marne et la Moselle. En Allemagne, 474 grues sont signalées en Hesse. 5 640 grues sont stationnées sur le site du Diepholzer Moorniederung toujours en Allemagne.
16/03 Les vols sont plus nombreux aujourd'hui. Les départements concernés sont les Alpes-de-Haute-Provence, le Cantal, le Puy-de-Dôme, la Creuse, l'Ain, la Saône-et-Loire, la Nièvre, la  Côte-d'Or, la Haute-Marne, l'Aube, la Marne, les Ardennes, l'Aisne, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle et le Bas-Rhin. La Belgique, le Luxembourg et l'Allemagne sont également survolés (1 800 grues sont notées en Hesse).
15/03 Des vols sont notés dans le Cantal et Indre.
14/03 Un vol est signalé en Dordogne et un en Meurthe-et-Moselle.
13/03 Des vols sont signalés en Gironde, en Charente-Maritime, la Vienne, le Jura, dans l'Aube, la Marne, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle (environ 500 entre 11h45 et 14h00) et la Moselle. En Hesse, environ 10 000 grues sont notées entre 17h et 22h30. Vols également notés en Belgique. Il ne reste que peu de grues en Espagne : 501 par exemple sur le site de Gallocanta.
12/03 Des vols sont notés dans les Bouches-du-Rhône, en Haute-Savoie, dans l'Ain, l'Allier, la Nièvre, en Côte-d'Or, dans le Doubs, la Haute-Saône, la Haute-Marne, la Seine-et-Marne, le Val-de-Marne, le Haut-Rhin, la Marne, l'Aube, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle.
11/03 Un vol nocturne est signalé dans l'Ain tôt ce matin. Dans la journée quelques petits vols sont notés dans les Pyrénées-Orientales, la Dordogne, la Haute-Loire, la Haute-Savoie, l'Ain, l'Allier, la Nièvre, la Seine-et-Marne, la Marne, la Haute-Marne, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle. Quelques grues stationnent dans le Doubs et en  Haute-Saône. Au moins 2 680 grues sont stationnées en soirée sur les lacs Aubois.
10/03 Quelques vols sont notés dans le secteur du lac du Der à l'aube. Un vol nocturne est signalé dans le Bas-Rhin. Dans la journée, on note des vols (beaucoup moins nombreux que ces deux derniers jours) dans les départements suivants : Gard, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Cantal, Gironde, Dordogne, Corrèze, Haute-Vienne, Loir-et-Cher, Cher, Indre, Loiret, Yonne, Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Aube, Marne, Aisne, Ardennes, Seine-et-Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Vosges et Bas-Rhin. Suite à la vague de ce week-end, des grues stationnent ici ou là comme en Seine-et-Marne. Des vols sont notés en Belgique et au Luxembourg.
9/03 La vague de migration se diffuse en direction du nord-est, les effectifs sont importants. Les départements concernés sont : Pyrénées-Atlantiques, Gironde, Tarn, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne, Haute-Vienne, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Cher, Nièvre, Loiret, Essonne, Seine-et-Marne, Yonne, Côte-d'Or, Ain, Jura, Doubs, Haute-Saône, Aube, Marne, Haute-Marne, Ardennes, Nord, Meuse, Vosges, Meurthe-et-Moselle, Moselle. Les vols dans le sud-est concernent le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes. Vols nombreux en Belgique et quelques un au Luxembourg.  Au lac du Der, près de 34 000 grues sont comptabilisées entre 6h50 et 7h20 au nord du lac dès le lever du jour, elles prennent directement la direction du nord-est. Dans la matinée d'autres passent en migration : 23 700 individus jusqu'à 11h30. Le total des oiseaux est donc de 57 500 grues minimum. A cela, il faut ajouter les passages qui ont lieu par la suite, moins denses mais qui durent jusqu'à la nuit! Cette vague de migration qui aura duré 3 jours aura concerné au moins 80 000 grues. C'est plus que ce que nous avions estimé !
8/03 La vague de migration se poursuit intensément. Les départements concernés sont : Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gironde, Lot-et-Garonne, Tarn-et-Garonne, Dordogne, Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Haute-Vienne, Vienne, Loire-Atlantique, Indre, Cher, Loir-et-Cher, Loiret, Nièvre, Yonne, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Côte-d'Or, Ain, Jura, Doubs, Haute-Saône, Aube, Marne, Haute-Marne, Oise, Aisne, Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Bas-Rhin. Les grues sont aussi notées en Belgique. Quelques mouvements également notés dans le sud-est : Gard, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Alpes-de-Haute-Provence.
7/03 Les grues d'Espagne qui ont franchis les Pyrénées la veille déferlent sur le pays comme prévu. Les départements survolés sont nombreux : Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gers, Gironde, Lot-et-Garonne, Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne, Tarn, Aveyron, Dordogne, Charente, Vienne, Haute-Vienne (58 908 grues sur le site de Flavignac), Creuse, Corrèze, Vienne, Indre, Loir-et-Cher, Cher, Nièvre, Loiret, Seine-et-Marne, Haute-Marne, Aube, Marne, Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle. L'autre voie de migration est également bien empruntée : Gard, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Ardèche, Loire, Rhône, Ain, Haute-Savoie, Jura, Saône-et-Loire, Bas-Rhin. Des vols sont également notés en Belgique.
6/03 Quelques vols sont notés dans les Pyrénées-Orientales, les Bouches-du-Rhône, les Landes, l'Aveyron, le Gard, le Vaucluse, le Rhône, l'Ain, la Saône-et-Loire, la Dordogne, la Creuse, la Nièvre, la Haute-Marne, l'Aube, la Marne, la Meuse. En Espagne, le beau temps revenu permet aux grues de prendre la direction du nord-est. Les quelques milliers de grues qui restent en Espagne vont donc survoler la France à partir de cet après-midi. Plusieurs milliers survolent les Pyrénées-Atlantiques à partir de 15h00. Compte tenu du beau temps annoncé, les stationnements seront peu nombreux et la migration devrait donc se terminer rapidement désormais.
5/03 Encore des mouvements dans le sud-est de la France : Aude, Hérault, Gard et Var. Quelques vols signalés dans l'Ain, la Meuse et la Meurthe-et-Moselle.
4/03 Situation toujours calme au niveau de la migration. Les dernières grues devraient quitter l'Espagne dans les jours prochains avec le retour de bonnes conditions météorologiques. Quelques vols sont signalés dans les Pyrénées-Orientales, l'Aude, le Var, les Alpes-Maritimes, la Dordogne, la Marne, les Ardennes, la Meuse et la Moselle. 1 190 grues sont notées en Hesse (Allemagne). La Belgique est également survolée.
3/03 Mouvements de faible ampleur dans les départements suivants : Aude, Lot-et-Garonne, Dordogne, Charente, Haute-Vienne, Indre, Cher, Loiret, Jura, Aube, Ardennes et Moselle. Quelques centaines de grues stationnent encore dans le Gard.
2/03 La migration se calme. Malgré une très belle journée sur une grande partie du pays, les vols sont peu nombreux et concernent peu de grues. Les départements concernés sont le Gers, les Landes, la Charente, l'Allier, le Gard, le Var, les Alpes-Maritimes, l'Yonne, l'Aube, la Marne, la Meuse et la Moselle.
1/03 La migration est sensible sur les départements de la Méditerranée : Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-Maritimes. Quelques autres vols sont signalés dans les départements suivants : Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne (700 grues), Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne, Lot, Aveyron, Corrèze, Ain, Yonne, Seine-Saint-Denis, Oise. Un vol également chez nos voisins Belges. Une photo du site de Gallocanta (Espagne) montre qu'il reste encore des grues sur place.
28/02 Peu de vols aujourd'hui sont signalés. Les départements du Gard, Bouches-du-Rhône, Alpes-MaritimesRhône, Corrèze, Côte-d'Or et Aube sont survolés. La Belgique est également concernée.
27/02 Les mouvements de migration les plus importants concernent aujourd'hui les départements du sud-est où plusieurs milliers de grues sont observés: Aude, Gard, Bouches-du-Rhône, Vaucluse, Gard, Var, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes. Des vols sont également notés en Dordogne, Nièvre, Côte-d'Or, Yonne, Aube, Haute-Marne, MeuseMeurthe-et-Moselle et Moselle. La migration concerne aussi la Belgique et le Luxembourg.
26/02 Un vol est noté tôt ce matin en Haute-Vienne. D'autres vols sont signalés dans l'Hérault, le Lot, le Lot-et-Garonne, en Dordogne (plusieurs milliers), en Corrèze, dans la Creuse, l'Indre, le Cher, dans le Puy-de-Dôme, l'Allier, la Loire, le Loir-et-Cher, l'Aube, la Côte-d'Or, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle et la Moselle. En Allemagne, 4 200 grues sont observées la journée en Hesse et environ 10 000 sont estimées en passage nocturnes.
25/02 La vague de migration s'évacue en fin de nuit et début de matinée par les Ardennes et le Luxembourg. D'autres grues repartent dès le matin, les départements concernés sont la l'Yonne, l'Aube, la Marne (plusieurs milliers quittent le lac du Der entre 7h15 et 8h00), la Meuse,  la Meurthe-et-Moselle et la Moselle. D'autres vols sont observés en Gironde, dans le Gers, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne le Lot, en Dordogne, en Corrèze, en Haute-Vienne, dans l'Allier, en Haute-Savoie, dans le Cher, le Loiret et les Yvelines. De nouvelles grues franchissent les Pyrénées dans l'après-midi (Pyrénées-Atlantiques). Le Luxembourg et la Belgique sont survolés par quelques milliers de grues.
24/02 C'est à nouveau une importante journée de migration. Le beau temps incite les grues à poursuivre la migration. Passages toute la nuit en particulier sur la région parisienne. Les grues sont actuellement en train de passer sur la Gironde, l'axe migratoire est un peu décalé nord-ouest et la Charente est particulièrement concernée en début d'après-midi. Les grues continuent de quitter le sud-ouest. Les départements survolés sont : Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gironde (entre 10h et 13h), Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Charente , Vienne (10 300 grues entre 15h et 16h30), Indre-et-Loire, Indre (63 000 grues entre 16h15 et 18h00), Maine-et-Loire, Haute-Vienne, Creuse, Loir-et-Cher, Loiret, Cher (10 000 entre 17h et 18h30), Nièvre, Yonne, Côte-d'Or, Seine-et-Marne, Yvelines, Paris, Essonne, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Seine-Saint-Denis, Oise, Nord, Aisne, Aube, Marne (passages très importants en fin de journée et début de nuit, la nuit claire permet aux grues de poursuivre leur route vers la Belgique), Ardennes, MeuseMeurthe-et-Moselle et Moselle. Vols notés également en Belgique et au Luxembourg. Cette vague de gros départs aura donc concerné au moins 90 000 grues.
23/02 Les prévisions étaient bonnes. Très importante journée de migration ce dimanche. Les départs d'Espagne sont nombreux et concernent plusieurs dizaines de milliers de grues. ces grues traversent la France par vagues. Les départements concernés sont : Pyrénées-Atlantiques, Landes, Gers, Lot-et-Garonne, Gironde, Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vienne, Cantal, Corrèze, Creuse, Indre, Cher, Allier, Ain, Nièvre, Loir-et-Cher, Sarthe, Eure-et-Loir, Loiret, Yonne, Côte-d'Or, Aube, Marne, Seine-et-Marne, Hauts-de-Seine, Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Les départements méditerranéens sont toujours concernés : Hérault, Gard et Bouches-du-Rhône. Le Luxembourg, la Belgique et l'Allemagne (3 600 grues en Hesse) sont survolés. Seulement 3 320 grues sont présentes au lac du Der le matin.
22/02 Les vols sont encore nombreux dans de nombreux départements : Pyrénées-Atlantiques, Gers, Tarn-et-Garonne, Lot-et-Garonne, Gironde, Dordogne, Lot, Charente-Maritime, Haute-Vienne, Creuse, Corrèze, Cantal, Puy-de-Dôme, Allier, Vienne, Indre, Cher, Loiret, Yonne, Essonne, Val-de-Marne, Paris, Aube, Marne, Haute-Marne, Ardennes, Haute-Saône, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Sur les bords de la Méditerranée, la migration a lieu également : Gard, Bouches-du-Rhône et Alpes-Maritimes. Des vols sont notés en Allemagne (654grue en Hesse).
21/02 La migration continue en provenance d'Espagne, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, le Gers, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Lot, l'Aveyron, le Cantal, la Dordogne, la Gironde, la Charente, la Charente-Maritime, la Vendée, la Vienne, la Haute-Vienne (11 000 notées sur le site de migration de Flavignac), la Creuse, la Corrèze, l'Indre, l'Allier, la Nièvre, l'Yonne, l'Essonne, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle et la Moselle. Vols également signalés en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne (6 607 grue en Hesse entre 13h30 et 18h00). La migration devrait être importante ce week-end et en particulier dimanche car le beau temps annoncé devrait inciter à des départs massifs depuis l'Espagne.
20/02 Des vols sont notés dans les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, la Gironde, la Charente, la Dordogne, la Haute-Vienne, la Vienne, le Cher, la Côte-d'Or, l'Yonne, l'Aube, la Marne, les Ardennes, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle et la Moselle. A noter que les grues ayant passé l'hiver en Camargue commencent également à remonter : un vol de 150 individus est signalé dans les Alpes-de-Haute-Provence. Un vol est noté dans les Belgique. Les grues d'Espagne commencent à franchir les Pyrénées, les grues observées dans les Pyrénées-Atlantiques et dans les Landes en sont la preuve. Cela concerne aujourd'hui quelques milliers d'oiseaux.
19/02 10 à 15 000 grues partent en migration ce matin (9h30) depuis le nord du lac du Der sous un temps gris. Des départs ont lieu également sur les lacs Aubois, 1 395 individus entre 7h30 et 10h00. Des vols sont notés dans les Landes, le Gers, le Lot-et-Garonne, la Gironde, le Lot, la Vienne, la Dordogne, la Haute-Vienne, la Creuse, les Deux-Sèvres, l'Allier, le Cher, le Loiret, l'Yonne, la Côte-d'Or, la Haute-Marne, l'Aube, la Marne, la Meuse,  les Ardennes, la Meurthe-et-Moselle et la Moselle. A noter que cela commence à bouger en Espagne, les grues hivernantes les plus au sud en Extremadure (Sud ouest de l'Espagne) remontent vers les sites plus au nord : 35 000 grues ce matin sont concernées. Elles se rassemblent au pied des Pyrénées avant de passer en France dès que les conditions sont bonnes.
18/02 Le temps est moins favorable à la migration et pourtant la migration se poursuit. Des vols en migration sont notés en Gironde, en Dordogne, en Haute-Vienne, dans la Vienne, dans l'Indre, le Cher, le Loir-et-Cher, le Loiret, la Nièvre, l'Yonne, l'Aube, la Marne, la Haute-Marne,  les Ardennes, l'Aisne, la Meuse et la Meurthe-et-Moselle. Les grues sont aussi notées en Belgique et en Allemagne (2 700 grues entre 16h15 et 18h30 en Hesse).
17/02 Le temps étant clair sur la diagonale de migration et le vent de sud-ouest, on devrait assister à une importante journée de migration. Ouvrez l'œil ! Les premiers vols sont signalés en Aquitaine, mais aussi au bord du lac du Der dès 11h00. Les vols se multiplient rapidement actuellement sur la diagonale de migration. La Gironde est très survolée, les départs d'Aquitaine sont donc massifs et concernent des milliers de grues. D'autres vols sont notés dans les Pyrénées-Atlantiques, le Gers, les Landes, la Charente-Maritime, la Charente, la Dordogne, les Deux-Sèvres, la Vienne, l'Indre, l'Allier, le Cher, la Nièvre, le Loir-et-Cher, le Loiret, l'Yonne, la Seine-et-Marne, l'Aube, la Marne, les Ardennes, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle. Des grues sont aussi noté au Luxembourg (2 à 3000 minimum) et en Allemagne (exemple, 13 513 grues notées entre 11h45 et 18h35 en Hesse). Cette vague concerne une nouvelle fois essentiellement les grues ayant passé l'hiver en France. Il ne reste que 156 grues sur le site de Puydarrieux. En Allemagne, deux grues suédoises sont observées dans un groupe. Il s'agit du record de précocité, les suédoises sont en effet observées plus tard en saison dans ce secteur.
16/02 Belle journée de migration. Les vols sont nombreux sur la diagonale : Landes, Gironde, Dordogne, Charente, Haute-Vienne, Vienne, Indre, Cher, Yonne, Aube, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle. Cela concerne des grues qui quittent les différents sites de stationnement français, comme l'Aquitaine, le Grand centre, la Champagne et la Lorraine. Les grues ayant passé l'hiver en Espagne ne sont pas encore concernées. En Hesse (Allemagne, il s'agit de la première grosse journée, puisque 14 800 grues en provenance de la France sont comptées en migration. Plus de 17 000 grues sont recensées au lac du Der le matin.
15/02 Des vols sont notés en Gironde, dans l'Allier, en Meurthe-et-Moselle et en Moselle. En Hesse (Allemagne), un peu de 1 000 grues sont comptabilisées en migration.
14/02 Des vols en migration sont signalés en Meurthe-et-Moselle, en Moselle et dans le Loiret. Un autre, mal orienté, est observé dans le Val-d'Oise. En  Hesse (Allemagne), 356 grues sont observées en migration.
13/02 Les conditions météorologiques sont peu propices à la migration. Les vols sont moins nombreux que la veille, quelques vols notés dans le Loir-et-Cher, l'Yonne, l'Aube et la Meurthe-et-Moselle.
12/02 Les conditions sont optimales sur la diagonale de migration. Le ciel est clair et le vent toujours bien orienté car de sud-ouest. La migration se confirme rapidement. Des grues ayant passé l'hiver en Aquitaine partent en migration (elles ne sont pas en retard!). Les départements concernés sont le Gers, le Lot-et-Garonne, la Gironde, la Dordogne, la Charente, la Charente-Maritime, la Haute-Vienne, la Vienne, la Creuse, l'Indre, le Cher, le Loiret, l'Yonne, l'Aube, la Marne la Meuse et la Meurthe-et-Moselle. Ces mouvements concernent plusieurs milliers d'oiseaux, un seul observateur dans l'Indre en a compté entre 4 et 5 000 grues entre 16h15 et 18h. Les comptages ne sont pas évidents compte tenu du vent soutenu qui portait les grues vers le nord-est. Désormais, dans les jours prochains, lorsque les conditions météorologiques seront bonnes, nous assisterons à d'importants départs en migration. En Hesse (Allemagne), 110 grues sont observées en migration.
11/02 Des vols sont à nouveau dans le nord-est : Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Les grues sont également observées au Luxembourg et en Allemagne (en Hesse, 1 628 individus sont comptabilisés entre 14h45 et 18h00).
10/02 Un seul vol de migratrice est signalé dans la Marne.
9/02 La migration reprend. Le vent fort de sud-ouest pousse les grues dans la bonne direction. Les départements survolés aujourd'hui sont plus nombreux : Gironde, Dordogne, Charente, Creuse, Haute-Vienne, Vienne, Indre, Cher, Yonne, Marne, Meuse (plusieurs milliers de grues), Meurthe-et-Moselle et Moselle. En Hesse (Allemagne), 1 316 grues sont comptabilisées en migration.
8/02 Le temps dégradé sur la France ne favorise pas les mouvements de migration. Quelques vols sont notés en Gironde, dans l'Indre et la Meuse. Sur les lacs Aubois, au moins 2 240 grues sont présentes aux dortoirs.
7/02 Des grues en migration sont signalées en Haute-Garonne, en Dordogne, en Haute-Vienne, dans la  Creuse, l'Indre, l'Yonne et la Meuse.
6/02 La migration reprend en Lorraine, les départements survolés sont la Meuse, la Meurthe-et-Moselle et surtout la Moselle. En Hesse (Allemagne), alors qu'il y a quelques jours, des oiseaux descendaient toujours vers le sud-ouest, ce sont cette fois 1 240 grues qui sont observées remontant vers le nord-est.
5/02 Des vols de migratrices sont notés dans les Ardennes et la Marne. Sur les lacs Aubois, 3 676 grues sont dénombrées.
4/02 De nombreux vols sont observés remontant vers le nord-est. C'est le cas en Dordogne, en Charente, dans la Vienne, le Loir-et-Cher, la Meuse et la Moselle. Des migratrices sont aussi notées en Belgique et au Luxembourg. Sur les lacs Aubois, ce sont 3 100 grues qui sont signalées sur les dortoirs.
3/02 Moins de mouvements de migration aujourd'hui. Un seul vol signalé remontant vers le nord-est en Meurthe-et-Moselle.
2/02 Plus de 40 000 grues sont comptées au lac du Der. C'est de loin et à cette époque, le nombre le plus important depuis que les comptages sont réalisés sur ce site (voir détail ici). Les grues qui sont descendus ces dernier jours depuis l'Allemagne ce sont donc bien arrêtées en Champagne. Sur les lacs Aubois, 3 545 grues sont dénombrées.
La migration prénuptiale débute très nettement aujourd'hui. Le beau temps incite les grues à remonter vers le nord-est sur les départements suivants :
Loiret, Yonne, Aube, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Certains de ces vols sont notés au Luxembourg. Ce sont plusieurs centaines d'oiseaux qui sont concernées.
01/02 Sur le site de Puydarrieux, les effectifs augmentent : 3 360 individus ce jour.
31/01 Un vol remontant vers le nord-est est signalé dans la Vienne. Dans le même temps des grues se dirigent vers le sud-ouest en Belgique et au Luxembourg.
30/01 De nombreux vols de grues se dirigeant vers la France, sont observés en Belgique entre 13h00 et 18h00. Plusieurs centaines d'oiseaux sont concernées. Un vol est également noté dans les Ardennes. En Hesse (Allemagne), 340 grues sont observées se dirigeant vers le sud-ouest.
29/01 Sur les lacs Aubois, ce sont plus de 3 100 grues qui sont comptabilisées au lever du jour. Un vol de grues migrant vers le nord-est est noté dans le Doubs. Si l'on fait le bilan de ces quelques jours, l'on constate aisément que pour le moment les mouvements de descente sont plus importants que les mouvements de remontée.
28/01 En Hesse (Allemagne), ce sont à nouveau des grues qui prennent la direction de la France : 530 individus ce jour. En Belgique sous un temps plus froid et neigeux, des grues se dirigent vers le sud-ouest. Des grues descendant vers le sud-ouest sont signalées en Meurthe-et-Moselle mais également dans l'autre sens. Des grues remontent également vers le nord-est en Moselle.
27/01 En Hesse (Allemagne), 1 720 migrent en direction de la France. Quelques mouvements de descente sont encore observés aujourd'hui (Meurthe-et-Moselle, Meuse), toujours en lien avec des conditions plus hivernales sur l'est de l'Allemagne. Des vols remontent vers le nord-est dans l'Indre, la Nièvre et l'Yonne. Il reste 8 141 grues sur le site du Diepholzer Moorniederung.
26/01 Le mouvement de descente se confirme en Allemagne où 3 500 grues sont comptabilisées durant ce week-end se dirigeant vers le sud-ouest. Une descente d'air froid et l'arrivée de le neige dans le nord-est de ce pays expliquent ces départs. Ces grues sont également observées en Belgique, en  Meurthe-et-Moselle, dans la Meuse et dans le Cantal. Dans le même temps quelques grues remontent dans le Loiret et la Meurthe-et-Moselle. 3 574 grues dorment sur les dortoirs du site d'Arjuzanx. Ces effectifs faibles ne reflètent pas véritablement le nombre de grues présentes dans ce secteur. En effet, l'importante pluviométrie dans le sud-ouest de la France crée de nombreux secteurs inondés favorables pour établir des dortoirs disséminés.
25/01 Un vol est observé en Belgique se dirigeant vers la France. Sur les lacs Aubois, 2 758 grues sont dénombrées.
24/01 Un nouveau vol est signalé dans le sens de la descente (vers le sud-ouest) dans l'Yonne. 4 grues se posent dans l'Ain.
22/01 Un vol est signalé dans le sens de la descente (vers le sud-ouest) dans l'Yonne.
21/01 Un vol remonte vers le nord-est dans l'Yonne et un autre en Haute-Vienne et deux vols descendent vers le sud dans le Bas-Rhin. Sur les lacs Aubois, 1 155 grues sont dénombrées.
20/01 Toujours pas de mouvements de migration signalés sur le pays. Sur le site de Captieux, 15 608 grues sont comptabilisées.
19/01 Sur le lac du Der, 33 000 grues ont été comptabilisées et si l'on ajoute l'ensemble des sites champenois, ce sont 47 581 grues qui passent l'hiver ici. Dans les départements du grand centre de la France (Cher, Nièvre, Indre, Allier), ce sont 11 181 grues qui ont été dénombrées sur les différents sites habituels d'hivernage. Ce chiffre est un minimum, de petits dortoirs se sont probablement crées ici ou là. Plus de 2 000 sont présentes dans les Bouches-du-Rhône et 2 310 grues sur le site de Puydarrieux.
18/01 Un vol de grues en migration vers le sud-ouest est signalé dans le Cher.
17/01 Sur les lacs Aubois, ce sont 1 870 grues qui ont été comptabilisées.
15/01 Au moins 900 grues sont stationnées sur leur site habituel du Gard.
14/01 Quelques vols sont notés en migration vers le sud-ouest dans la Vienne, en Charente, en Dordogne. Sur les lacs Aubois, ce sont 1 762 grues qui sont dénombrées.
13/01 Pas de migration aujourd'hui. Sur les lacs Aubois, ce sont 1 331 grues qui sont notées. Sur le site de Captieux, 13 385 grues sont dénombrées.
12/01 Toujours aucun mouvement de migration sur notre pays.

Sur les lacs Aubois, 1 540 grues sont dénombrées.

11/01 Les stationnements se poursuivent un peu partout en France. Sur les lacs Aubois, 1 051 grues sont comptabilisées.
9/01 18 368 grues sont signalées à Arjuzanx.
8/01 Cela fait des semaines que la migration des grues est très calme sur l'ensemble de notre territoire. Ce phénomène est facile à expliquer. Les températures plus douces partout que les normales de saison  permettent aux grues un accès facile à la nourriture. En effet, aucune couche de neige, pas de sols gelés et donc durs ne sont présents sur leurs sites de stationnement. Elles n'ont donc aucune raison d'effectuer des mouvements de migration entre sites. Les fluctuations d'effectifs sur les grands sites de stationnement ne reflètent donc pas des mouvements de migration mais uniquement la formation d'autres dortoirs, dans ces mêmes secteurs, formation liée aux précipitations qui rendent des parcelles, des vallées favorables pour qu'elles y passent la nuit. 

Sur les lacs Aubois, 1 065 grues sont dénombrées.

7/01 Un groupe apparemment en migration vers le sud-ouest est observé dans les Landes.
6/01 134 grues sont signalées en stationnement sur un site habituel de Vendée. 17 198 sont dénombrées sur le site d'Arjuzanx.
5/01 Plus de 31 500 grues ont été comptées ce matin au lac du Der. C'est un nouveau record pour cette période de l'année. Un vol d'une quarantaine remontent vers le nord-est dans l'Aube.
2/01 Au moins 850 grues sont présentes sur les lacs Aubois. 21 094 grues sont notées sur le site d'Arjuzanx.
01/01/2014 Un vol de migratrices se dirige vers le sud-ouest dans la Creuse.
31/12 1 000 grues sont comptées en migration en Hesse (Allemagne).
30/12 Deux vols remontent vers le nord-est toujours dans la Nièvre. Des vol sont signalées vers le sud-ouest dans l'Allier et la Charente. Sur le site d'Arjuzanx, ce sont 17 551 grues qui sont comptabilisées.
28/12 Un nouveau vol remontant vers le nord-est est noté dans la Nièvre comptant 64 individus.
27/12 Un premier vol de grues est signalé remontant vers le nord-est dans la Nièvre. C'est la période habituel pour observer ces premiers retours. Un autre plus conséquent se dirige lui vers les Pyrénées en Haute-Garonne.
26/12 1 820 grues sont signalées sur le site de Puydarrieux.
24/12 2 150 grues sont stationnées sur le site de Puydarrieux.
23/12 24 754 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx et 7 478 sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne).
22/12 44 470 grues sont présentes ce matin au lac du Der pour le dernier comptage de 2013. C'est de loin, le plus grand nombre à cette période de l'année (synthèse des comptages ici)
20/12 82 197 grues sont comptées en Extremadure (Sud ouest de l'Espagne). C'est un record pour l'hivernage dans cette région.
19/12 23 881 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx.
16/12 Sur les sites de l'Indre, 3 267 grues sont comptabilisées ce qui fait plus de 11 000 grues stationnées sur les sites du grand centre de la France (Indre, Nièvre, Cher, Allier). Sur le site de Cousseau (Gironde), 1 817 grues sont comptabilisées alors que 25 758 grues stationnent sur le site d'Arjuzanx (Landes)
15/12 Les grues sont toujours aussi nombreuses au lac du Der : 43 000 ce matin, plus important effectif pour cette saison.1 538 sont comptées au lac Temple (lacs Aubois). Il y a environ 6 200 grues sur les sites habituels du Cher et de la Nièvre.

Des grues en migration sont notées dans l'Indre, l'Hérault, l'Aude, la Haute-Garonne et le Gers.

14/12 Quelques grues sont observées dans l'Ain.
12/12 Au moins 1 200 grues sont stationnées sur les lacs Aubois.
11/12 Un gros dortoir est formé sur les étangs de Belval-en-Argonne (Marne) avec environ 2500 grues.
10/12 Un seul vol est signalé dans l'Hérault. Près de 2000 grues sont stationnées sur les lacs de l'Aube. Les levers et couchers de grues au lac du Der sont magnifiques, les grues étant encore très nombreuses et le ciel entièrement bleu.
9/12 Toujours calme concernant la migration. Quelques grues signalées dans les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Savoie.

Sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne), il reste 6 500 grues.
24 718 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx

8/12 Effectifs encore conséquents au lac du Der avec 44 615 grues. Il s'agit du deuxième effectif le plus conséquent après 2010. Quelques migratrices sont notées dans le Doubs, la Creuse, la Haute-Vienne, la Lozère, l'Ariège, les Hautes-Pyrénées, les Bouches-du-Rhône et le Var. Une grue est observée posée dans en Ille-et-Vilaine.
7/12 La migration n'est observée qu'au bord de la Méditerranée : vols dans le Var, les  Bouches-du-Rhône, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Dans le Gard, ce sont au moins 720 grues qui sont observées sur leur site d'hivernage habituel.
6/12 1 grue isolée est observée en Haute-Savoie. Aucun mouvement de  migration n'est signalé ce jour.
5/12 Ce matin, les grues se rendent dans les cultures en quittant le lac du Der dans un très épais brouillard. C'est dans ce genre de situation que les risques de percussions avec les câbles aériens sont les plus importants. Des grues en migration sont notées en Haute-Savoie et dans la Loire.
4/12 La migration reste faible. Des vols de migratrices sont notés en Meurthe-et-Moselle, en Côte-d'Or, dans la Loire, le Cantal, le Var, les Bouches-du-Rhône, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Au moins 1 300 grues sont posées sur les lacs de l'Aube.
3/12 Au lac du Der, il ne fait pas assez froid ce matin (-3°C) pour que les grues rentrent, en vol, leurs pattes dans les plumes. Les vols sont en revanche encore nombreux, preuve que les effectifs varient peu actuellement. Quelques vols sont notés en Haute-Saône, dans la Creuse, la Vendée, la Dordogne et l'Aude.
2/12 Des vols de migratrices sont signalées dans le Haut-Rhin, l'Aube, le Doubs et la Côte-d'Or.
23 261 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx
1/12 41 900 grues sont comptées le matin au lac du Der et 2 461 sur le principal site d'hivernage du Cher. Des groupes en migration sont noté dans le Haut-Rhin, la Marne, l'Aube, l'Allier, la Loire, la Haute-Savoie, la Vienne, la Gironde, les Landes. Des grues en stationnements sont notés sur l'ensemble des départements méditerranéens.
30/11 La migration est faible et concerne les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Côte-d'Or, Allier, Puy-de-Dôme, Ain, Corrèze, Pyrénées-Orientales, Pyrénées-Atlantiques.
29/11 Au moins 560 grues sont présentent dans le secteur de la Baie de l'Aiguillon en Vendée et 1 625 grues sur le site de Saint-Martin-de-Seignanx dans les Landes. Quelques vols sont signalés dans le Haut-Rhin, la Haute-Savoie, les Bouches-du-Rhône et les Pyrénées-Orientales.
28/11 Les grues sont encore nombreuses sur les dortoirs du lac du Der ce matin. Des migratrices sont notées dans le Bas-Rhin, la Nièvre, la Haute-Savoie, la Creuse, les Landes, les Hautes-Pyrénées, l'Hérault et Pyrénées-Orientales.
22 278 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx
27/11 Les grues arrivées la veille en France poursuivent pour certaines leur route sans s'arrêter en Champagne, le ciel étant parfaitement étoilé. Elles sont ainsi entendues dans la Marne, l'Aube et l'Allier. Des vols sont notés en Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Vosges, Haute-Marne, Côte-d'Or, Puy-de-Dôme, Creuse, Haute-Vienne, Corrèze, Dordogne, Vienne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales. Des grues "locales" sont notées dans les Bouches-du-Rhône et dans le Vaucluse en vol sous une averse de neige.
26/11 Deux mouvements différents sont observés sue la France aujourd'hui : des oiseaux arrivant d'Allemagne (4 847 grues comptabilisées entre 10h et 16h) en soirée et passant toute la nuit, et d'autres qui quittent le nord-est de la France en direction du sud-ouest.

En synthétisant ces mouvements, les départements concernés sont Haut-Rhin, Bas-Rhin, Vosges, Haute-Marne, Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Marne, Doubs, Haute-Saône, Territoire de Belfort, Aube, Allier, Nièvre, Creuse, Haute-Vienne, Corrèze, Dordogne, Ariège, Gironde, Landes, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques.

Des grues sont également signalées autour de la Méditerranée : Hérault, Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Aude.

25/11 Des passages nocturnes sont signalés dans la Marne et les Hautes-Pyrénées. Durant la journée des vols sont signalés dans le Bas-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Marne, la  Haute-Marne, l'Aube, les Hauts-de-Seine, l'Yonne, la Côte-d'Or, la Nièvre, le Cher, l'Allier, la Loire, la Creuse, la Haute-Vienne, la Corrèze, la Vienne, la Charente, les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, le Gers, l'Ariège, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Tarn, l'Hérault, l'Aude, le Var, les Pyrénées-Orientales et les Alpes-Maritimes.
22 955 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx

En Hesse, plusieurs vols sont entendus de nuit sans pouvoir être dénombrés.

24/11 Il y avait 48 100 grues ce matin au lac du Der.
Le retour du beau temps et le vent sensible de nord-est incitent les grues à quitter le lac du Der pour le sud. Dans la matinée, des vols sont signalés dans l'Aube (8 500 grues dénombrées par un seul observateur entre 8h20 et 12h45), l'Yonne, la Nièvre, le Cher, l'Allier, l'Indre, la Creuse, la Haute-Vienne, le Puy-de-Dôme, la Loire, la Haute-Loire, la Vienne, la Charente, la Dordogne, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes, le Gers et les Pyrénées-Atlantiques.

D'autres vols liés à d'autres mouvements de migration sont signalés en Belgique, dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, le Val-d'Oise, l'Hérault et l'Aude.

23/11 Moins de migration aujourd'hui, les départements concernés sont : les Ardennes, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, le Bas-Rhin, la Haute-Saône, la Côte-d'Or, le Jura, le Cher, le Val-d'Oise, la Vienne, la Loire, le Rhône, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.
22/11 Au lac du Der, l'arrivée des oiseaux de la veille est confirmée. Les grues sont en effet plus nombreuses ce matin qu'hier. Des vols sont observés en Belgique, dans les Ardennes, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, le Bas-Rhin, la Seine-et-Marne, l'Essonne, le Loiret, le Loir-et-Cher, le Cher, le Territoire-de-Belfort, la Vienne, les Deux-Sèvres, la Loire-Atlantique et la Charente-Maritime. Plus de 1 000 grues sont stationnées dans le Gard.
21/11 La neige en Allemagne pousse des grues à partir en migration, outre les vols observés en Allemagne, de nombreuses observations proviennent de Belgique et de Meuse. Dans une moindre mesure des vols sont observés en lien avec ces mouvements également dans le Bas-Rhin, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle. D'autres vols sont signalés dans la Marne, l'Aube, la Côte-d'Or, la Haute-Savoie, le Var et les Pyrénées-Atlantiques.
14 661 grues sont comptées sur le site d'Arjuzanx
20/11 Malgré les importants mouvements de migration d'octobre et novembre, il reste encore de nombreuses grues au lac du Der ce matin. Sur la réserve naturelle régionale des étangs de Belval-en-Argonne (Marne), un dortoir de 1 100 grues est constitué. Des vols sont notés au dessus de Paris, en Moselle, dans l'Allier, la Loire, la Haute-Loire, la Dordogne, la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées. les grues profitent d'une accalmie dans les Pyrénées pour franchir les cols. Des mouvements et des stationnements sont aussi notés dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales.
19/11 Journée très calme. Des vols signalés dans l'Oise, la Charente-Maritime et les Pyrénées-Orientales. Dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs observateurs signalent des grues remontant vers le nord. Les Pyrénées sont bouchées et les grues ne peuvent pas passer en Espagne. Elles font donc demi-tour et regagnent des sites de stationnements landais.

Il reste encore 20 000 grues sur le site du Rhin-Havelluch au nord ouest de Berlin.

18/11 Quelques vols sont notés aujourd'hui dans le Haut-Rhin, en Charente-Maritime, en Gironde, dans le Lot-et-Garonne, dans les Landes et dans les Pyrénées-Atlantiques. Sur les lac aubois (Aube), au moins 2 700 grues. Sur le site de Cousseau (Gironde), 953 grues ont été comptabilisées.

Sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne), il reste 32 350 grues.

17/11 Un peu plus de 28 500 grues sont présentes le matin au lac du Der et au moins 2 200 sur les lac aubois (Aube).
Après une semaine de migration intense, la journée a été beaucoup plus calme. Quelques vols sont notés dans le
Loiret, l'Ain, le Jura, la Saône-et-Loire, les Alpes-de-Haute-Provence, la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Aude.
16/11 La migration est moins intense que les jours passés. Des Grues cendrées sont signalées dans les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Marne, Aube, Côte-d'Or, Nièvre, Creuse, Haute-Vienne (2 849 à Flavignac), Allier, Puy-de-Dôme, Corrèze, Haute-Loire, Cantal, Gers, Maine et Loire, Vendée, Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime, Lot-et-Garonne, Tarn, Aveyron, Hautes-Pyrénées, Dordogne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Gard, Bouches-du-Rhône.
 
15/11 Des migratrices sont notées dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, les Vosges, la Marne, l'Aube, l'Yonne, le Loiret, le Cher, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire, la Loire, la Haute-Savoie, le Loir-et-Cher, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Creuse, la Haute-Vienne (plus de 7 000 grues sur le site de Flavignac), la Vienne, la Dordogne, le Lot-et-Garonne, la Charente-Maritime, la Gironde, la Charente, les Landes, le Gers, la Haute-Garonne, l'Aude, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

En Hesse,  3 000 grues sont comptées en migration.
En Extremadure (sud ouest de l'Espagne) 43 000 grues sont arrivées dans leur zone d'hivernage.

14/11 Les migratrices poursuivent leur route dans la nuit et dans la journée dans le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, les Vosges, la Côte-d'Or, la Haute-Savoie, la Loire, l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Creuse, la Haute-Vienne, la Vienne, la Dordogne, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, le Lot-et-Garonne, les Landes (30 000 sur le site d'Arjuzanx), le Tarn-et-Garonne, l'Aveyron, le Gers, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques (après plusieurs jours de blocages, le franchissement vers l'Espagne est possible entre 12h00 et 15h30), les Hautes-Pyrénées.

En Hesse, la migration se calme avec 315 individus en migration.

En Espagne, sur le site de Gallocanta, 14 000 grues sont présentes le matin et 39 000 le soir.

13/11 La migration de masse continue pour la troisième journée consécutive.
Enorme ambiance ce matin au
lac du Der, les grues arrivées d'Allemagne depuis 2 jours sont en grande partie sur ce site. On peut estimer qu'il y a nouveau environ 70 000 à 80 000 grues sur le lac ce matin! Effectif très conséquent pour la deuxième fois de la saison, du jamais vu ! Les conditions météorologiques sont favorables pour assister à des départs en migration dans la matinée.
Dès 8 heures, des grues en migration sont signalées dans l'
Aube confirmant des départs massifs du lac du Der vers le sud ouest. 32 700 sont dénombrées en 4 heures.

Cette migration est visible sur les radars de pluie. Ces images sont tirées du site http://www.meteo60.fr/ que nous remercions.


Les passages de  8h30 à 10 heures
sont très visibles entre Saint Dizier et Troyes.
 


L'intensité des passages, toujours dans  la même zone, ne faiblit pas de 10 h à 12 h


Et la migration continue l'après midi

De très nombreux passages sont bien entendus observés plus au sud.
Des observations ont lieu sur un couloir migratoire plus large que la veille : Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Bas-Rhin, Ardennes, Haute-Marne, Marne, Aube (32 700 comptées par un observateur au lac Temple), Yonne (estimation : plus de 50 000), Nièvre, Indre, Cher, Loir et Cher, Loiret, Saône-et-Loire, Haute-VienneCreuse, Vienne, Vendée, Deux-Sèvres, Charente, Charente-Maritime, Haute-Garonne, GersAriège et Hautes-Pyrénées où les grues ont des difficultés pour franchir les Pyrénées, Dordogne, Lot-et-Garonne, Gironde, Landes (plus de 15 000 comptées par un seul observateur), Pyrénées-Atlantiques.

Des grues continuent d'arriver d'Allemagne : 9 400 grues sont comptées en Hesse, ce qui porte le total des 3 dernières journées à près de 100 000 !!! Depuis le début de la migration ce sont donc 260 000 grues qui ont été comptabilisées sur cette région !
En Espagne, 3 500 grues arrivent à Gallocanta.

En soirée et même si les départs ont été nombreux dans la journée, il reste des dizaines de milliers de grues au lac du Der. D'autres arrivées du nord-est sont d'ailleurs signalées.

12/11 Encore une très grosse journée de migration.
Après les 40 000 grues comptées en Hesse (Allemagne) la veille, ce sont 50 000 oiseaux (237 vols) qui y ont été comptés ce jour. 90 000 oiseaux arrivant en France en 2 jours depuis le nord, c'est du jamais vu !

Suite à ces arrivées massives, de très nombreux vols ont été vus dans la journée tout au long du couloir de migration : Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Bas-Rhin, Ardennes, Haute-Marne, Marne, Aube (plus de 11 000 au lac Temple), Yonne, Nièvre (plus de 5 000 comptées par un seul observateur), Indre, Cher, Loiret, Haute-Vienne, Corrèze, Creuse, Vienne, Charente, Charente-Maritime, Haute-Garonne, Gers, Tarn-et-Garonne, Dordogne, Lot-et-Garonne, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, en Belgique (nombreuses observations, souvent en très gros vols- 5 000 grues se posent sur la réserve naturelle des Hautes Fagnes), au Luxembourg , en Suisse et dans le Gard.

Participez à une journée découverte des oiseaux du Der

 

Vivez un lever des grues avec la LPO Champagne-Ardenne

11/11 Une très grosse journée de migration.
Durant la nuit du 10 au 11 novembre la migration continue et des vols sont signalés dans les départements suivants : Aube, Haute-Marne, Côte-d'Or, Puy-de-Dôme, Nièvre, Haute-Vienne, Creuse, Gers.
Les grues continuent leur migration dans la journée et de nombreuses observations nous sont transmises par l'intermédiaire de notre formulaire ou par les sites VisioNature. Sont ainsi survolés les départements suivants  : Moselle, Meurthe-et-Moselle, Aube, Yonne, Nièvre, Cher, Haute-Vienne (3 854 à Flavignac), Charente, Charente-Maritime, Vienne, Indre, Allier, Cantal, Corrèze, Creuse, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Dordogne, Gironde, Landes, Ariège, Haute-Garonne, Hautes-PyrénéesPyrénées-Atlantiques où les grues trouvent une météo défavorable pour le franchissement des Pyrénées.
Sur le site d'Arjuzanx, 4 619 grues sont comptabilisées.
Des vols signalés également en Belgique et en Suisse.
40 000 grues (180 vols) ont été comptées en Hesse (Allemagne) dans l'après midi.
Sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne),  il reste 32 700 grues.
10/11 Les grues profitent de conditions atmosphériques à nouveau favorables et la migration reprend.
28 620 grues sont comptées le matin au lac du Der au lever du jour, dans le vent et la pluie.
Vers 14 heures, de nombreux vols  (de 100 à 150 individus chacun) passent au niveau des
lacs Aubois, signe d'un départ vers le sud.
En Hesse (Allemagne), plus de 6 000 grues (45 vols) sont observées en migration de 11 h à 17h.
En fin d'après midi et en début de nuit, des arrivées sont signalées dans le nord-est de la France : plusieurs gros vols dans la Meurthe-et-Moselle et la Meuse, de gros passages en Moselle en fin de journée (1 500 à Thionville, plus de 5 000 au dessus de Volstroff  -le premier vol comptait plus de 900 grues -, 1000 à 2000 à Métrich).
Des vols sont signalés dans la Haute-Marne, l'Aube, la Côte-d'Or, l'Yonne, la Nièvre, l'Allier, le Puy-de-Dôme, le Cantal, le Gers, le Tarn-et-Garonne


Livret "La Grue cendrée"

Gratuit

Pour plus d'informations sur la migration des Grues cendrées et les haltes migratoires, consultez le site grus-grus.eu :

La migration, site par site

Informations sur les lieux d'hivernage en Europe

Site grus-grus.eu


Découvrez la vie de la Grue cendrée à travers notre jeu interactif

8/11 Des grues sont signalées en migration en Suisse, dans les Alpes-MaritimesVar, Bouches-du-Rhône, Gard et Hérault.
7/11 Des vols sont notés en Belgique, le Bas-Rhin, la Moselle, la Côte-d'Or, le Cher, l'Allier, l'Ain, la  Haute-Savoie, le Var, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.
Sur le site d'Arjuzanx, 2 295 grues sont comptabilisées.
6/11 Migration calme, quelques vols signalés dans le Cher, l'Allier, la Loire, l'Ain, le Var, les Bouches-du-Rhône, l'Aude et les Landes.
5/11 Sur le site du Rhin-Havelluch au nord ouest de Berlin, il reste 65 470 grues en stationnement. Quelques vols sont notés en France, dans le Bas-Rhin, la Loire, la Dordogne, les Alpes-Maritimes et l'Hérault.
4/11 Sur les bords de la Méditerranée, des vols sont signalés dans les Alpes-Maritimes, le Var le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales. D'autres sont notés dans le Haut-Rhin, la Haute-Saône, la Loire, le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire.
Sur le site d'Arjuzanx, 3 509 grues sont comptabilisées.
3/11 26 400 grues sont comptées le matin au lac du Der.
Dans la journée, des vols sont signalés dans les départements suivants :
Haut-Rhin, Bas-Rhin,  Vosges, MarneHaute-Marne, Doubs, Haute-Saône, Territoire de Belfort, Côte-d'Or, Saône-et-Loire, Ain, Haute-Savoie, Rhône, Haute-Loire, Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Dordogne, Aveyron, Vienne, Haute-Vienne, Corrèze, Creuse, Meuse, Landes, Hautes-Pyrénées, Var, Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône.
2/11 Encore beaucoup de mouvements ce jour. Des grues sont vues dans les départements suivants : Haut-Rhin, Bas-Rhin, Vosges, Haute-Marne, Moselle, Meurthe-et-Moselle, Doubs, Haute-Saône, Territoire de Belfort, Rhône, Haute-Loire, Loire, Allier, Puy-de-Dôme, Alpes-Maritimes, Ariège, Var, Gard, Hérault, Côte-d'Or, Ain, Haute-Savoie, Landes, Pyrénées-Atlantiques.
L'est de la France, comme on peut le remarquer a été bien survolé, depuis l'Alsace jusqu'à la Méditerranée.
A noter que la Suisse a vécu aujourd'hui  le plus fort passage de Grues cendrées de tous les temps. Des groupes de plus de 500 individus ont été notés à plusieurs endroits - ce qui ne s'était jamais vu. La somme totale (qui comprend bien sûr plusieurs fois les mêmes individus) donne actuellement le nombre de 13 239 grues pour la journée. Les années précédentes, où le passage avait déjà été plus marqué qu'auparavant, les records journaliers étaient de 3 831 grues le 12.11.2011 et de 5 188 ind. le 28.10.2012. Selon un rapport de la spécialiste allemande Miriam Hansbauer, de plus en plus de Grues prennent la route Hongrie - République tchèque - Bavière du Sud - Suisse pour parvenir en Camargue, un quartier d'hiver devenant toujours plus important pour l'espèce (source : ornitho.ch). A notre que les forts vents d'ouest ont aussi pu déporter des migratrices plus à l'est.
Grosse journée de migration également dans le nord de l'Italie.
1/11 Journée importante de migration. Des vols sont signalés dans les départements suivants : Meurthe-et-Moselle, Moselle, Meuse, MarneHaute-Marne, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Doubs, Haute-Saône, YonneCôte-d'Or, Saône-et-Loire, Ain, Haute-Savoie, Rhône, Allier, Charente, Haute-Vienne, Deux-Sèvres, Dordogne, Gironde, Lot-et-Garonne, Landes, Pyrénées-Atlantiques et Ariège.
Observation également de grues dans le sud-est de la France : Alpes de Haute-Provence Vaucluse, Alpes-Maritimes, Var, Gard et Bouches-du-Rhône.
31/10 Après les deux derniers jours de migration, l'ambiance est beaucoup plus calme au lac du Der ce matin. On peut raisonnablement penser qu'il reste 10 à 20 000 grues aujourd'hui.
En fin de matinée, de gros vols en provenance du lac du Der sont signalés dans l'
Aube. Ces vols sont remarqués plus au sud (Nièvre, Allier, Creuse, Haute-VienneDordogne)
Arrivée de nouveaux oiseaux en soirée par le nord (Moselle, plus  de 20 000 en Hesse).
Sur le site d'Arjuzanx, 1 907 grues sont comptabilisées.
30/10 Grosse journée de migration. Les départs en migration depuis le lac du Der sont une nouvelle fois très importants aujourd'hui. L'absence de vent et le ciel clair favorisent la migration. Les départements survolés sont nombreux avec des effectifs importants : Marne (dès 9h00), Aube (dès 9h30), Haute-MarneDoubs, Yonne (dès 11h00), Nièvre, Cher (dès 14h00, dont 21 896 entre 14h40 et 17h15 observés au dessus d'un même village), Allier (dès 13h45, dont 33 095 grues observées entre 14h50 et 17h50), Puy-de-Dôme, Loire, Creuse (dès 15h00), Haute-Vienne, Corrèze, Vienne, Dordogne (dès 16h00), Gers, Lot-et-Garonne, Gironde, Landes, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées. Cette vague de migration est donc moins discrète que celle de la veille. Au moins 40 000 grues sont concernées (20 000 sur le Limousin, près de 40 000 sur l'Auvergne).
Des grues sont signalées dans le Var, le Gard et l'Hérault.
29/10 Journée de migration. La situation se débloque au lac du Der. Le temps permet aux grues de prendre massivement la direction du sud-ouest. Les vols sont notés par la suite dans l'Aube et l'Yonne. Cette vague de migration pourtant très importante est peu relayée par les observateurs. Des vols sont notés en Haute-Marne, dans la Nièvre, dans l'Allier, le Puy-de-Dôme et la Charente.
28/10 Le mauvaises conditions météorologiques sur une grande partie du pays figent la migration. Un vol est noté dans les Hautes-Pyrénées.
27/10 Ce matin , les bénévoles de la LPO Champagne-Ardenne ont compté 83 100 grues au lac du Der. C'est un nouveau record pour le site. Le précédent datait du 14 novembre 2010  (74 500 grues).
Cliquez ici pour connaître les résultats des différents comptages réalisés depuis1998 sur le lac du Der.

Une nouvelle fois la télévision était présente (France 3 Champagne-Ardenne).

Des vols de migratrices sont notés en Allemagne, dans le Bas-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Marne, la Côte-d'Or, l'Allier, le Gard, l'Hérault, l'Aude, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques.

 

26/10 Des migratrices sont notées dans le Bas-Rhin, la Moselle, a Meuse, l'Yonne, la Vienne, la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées et l'Hérault.
25/10 Au lac du Der ce matin, une estimation des effectifs montre qu'entre 60 000 et 80 000 grues sont présentes sur le site. Le record de fréquentation du lac est donc peut être dépassé! Le journal de 13h de TF1 était présent pour assister au lever de ce matin qui a duré plus d'1h30.

24/10 Au lever du jour au lac du Der, les grues sont encore très nombreuses (plusieurs dizaines de milliers). Le lever est toujours aussi impressionnant et la clameur permanente. Vous pouvez participer à un lever de grues avec la LPO ce week-end, moment magique et inoubliable, pour plus d'informations cliquez ici.

La migration est marquée dans l'Yonne et dans la Nièvre avec plusieurs milliers de grues observés à partir de 14h. Des vols sont aussi notés dans la Meuse, en Meurthe-et-Moselle, dans l'Aube, le Cher, l'Allier, l'Indre, la Vienne, la Haute-Vienne, la Charente, la Dordogne, la Loire-Atlantique, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et l'Aude.

23/10 Des vols sont notés dans les départements suivants aujourd'hui : Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Aube, Allier, Puy-de-Dôme, Cantal, Creuse, Haute-Vienne, Vienne, Aveyron, Dordogne, Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques. Sur les lacs de l'Aube, au moins 7 170 grues sont dénombrées.
22/10 La très belle journée sur l'Allemagne et sur une partie de la France incite les grues aux mouvements. En Hesse (Allemagne), après la grosse journée de migration du 19 octobre, on assiste une nouvelle fois à des départs massifs : 33 600 grues sont ainsi dénombrées. Depuis le début de la migration ce sont déjà 130 000 grues qui ont été notés dans cette région! En France, des vols de migratrices sont observées dans l'Aube, en Haute-Marne, la Marne, le Haut-Rhin, le Doubs, la Côte-d'Or, le Territoire de Belfort, la Saône-et-Loire, l'Allier, la Haute-Vienne, la Vienne, la Charente-Maritime, la Gironde, les Landes, le Gers et les Pyrénées-Atlantiques. Sur les lacs de l'Aube, au moins 6 000 grues sont stationnées. Sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne), les effectifs ont fondu, il reste 42 400 grues.
21/10 Le lever de grues est impressionnant au lac du Der et l'on peut raisonnablement penser qu'au moins 40 000 grues sont présentes. Les grues seront donc bien là pour la fête de la Grue qui a lieu le 26 et 27 octobre au lac du Der, le programme est à consulter sur le site de la LPO Champagne-Ardenne.

Les vols sont notés en Belgique, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, les Vosges, la Marne, la Haute-Marne, l'Yonne, la Nièvre, le Loiret, le Loir-et-Cher, l'Allier, la Haute-Vienne, la Dordogne, le Cantal, la Charente-Maritime et les Pyrénées-Atlantiques.



Livret "La Grue cendrée"

Gratuit

Pour plus d'informations sur la migration des Grues cendrées et les haltes migratoires, consultez le site grus-grus.eu :

La migration, site par site

Informations sur les lieux d'hivernage en Europe

Site grus-grus.eu


Découvrez la vie de la Grue cendrée à travers notre jeu interactif

20/10 Au petit matin, 18 400 grues sont recensées au lac du Der. La vague de migration de la veille arrive d'Allemagne dans la journée. Les vols sont en effet très nombreux en Lorraine (Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse) puis en Champagne (Marne et Haute-Marne). D'autres vols sont notés en Belgique, au Luxembourg, dans le Haut-Rhin, le Loiret, la Nièvre, l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Creuse, la Corrèze, la Haute-Vienne, la Dordogne, le Lot-et-Garonne, les Landes, les  Pyrénées-Atlantiques et l'Hérault. A Gallocanta (Espagne), 715 sont désormais stationnées.
19/10 Les départs sont massifs en Allemagne, en Hesse ce sont 81 650 grues qui sont comptabilisées pour un total de 343 vols ! Il s'agit d'un record ! Des vols sont observés en Belgique, dans le Nord, les Ardennes, la Meuse, la Moselle, la Marne (avec de nombreux départs du lac du Der entre 10h et 13h), l'Aube, l'Yonne, la Côte-d'Or, la Nièvre, l'Allier, la Vienne, la Haute-Vienne, la Dordogne, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales.
18/10 De petits vols sont signalés dans l'Aube. Sur le site d'Arjuzanx, 240 grues sont comptabilisées. 2 300 grues sont signalées en Hesse (Allemagne). D'autres migratrices sont notées dans les Ardennes, la Moselle, l'Yonne, le Lot-et-Garonne, la Gironde et le Var.
17/10 Des vols sont signalés dans le Loiret, l'Indre, la Creuse, la Haute-Vienne (les 3 premières sont signalées sur le site de migration de Flavignac, le Puy-de-Dôme, la Dordogne et les Landes.
16/10 Deux vols ont été notés ce jour, l'un dans l'Aisne et un autre au nord de la Marne.
15/10 Peu de vols une nouvelle fois aujourd'hui : en Belgique et dans le Bas-Rhin. Une grue posée est observée dans le Rhône.
14/10 Le calme est bien revenu depuis quelques jours, quelques vols sont notés en Moselle, en Haute-Marne, en Haute-Loire, en Charente-Maritime et dans le Lot.
13/10 Premier comptage officiel de la saison au lac du Der où 10 440 grues sont dénombrées à l'aube. Quelques vols sont signalés en Moselle, dans l'Yonne et dans le Gard. Sur le site de Cousseau (Gironde), 21 grues sont stationnées.
12/10 Plusieurs vols sont notés dans différents départements : Moselle, Marne, Allier, Puy-de-Dôme, Vienne et Tarn.
11/10 Sur le lac Hornborga en Suède, la migration se termine, il ne reste plus que 118 grues. Les vents de nord-est et le beau temps ont favorisé le départ des grues plus au sud. Quelques vols sont signalés en Gironde, dans les Pyrénées-Atlantiques et dans le Tarn. En Extremadure (Sud ouest de l'Espagne), 898 grues sont déjà présentes.
10/10 Quelques grues stationnent sur le site de Cousseau (Gironde).
9/10 Sur le site de Gallocanta (Espagne), ce sont 396 grues qui sont dénombrées. Un petit vol est signalé en Charente-Maritime vers 9h00.
8/10 Sur la voie Est, 1 100 grues sont comptées en Israël sur le site habituel de Hula valley. Sur le site du Rhin-Havelluch en Allemagne, ce sont 97 210 grues qui sont comptabilisées. Peu de migration aujourd'hui. Quelques vols sont notés dans la Meuse, le Puy-de-Dôme, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées. Compte tenu des conditions météorologiques, ces grues ont des difficultés à franchir les Pyrénées. 343 grues sont stationnées sur le site d'Arjuzanx.
7/10 Des grues en migration sont notées dans la Nièvre, l'Allier, la Creuse (au moins 1 070), en Haute-Vienne, en Corrèze, en Dordogne, en Charente-Maritime, dans le Lot-et-Garonne, le Gers, l'Aveyron et les Pyrénées-Atlantiques. Sur le lac Hornborga  (Suède), 5 980 grues sont comptabilisées. Sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne), 12 665 sont comptabilisées pour le premier comptage de la saison.
6/10 Des migratrices sont signalées dans la Nièvre (au moins 850), dans le Cher, l'Allier, la Creuse (plus de 1 300 individus en 20 minutes autour de 18h20), la Haute-Vienne, la Vienne et la Dordogne.
5/10 La migration est faible et dispersée. Les départements concernés sont la Creuse, la Dordogne, l'Aveyron, l'Aude, les Pyrénées-Atlantiques et les Bouches-du-Rhône. Au moins 60 grues sont stationnées sur un site habituel dans la Nièvre. A Gallocanta (Espagne), les effectifs augmentent avec 250 grues.
4/10 Un vol de grues est noté très tôt dans le Var malgré un vent assez violent. Des vols sont aussi notés dans les Vosges, la Loire et les Pyrénées-Atlantiques. Sur le site de Gallocanta (Espagne), 54 grues sont comptabilisées.
3/10 La migration marque une pause en Allemagne, ce sont 374 individus qui sont dénombrés en Hesse (Allemagne). En France, des vols en migration sont notés dans le Cher, la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Sur le site de Saint-Martin-de-Seignanx, ce sont au moins 430 grues qui stationnent. Les effectifs sont importants à Hortobagy (Hongrie) où 88 540 grues sont stationnées.
2/10 Une cinquantaine de grues sont déjà présentes sur le site d'Arjuzanx en Aquitaine ce matin.  Des vols sont signalés en journée dans l'Aube, le Doubs, l'Allier, le Loir-et-Cher, le Cher, la Nièvre, la Haute-Vienne, la  Corrèze, en Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Lot-et-Garonne, en Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques. Quatre grues sont stationnées depuis la veille dans l'Indre-et-Loire. Les premières grues sont stationnées sur le site de Cousseau : 18 individus. Encore une journée avec des migratrices observées en Hesse, 1 012 individus ce jour. Des grues sont observées en France le soir, en Lorraine et notamment en Meurthe-et-Moselle. Des grues sont signalées le matin au dessus du territoire Belge.
1/10 Au moins 4 000 grues sont présentes au lever du jour ce matin au lac du Der et environ 5 000 le soir. Il s'agit du record de précocité pour des effectifs aussi importants. Il y a environ 15 jours d'avance pour le moment. Des grues sont aussi stationnées sur les lacs de la Forêt d'Orient dans l'Aube. Des vols sont signalés dans le Bas-Rhin, en Moselle, en Meurthe-et-Moselle, dans la Meuse, en Haute-Marne, dans l'Aube, dans le Doubs, dans l'Yonne, le Cher, la Nièvre, l'Allier, l'Indre, la Creuse, la Haute-Vienne, la Vienne, les Deux-Sèvres, la Charente et la Haute-Loire. Six grues sont notées ce soir sur le site d'Arjuzanx. La première grue se pose sur le site de Puydarrieux. Nouveaux départs d'Allemagne pour la troisième journée consécutive : 2 200 grues notées en Hesse.
30/09 Un vol est entendu dans la nuit en Haute-Marne. Au lac du Der, le nombre de grues à sensiblement augmenté et l'ambiance est "à la grue". Des vols sont vus à gauche à droite et les cris de grues sont fréquents autour du lac. La migration reprend dès 10h30 au lac du Der où de nombreuses quittent le secteur pour prendre la direction du sud-ouest. Des vols de migratrice sont notés en Moselle, en Meurthe-et-Moselle, dans la Meuse, les Vosges, la Marne, la Haute-Marne, l'Aube, l'Yonne, le Doubs, la Nièvre, le Cher et l'Indre. Sur le lac Hornborga  (Suède), 9 670 grues sont comptabilisées. Au lac Kvismaren (Suède), 11 370 grues sont comptabilisées. 1950 grues sont comptabilisées en migration en Hesse en Allemagne.
29/09 Une première vague de migration très précoce est notée en Allemagne, puis en Belgique et en France. En effet, dans la région de la Hesse (Allemagne), au moins 4 100 grues sont signalée en migration. La Belgique est ensuite survolée puis le nord-est de la France en particulier la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse. D'autres vols sont signalés dans les Ardennes, la Marne, la Haute-Marne ainsi qu'en Dordogne et en Charente-Maritime. Sur le site du Diepholzer Moorniederung (Basse Saxe, Allemagne), environ 6 000 grues sont présentes sur le site.
28/09 En Hesse (Allemagne), un premier petit vol est noté : 32 individus. Au moins 131 grues sont présentes au lac du Der. Des migratrices sont signalées en Meurthe-et-Moselle, dans la Meuse et en Haute-Vienne
27/09 Des vols sont signalés dans l'Yonne, la Nièvre, l'Indre et la Charente.
26/09 Un vol est signalé en Meurthe-et-Moselle et un autre dans le Haut-Rhin. Un vol est signalé dans les Landes. Sur le site d'Hortobagy (Hongrie), 40 350 grues sont comptabilisées.
25/09 Près de 50 grues survolent les Ardennes et une quinzaine la Meuse.
22/09 Un groupe descend vers le sud-ouest en Gironde. Un vol est également signalé en Belgique.
21/09 Un groupe de grues est observé dans le Jura, un autre en  Haute-Loire et deux autres dans les Pyrénées-Atlantiques. Un vol est également signalé dans l'Aube.
20/09 En Finlande, sur le lac Puurijärvi, 4 000 grues sont rassemblées.
19/09 Trois grues sont notées en migration sur le site de Pont-de-Roide dans le Doubs. Sur le site d'Hortobagy (Hongrie), 5 900 sont grues sont rassemblées. Sur le lac Hornborga  (Suède), les effectifs sont un peu plus importants : 8 480 grues.
17/09 Un vol assez important est signalé dans le Haut-Rhin. Un groupe de grues est passé au dessus de Paris cette semaine.
16/09 7 610 grues sont signalées sur le lac Hornborga  (Suède). Un vol est signalé en Belgique.
15/09 Deux grues en déplacement sont signalées en Allemagne.
14/09 1 nouveau vol signalé en Allemagne. Une grue est stationnée dans la Nièvre.
11/09 1 vol est observé en Allemagne.
10/09 Deux vols de migratrices sont notés en France, l'un dans les Ardennes et l'autre en Haute-Vienne.
9/09 7 350 grues sont comptabilisées sur le lac Hornborga  (Suède) et 12 060 au lac Kvismaren.
4/09 Au lac du Der, ce sont 50 grues qui sont comptabilisées.
2/09 4 720 grues sont signalées sur le lac Hornborga  (Suède).
1/09 Au sud de la Finlande, sur le lac Puurijärvi, 2 070 grues sont rassemblées.
31/08 2 932 grues sont rassemblées dans la région de de Rügen (Allemagne)
29/08 Sur le lac Hornborga (Suède), 2 800 grues sont regroupées.
27/08 Un petit groupe de grues est observé en vol dans le Bas-Rhin. Un vol est noté en Gironde.
26/08 7 930 grues sont comptées au lac Kvismaren et 2 380 sur le lac Hornborga (Suède).
25/08 Un groupe de grues est observé dans le Nord. Une quarantaine de grues est observée dans la Nièvre.
22/08 Sur le lac Hornborga (Suède), 1 460 grues sont regroupées.
21/08 Sur le lac du Der, 47 grues sont observées.
19/08 4 410 grues sont comptées au lac Kvismaren (Suède)
17/08/13 Les grues se rassemblent également au nord de l'Allemagne. 1 390 sont comptées dans la région de de Rügen.
12/08 Les Grues cendrées commencent à se rassembler dans le sud de la Suède. 1 540 sont comptées au lac Kvismaren.
Quelques très petits vols sont signalés, comme à Toulouse (Haute-Garonne)  : 4 grues.
06/08 2 grues sont posées sur un lac dans le Cantal et une est signalée (la même que le 6/08) entre Pas-de-Calais et Nord.
31/07 1 grue s'alimente dans les champs de blé après la moisson dans le Pas-de-Calais.
30/07 Des grues sont entendues aux étangs périphériques du  lac du Der.
22/07/2013 Un petit groupe de 6 grues est entendu dans le Haute-Garonne se dirigeant vers le sud-ouest.

Pour en savoir plus sur la Grue cendrée :
  


25 € + port


20 € + port


 

TRANA, l'oiseau qui danse
En 46 minutes, au fil des saisons, découvrez sur ce DVD l'étonnante vie privée des Grues cendrées.

Cranes - where, when and why ?
Le livre Göran Lundin est écrit en anglais, mais la description des principaux sites d'hivernage en France est  en français

 

Pour transmettre vos observations de Grues cendrées en migration

Les informations données ici nous sont communiquées :
- par le Réseau Grues France  
- par les sites de saisie en ligne Visio Nature (en vert sur la carte)
- par ADENEX pour l'Estrémadure, le Swedish Crane Working Group pour la Suède et le Finnish Working Group on Cranes pour la Finlande.
- par les listes de diffusion : Obsfr, Obs-Champagne-Ardenne, grus grus et  GermanBirdNet.
- par certains internautes qui nous adressent directement leurs observations par l'intermédiaire du formulaire présent sur ce site.
- merci également à Ragnar Edberg, Erik Sjostedt, Alf Karlsson, Ulf Skyllberg, Andreas Trepte, Martin Kraft, Jürgen Schmidt, Ecki Richter, Göran Andersson, Juhani Rinne...

Pour retourner au sommaire                                                   Pour retourner à la page précédente