Le lac du Der
    
   Une zone ornithologique d'importance internationale
         

 
Accès Le rythme des saisons Les meilleurs lieux
d'observation

Pour retourner au sommaire

Emplacement

Le lac du Der - Chantecoq est situé au cœur de la Région Champagne Ardenne. Créé en 1974 pour régulariser le cours de la rivière Marne, il est avec ses 4 800 ha le plus grand lac artificiel de France.

Der vient du mot celte "Chêne", arbre qui a longtemps servi à construire des maisons et églises à pan de bois.

"Chantecoq" est le nom d'un des trois villages engloutis lors de la création du lac, les deux autres étant Nuisement-aux-bois et Champaubert-aux-bois

Ce site, très vite adopté par les oiseaux, est classé en Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage et géré par l'ONCFS.

La position du lac du Der Chantecoq en France

Comment se rendre au lac du Der ChantecoqHaut.gif (1010 octets)

Accès

Le Der est d'un accès aisé et rapide depuis Paris, l'Angleterre, la Belgique ou  l'Allemagne grâce aux autoroutes du nord et de l'est de la France.


Les Lacs de Champagne

Editions Ouest-France
5,50 € + port

Les oiseaux
du lac du Der

 



Guide pratique
de l'ornithologue

Field Guide to the Birds of
the Lac du Der




A practical Field guide for Birdwatchers

De Vogels van het
Lac du Der




Praktiche gids
voor de ornitholoog

Le rythme des saisons

Le remplissage du lac de janvier à juin puis sa vidange progressive jusqu'en octobre entraînent des modifications importantes du paysage et des milieux.

Très vite les oiseaux ont su tirer parti de cette vaste zone humide. Les vasières découvertes à la fin de l'été attirent les limicoles en migration, la végétation qui recouvre ces vasières à l'automne puis les grandes étendues d'eau retiennent de nombreux canards durant l'hiver et au printemps.

Les Grues cendrées profitent également des lieux. Les îles au beau milieu du lac leur servent de reposoir durant la nuit, la journée étant mise à profit pour se restaurer dans les champs environnants. Les chaumes de maïs sont ainsi très appréciées des grues lors de la migration d'automne.

Point de passage obligé lors des migrations du printemps et d'automne, le lac est également prisé par les hivernants. Suivant la rigueur de l'hiver, les visiteurs peuvent être différents. Si le plus prestigieux des grands rapaces hivernants, le Pygargue à queue blanche est devenu un des familiers des lieux, une vague de froid importante peut faire venir dans notre région des espèces rarement observables en France.

L'été, l'intérêt ornithologique ne faiblit pas. Les migrateurs de retour des pays chauds retrouvent les oiseaux sédentaires. Butor étoilé, Blongios nain, Canard chipeau, Milan noir, Busard des roseaux, Sterne pierregarin, passereaux paludicoles se reproduisent sur le lac et dans les milieux humides avoisinants.

Haut.gif (1010 octets)

Depuis les digues Port de Chantecoq Etangs d'Outines et Arrigny Port de Giffaumont Depuis l'église de Champaubert Bassin nord Ferme aux grues

Les meilleurs lieux d'observation

 
  

A) Depuis les routes sur digues
L'observation des oiseaux est grandement facilitée l'automne et l'hiver par les routes sur digues bordant le lac sur sa partie Ouest. Les Grues cendrées, en particulier survolent ces routes le matin, dès le lever du soleil et durant l'après midi en revenant des champs situés à l'ouest du lac.
A partir des digues, il est possible d'observer les nombreux canards, les différentes espèces d'oies, les cygnes (chanteur et de Bewick), sans oublier le Pygargue à queue blanche qui se pose souvent sur le vieux chêne (Le Faucon pèlerin aime également profiter de ce perchoir) visible à portée des longues vues des nombreux amateurs qui se déplacent pour admirer ce spectacle sans cesse renouvelé. .
La LPO Champagne Ardenne propose d'observer les Grues et autres oiseaux à partir des digues grâce aux longues vues mises gratuitement à la disposition des visiteurs. Cette animation a lieu de la mi-octobre à la fin mars (avec une interruption durant les grands froids, de mi décembre, mi février).

Pour plus de détails : une balade est décrite sur notre site.

B) Les étangs d'Outines Arrigny
A partir du parking du port de Chantecoq, prendre le chemin qui part à droite de la maison de l'oiseau et du poisson. Un observatoire permet une observation dans de bonnes conditions de Canards, Hérons, Grands Cormorans. La grande aigrette y est vu régulièrement en automne-hiver et souvent en grand nombre.
Le Héron pourpré et le Butor étoilé sont nicheurs.

C) La presqu'île de Champaubert
Depuis l'église, observation des oiseaux préférant les grandes étendues d'eau : Plongeons, Harle bièvre, Harle piette, sans oublier le Balbuzard pêcheur lors des migrations.
A partir de l'observatoire situé à l'est de la presqu'île, belles observations de Grues cendrées et d'Oies cendrées et des moissons.
Le Faucon pèlerin est souvent perché sur les vieilles souches.

D) La ferme aux Grues
Créée à l'initiative de la LPO Champagne Ardenne, propriété du Syndicat mixte du Der, la ferme aux Grues vous permettra d'admirer les Grues cendrées à partir d'un observatoire, dans de bonnes conditions et sans dérangement pour ces oiseaux craintifs.
La fréquentation de la ferme par les Grues dépend pour beaucoup du nourrissage qui leur est proposé. Le nombre de Grues cendrées visibles augmente en général au cours de la saison à mesure que les ressources s'épuisent dans les chaumes de maïs environnants.
L'accès à l'observatoire est libre et gratuit.

Pour en savoir plus sur la ferme aux grues

E) Le bassin Nord
Le niveau d'eau reste souvent élevé dans cette partie nord, séparée du reste du lac par une digue.
Observation d'Oies, Canards plongeurs, Eiders, Macreuses, Harles...
Belles observations de Cygnes de Bewick et chanteurs.

F) Le port de Giffaumont
Du fait de la fréquentation touristique des lieux, cette zone est surtout intéressante en hiver : Plongeons, Canards plongeurs, Harles piette et bièvre. Les Grèbes esclavon et jougris y sont parfois observés.

G) Le port de Chantecoq
Un très bon lieu pour observer les Grues cendrées, les Canards, les Cygnes, les Hérons, les Grands Cormorans.
L'observatoire, particulièrement vaste permet aux groupes d'ornithologues d'y pratiquer leur loisir favori à l'abri de la pluie.
Les Oies des moissons et cendrées y sont très facilement observées.
Au printemps et en été, le Héron pourpré est régulier.

Pour retourner au sommaire

 

Pour retourner à la page précédente