165.jpg

La Réserve Naturelle Régionale des Paquis à Larzicourt

 

vue aérienne de Larzicourt

Depuis 2005 la LPO est propriétaire d’une ancienne gravière sur la commune de Larzicourt.

Cette zone humide est issue de l’extraction de granulats réalisée entre 1989 à 1995. Lafarge Granulats a procédé à un réaménagement écologique exemplaire (berge double, hauts-fonds, berge en pente très douce, sinuosité des berges) qui a permis de créer de nombreux micro-habitats sur une petite surface : pelouses sèches, marais, plan d’eau, roselière, saulaie, haie… Chaque micro-habitat est colonisé par une flore et une faune particulière. Par la suite, la société Lafarge soucieuse de pérenniser les efforts entrepris a voulu céder sa gravière à une association de protection de la nature. La LPO est alors devenue propriétaire de ce site remarquable.

 

La diversité des espèces végétales et animales pour un site de cette taille est d’autant plus remarquable que le site est récent. En tant que zone humide, le site possède en particulier un potentiel d’accueil important pour les libellules et les amphibiens.

 

Cuivré des marais femelle
Photo : Aymeric Mionnet
Photo : Aymeric Mionnet
Grébe castagneux - mâle
Photo : Denis Fourcaud
Grenouille agile
Photo : Christophe Hervé
Cariçaie à Laîche faux-souchet
Photo : Aymeric Mionnet
Leucorrhinia caudalis
Photo : Jean Luc Lambert
Photo : Aymeric Mionnet
Ophrys apifera
Photo : Aymeric Mionnet
Râle d'eau
Photo : Jean-Pierre Formet
Photo : Aymeric Mionnet
Utriculaire vulgaire
Photo : Aymeric Mionnet
Photo : Jean-Pierre Formet


Les richesses de la Réserve Naturelle des Paquis :

Milieux : 4 habitats en liste rouge régionale (groupement submergé flottant à utriculaire, ceinture à laîche faux-souchet, saulaie basse à saule cendré, prairie mésophile de fauche)

Oiseaux : 9 espèces nicheuses de la liste rouge régionale (Canard chipeau, Sarcelle d’été, Fuligule milouin, Fuligule morillon, Milan noir, Faucon hobereau, Tourterelle des bois, Phragmite des joncs, Rousserolle turdoïde, Pie-grièche écorcheur)

Libellules : 2 espèces protégées au niveau régional (Leucorrhines à large queue et à gros thorax) et 6 espèces de la liste rouge régionale (Agrion exclamatif, Leste sauvage, Grande Aeschne, Gomphe vulgaire, Orthétrum brun et les 2 leucorrhines)

Papillons : 1 espèce protégée au niveau national (Cuivré des marais) et 2 espèces de la liste rouge régionale (Cuivré des marais et Azuré du trèfle)

Plantes : 1 espèce protégée au niveau régional (Pâturin des marais) et 5 espèces sur la liste rouge régionale (Ophioglosse vulgaire, Utriculaire vulgaire, Potamot à feuille de capillaire, Germandrée des marais et Pâturin des marais)

Orthoptères : 3 espèces de la liste rouge régionale (Criquet ensanglanté, Criquet marginé, Courtilière commune)

Amphibiens : 2 espèces sur la liste rouge régionale (Triton crêté et Grenouille agile)

Reptiles : 1 espèce sur la liste rouge régionale (Lézard agile)

Mammifères : 2 espèces de la liste rouge régionale (Noctule commune et Oreillard roux)

Autant d’espèces animales sur une si petite surface est assez exceptionnel. La végétation n’est pas en reste malgré le caractère récent du site. L’intérêt provient surtout dans le fort étiage estival qui favorise le développement d’espèces des zones exondées qui sont d’ordinaire plutôt rares : Germandrée des marais, Pâturin des marais, Ophioglosse. On trouve également de nombreuses orchidées dans les prairies et des petites plantes carnivores, appelées Utriculaire, dans le plan d’eau.

Un premier plan de gestion a été écrit en 2007 et a rythmé les actions du site de Larzicourt jusqu’en 2014, année qui marque un tournant concernant la gestion de ce site. En effet, reconnus pour leur richesse si particulière, « L’étang et la prairie humide des Pâquis » ont été classés en Réserve Naturelle Régionale (RNR) et sont devenus la 8ème du nom en Champagne-Ardenne.

La RNR doit permettre de réaliser un nouveau plan de gestion en évaluant notamment la gestion appliquée au cours du premier plan de gestion (2007-2012). Le risque de dégradation est bien réel. Le site est en effet constitué pour majeure partie de prairies plus ou moins humides qui sont soit gérées en fauche tardive soit en broyage tardif. En l’absence de ces 2 types de gestion, ces prairies évolueraient assez vite vers une fruticée puis un boisement et la biodiversité du site s’appauvrirait considérablement. Ce classement doit également permettre d’insuffler une nouvelle dynamique partenariale avec la commune et d’ouvrir le site au public selon des modalités qui restent à définir.

La protection de ce site ne pourrait être possible sans les aides financières de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et de la Région Grand Est.

logo region ge

   logo aesn

 

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4

Depuis 2005 la LPO est propriétaire d’une ancienne gravière sur la commune de Larzicourt. Cette zone humide est issue de l’extraction de granulats réalisée entre 1989 à 1995. Lafarge Granulats a procédé à un réaménagement écologique exemplaire (berge double, hauts-fonds, berge en pente très douce, sinuosité des berges) qui a permis de créer de nombreux micro-habitats sur une petite surface : pelouses sèches, marais, plan d’eau, roselière, saulaie, haie… Chaque micro-habitat est colonisé par une flore et une faune particulière. Par la suite, la société Lafarge soucieuse de pérenniser les efforts entrepris a voulu céder sa gravière à une association de protection de la nature.

La diversité des espèces végétales et animales pour un site de cette taille est d’autant plus remarquable que le site est récent. En tant que zone humide, le site possède en particulier un potentiel d’accueil important pour les libellules et les amphibiens.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Localisation

Vous êtes ici : Accueil Protection Protection des espaces La RNR des Paquis à Larzicourt