187.jpg

Des nichoirs pour les oiseaux

nichoir

Voici quelques conseils, très utiles à nos amis les oiseaux, prodigués par la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO)

 

 

 

 

Pourquoi installer des nichoirs ?

Beaucoup d'espèces d'oiseaux nichent dans des cavités (rochers, maisons, arbres). Certains poussent le devoir jusqu'à les créer, comme les Pics et les Hirondelles. D'autres encore, se contentent de trous creusés par d'autres animaux. Une grande partie de ces « cavernicoles » ou « semi-cavernicoles » aime les vieux arbres ou les arbres fruitiers à hautes tiges. Dans notre société, ce genre d'abri se fait de plus en plus rare...

 

Notre mode de vie et la maison de maintenant ont en effet beaucoup changé ! Les fissures et les trous dans les façades des maisons sont systématiquement bouchés. Le grillage a remplacé la haie du jardin. Les désherbants ne tolèrent plus l'Ortie et ses compagnes sauvages. Il ne reste qu'une pelouse forme « tapis plein » d'où l'on chasse même les Pissenlits aux graines tant appréciées de nombreux oiseaux. Fini aussi nos bons vieux pruniers et pommiers! En plus de cet appauvrissement généralisé de nos jardins, les oiseaux doivent également faire face à une certaine absence de gestion écologique de nos espaces verts ainsi qu'à une agriculture intensive laissant peu de place à la biodiversité (disparition des haies, etc.).

 

Pour remédier à cette problématique, et contribuer à la protection de ces oiseaux, vous pouvez installer des nichoirs pour oiseaux dans vos jardins ou sur vos bâtiments ! Ils constituent une aide précieuse pour ces espèces, mais pas seulement :

  • en compensant une « offre » naturelle devenue tout à fait insuffisante, ces nichoirs artificiels jouent donc un réel rôle dans la protection de notre avifaune sauvage mais ils ont également bien d'autres bienfaits.
  • grâce à ces nichoirs nous pouvons également mieux observer certaines espèces d'oiseaux, mieux comprendre leurs mœurs, leurs vies. Ainsi, la pose en plus grand nombre de nichoirs sélectifs permet aussi d'étudier scientifiquement le comportement et la biologie des oiseaux nicheurs dans leurs habitats naturels
  • en favorisant la nidification des petits insectivores, la lutte anti-parasitaire naturelle prend également le pas sur l'emploi de pesticides aux effets indirects nocifs et incontrôlables. Saviez-vous qu'une famille de mésanges consomme environ 10.000 chenilles en 3 semaines !
  • la pose de nichoirs constitue également un appoint très positif au niveau de l'éducation générale à la protection des oiseaux et à la conservation de la nature. Pour l'enfant de tout âge, le nichoir et ses occupants peuvent en effet stimuler son intérêt pour la nature et devenir une leçon pratique sur la vie de l'oiseau et l'intérêt que l'on doit démontrer pour sa survie et pour la vie animale en général.

 

Refuges LPO

N'oublions pas toutefois que si cette aide artificielle reste la bienvenue pour nombre d'espèces cavernicoles ou semi-cavernicoles, notre tâche doit également être poursuivie en faveur de la conservation et de l'aménagement d'habitats naturels variés. Il est également tout à fait possible à l'échelle individuelle de recréer des zones favorables aux oiseaux en favorisant les espèces autochtones, la diversification des essences, la conservation des vieux arbres et des bosquets foisonnants, la création de mares, etc. C'est le rôle des Refuges LPO, vous trouverez toutes les informations utiles dans la rubrique consacrée.

 

Comment les confectionner ?

  • Le meilleur matériau reste la planche brute de dix à vingt millimètres d'épaisseur.
  • Bien suivre les dimensions à respecter :Fiche technique nichoirs à passereaux - Fiche technique nichoirs oiseaux nocturnes
  • De préférence ne pas raboter ni peindre.
  • On peut recouvrir le toit de « roofing » ou d'une matière imperméable (huile de lin mélangée à de l'eau tiède, 2 couches).
  • Il convient de nettoyer les nichoirs après le départ de la nichée. Il faut donc que le toit soit amovible pour y avoir accès.
  • Il n'est pas nécessaire de placer un petit bâton à l'entrée ; cela facilite malheureusement l'intrusion des prédateurs.
  • Il est bon de percer le « plancher » de quelques trous qui laisseront s'échapper les eaux d'infiltration.
  • Pour une meilleure fixation de longue durée, on pensera aussi à visser plutôt qu'à clouer ainsi qu'à fixer la planche du « sol » entre les parois latérales et non en dessous de celles-ci.

 

Construction de nichoirs en béton de bois
Photo : Daniel Michelet
Nichoirs en béton de bois
Photo : Daniel Michelet
Nettoyage d'un nichoir
Atelier de construction de nichoirs

 Pour vous aider, la LPO propose des nichoirs qui vous offrent les garanties nécessaires au succès de la nidification :

  • Respect des exigences en termes de dimensions (trou d'envol, cavité, hauteur...)
  • Prévention de tout risque contre les prédateurs (profondeur du nichoir, absence de perchoir...)
  • Présence de trous d'évacuation au fond du nichoir pour l'évacuation de l'humidité.
  • Absence de toute substance nocive pour les oiseaux (peintures, lasures, vernis...)
  • Sélection d'essences de bois résistant naturellement à l'humidité et aux intempéries, de manière à garantir la protection des nichées, et assurer une longévité maximale au nichoir.

Il ne vous restera plus ensuite qu'à admirer le spectacle que vous offriront les oiseaux et l'envol des jeunes du nichoir sera pour toute la famille un instant de grand bonheur et une formidable récompense !

Rendez-vous à la boutique LPO !

 

Quand placer les nichoirs ?

Le nichoir peut encore être placé jusqu'en mars, mais la meilleure période est l'automne. Certaines espèces cherchent très tôt leur endroit de nidification. En hiver, le nichoir peut également servir d'abri et de dortoir.

 

Où placer les nichoirs ?

Placez les nichoirs où, logiquement, il devrait y avoir de la nourriture (naturelle), ceci pour éviter de trop grands trajets aux parents nourriciers. Il n'est jamais conseillé de disposer graines ou cacahuètes au printemps, car les oisillons risquent d'être privés des vitamines essentielles, obligatoires, à leur croissance.

Les nichoirs pour espèces différentes doivent être placés à au moins 3 mètres l'un de l'autre. Ceux destinés à la même espèce doivent, eux, être placés à une distance supérieure à 15 mètres.
Exemples : pour les Mésanges bleues, une distance de 15 mètres entre deux nichoirs est nécessaire tandis que pour sa cousine Charbonnière, cela doit aller jusqu'au minimum 40 mètres. Alors que pour le Rougequeue à front blanc, le Rougegorge familier et la Sittelle torchepot, une distance minimale de 70 mètres est à respecter. Les bergeronnettes, elles aussi, demandent une grande distance entre deux nichoirs... pas moins de 200 mètres sont à respecter. Les moineaux et étourneaux, quant à eux, peuvent être l'un près de l'autre car s'ils ne choisissent pas les nichoirs, ils nichent en colonie.

 

Comment placer les nichoirs ?

La hauteur est variable et dépend de l'oiseau à qui vous destinez votre nichoir ! Nous vous donnerons des conseils d'installation en fonction des différentes espèces d'oiseaux que vous souhaitez accueillir.

Il est préférable d'orienter le trou d'envol vers l'est ou le sud-est pour mettre les oisillons à l'abri des vents dominants et de la pluie. Afin d'éviter que la pluie ne rentre trop facilement par le trou d'envol, deux solutions peuvent être combinées pour une meilleure efficacité : incliner d'abord légèrement le nichoir de façon à ce que le bas touche la surface qui accueille le nichoir et coincer un morceau de bois dans le haut pour le maintenir dans cette position...le tout avec un trou d'envol confectionné de façon à ce que ce ne soit pas horizontal à 100% mais légèrement incliné.

Ne pas endommager les arbres : utilisez du caoutchouc, du fil de nylon ou veillez à poser des cales en bois entre le nichoir et le tronc. Mais s'il n'y a pas d'arbres dans le jardin, on peut tout aussi bien placer le nichoir sur un mur, une gouttière ou un poteau.

 

Entretien du nichoir

Nettoyer le nichoir chaque année, dès la fin de l'automne, avec de l'eau chaude et une brosse pour le débarrasser de ses parasites (notamment des puces des mésanges souvent très nombreuses) et des mycoses. Il est également opportun d'effectuer ce nettoyage dès que les jeunes mésanges ont pris leur envol. Enlevez alors les matériaux ayant servi à la construction du nid : une seconde nichée peut être envisagée, donc attention à ne pas nettoyer trop tôt...

Veillez également si, avec le temps, il ne faut pas effectuer des réparations, remettre une couche protectrice pour protéger le bois, renforcer le sol, reclouer,...

Attention à nos amis les chats et aux dégâts qu'ils peuvent causer...

Veillez à ce que les chats ne puissent avoir accès au nichoir. Les chats maraudeurs provoquent annuellement des grands dégâts parmi les (jeunes) oiseaux près de nos habitations. Aussi, si vous choyez quelques chats, il n'est pas conseillé de placer des nichoirs ni d'attirer des oiseaux près de chez vous. Sinon, il existe quelques astuces pour éviter que le chat n'atteigne la nichée : installer un grillage tout autour du nichoir, installer des collerettes en plastique sur le tronc en dessous du nichoir, placer une cale à l'intérieur de la boîte juste sous le trou d'envol pour gêner une éventuelle patte de chat, installer un grelot au collier de votre chat, etc...

 Source : http://protectiondesoiseaux.be/aidez-les-oiseaux-a-nicher/

 

Vous êtes ici : Accueil Protection Espace conseils Les nichoirs pour les oiseaux