6.jpg

Le Râle des genêts en vallée de la Marne

rale des genets web alain balthazardDepuis 2003, la LPO Champagne Ardenne mène dans la vallée de la Marne une action de protection du Râle des genêts, espèce en voie de disparition et dont la protection est jugée prioritaire à l’échelle de l’Europe. Cette vallée accueille, selon les années entre 1/3 et 50% de la population régionale, ce qui en fait actuellement le premier site régional pour l’espèce.

La vallée est constituée d’une mosaïque de milieux (cultures, jachères, pâtures, prairies, gravières…) qui forme un ensemble d’une richesse remarquable de par sa flore et sa faune, et notamment, par la présence du Râle des genêts. On le rencontre dans les dernières prairies de fauche de la vallée mais aussi dans les anciennes «  jachères »  de fétuque ou fléole présentes. En 2003, 10 % des terres agricoles étaient en gel et de nombreux agriculteurs avaient opté pour geler leurs terres inondables présentes en vallée. Le travail de la LPO consistait alors à convaincre  les exploitants à broyer le plus tardivement possible. Suite à la réforme de la PAC et l’arrêt des 10% de gel obligatoire, le risque était grand de voir disparaître ces parcelles enherbées.

La LPO a alors convaincu les autorités de classer la vallée en ZAP : Zone d’Action Prioritaire. Ce classement a permis d’ouvrir à la contractualisation de Mesures Agri-environnementales (MAET puis depuis 2015 MAEC). Le broyage des parcelles en juin et en juillet est très néfaste aux nichées et en particulier à celles des Râles qui arrivent tardivement dans nos contrées (début mai à début juin).

Ce sont plusieurs centaines d’hectares qui bénéficient actuellement de contrats fauches tardives (après le 01 ou 15 juillet) ou broyage tardif (01 septembre). La LPO Champagne-Ardenne est l’animateur MAE sur cette zone. 

Quand cela est possible, nous réalisons des suivis de fauche « sympas » (fauche centrifuge) sur les parcelles occupées par les oiseaux. Ce suivi, réalisé en relation avec les exploitants agricoles, permet de récolter de nombreuses informations sur le cycle biologique du Râle des genêts (âge de l’envol, indice de reproduction...) et d’optimiser la survie des nichées.

Appliquer la fauche sympa laisse le temps aux Râles des genêts de fuir devant la faucheuse et de trouver un abri dans une parcelle voisine. Les méthodes suivantes appliquées avec une vitesse inférieure à 10 km/h et ralentissement lors des derniers tours permettent de sauver la quasi-totalité des espèces nicheuses.

rale1Méthode 1 : Elle consiste à faucher du centre vers l'extérieur de la parcelle. La fauche en planches est possible, mais en respectant les règles de la fauche sympa (cliquez sur l'image).

 

 

 

 

rale2

Méthode 2 : Plus adaptée aux parcelles carrées, il faut se placer au milieu de la prairie, et faucher du centre vers l'extérieur (cliquez sur l'image)

 

 

 

 

 

 

 

Financement du projet :
  logo DREAL embleme ue sous titree 
DREAL
Champagne-Ardenne
 FEDER

 

Vous êtes ici : Accueil Protection Protection de l'avifaune Le Râle des genêts