Grand-duc d'Europe

grandducPrésentation de l'espèce (Bubo bubo)

Espèce patrimoniale milieu rupestre

Le plus gros de nos rapaces nocturnes, et le dernier grand rapace nicheur qu'il nous reste dans la région. Avec près d'1,80 mètre d'envergure, c'est également un de nos plus gros oiseaux dont la nidification est prouvée en Champagne-Ardenne où il niche sur des escarpements rocheux. Super prédateur, il est au sommet de la chaîne alimentaire et présente alors un régime très éclectique (majoritairement composé de mammifères).
La femelle pond en générale 2-3 œufs (rarement plus) qu'elle couvera seule, se faisant alors alimenter par le mâle. Quelques temps après l'éclosion, les deux parents assureront le nourrissage des jeunes qui quitteront le nid vers l'âge de 10 semaines.

 

Menaces

Comme le Faucon pèlerin, cette espèce est menacée par la pression humaine qui s'exerce sur les sites de nidification. C'est aussi une victime régulière des lignes électriques, de la circulation ou des empoisonnements.
Elle n'est cependant globalement pas en déclin en France et a été retirée de la liste des espèces menacées lors de la dernière réactualisation de la Liste rouge nationale.

 

Effectif et statut

Europe : 19 000 – 38 000 couples nicheurs
France : 1 200 à 1500 couples
Champagne-Ardenne : Plus d'une vingtaine de couples connus. Ce rapace est essentiellement présent dans les Ardennes, mais un retour s'amorce en Haute-Marne à partir des populations voisines de Bourgogne. (inscrit sur la liste rouge Champagne-Ardenne en catégorie « Rare »)

 

Description du suivi régional

Suite à une mobilisation bénévole conséquente pour le suivi de l’espèce dans toute la région, un collectif, composé de bénévoles actifs dont ceux du ReNArd, du CPIE du Pays de Soulaines et de la LPO s’est réuni. Cette mise en commun a permis d’améliorer l’organisation du réseau existant et ainsi de mieux valoriser le travail des bénévoles en facilitant la collecte des résultats et la restitution des informations.

Coordination Ardennes : Nicolas HARTER (ReNArd)

Coordination Aube : Alexandre ANTOINE

Coordination Haute-Marne : Alban KEIBLER (CPIE du Pays de Soulaines)

Coordination Marne et régionale : Julien ROUGÉ (LPO) 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Résultats

Après y avoir été entièrement exterminée, l’espèce fait un timide retour dans la pointe de Givet au début des années 90. Depuis lors, le département des Ardennes représente le principal bastion de l’espèce pour la région avec une douzaine de couples en 2016. Les récentes recherches de l’espèce dans les autres départements, notamment dans l’Aube et la Haute-Marne, ont permis la découverte d’un certain nombre de sites de nidification faisant passer de 0-1 couple avant 2010 à 6-12 couples en fonction des années. La Marne n’est pas en reste puisque 2 couples ont été découverts en 2012 et sont toujours présents en 2016.

La population nicheuse de Grand-duc d’Europe en Champagne-Ardenne est donc estimée à plus de 31 couples au cours de la saison 2016-2017 pour 36 territoires identifiés.

Le département des Ardennes reste le bastion champardennais de cette espèce en accueillant 17 territoires. Grâce aux recherches entreprises dans l’Aube, 4 territoires ont été découverts en 2016-2017 ce qui porte le nombre total à 11 territoires. En ce qui concerne la Haute-Marne et l’Aube, ces départements accueillent respectivement 5 et 2 territoires.

Comparativement aux autres années, l’année 2017 est un bon cru pour le succès de reproduction puisque au moins 51 jeunes ont vu le jour dont au moins 30 ont été jusque l’envol. Sur les 31 couples observés en 2017, cela représente 1,65 jeunes / couple (1,32 en 2016). La taille des nichées varie de 1 à 4 jeunes.

 

 

 

Graph grandduc

Un grand remerciement a toutes les personnes, engagées de près ou de loin à l’étude de cette espèce dans la région et dont une liste des noms, la plus exhaustive possible, est citée ci-dessous (nos excuses en cas d’oubli) : ALBERT P., ANTOINE A., BALANDRAS G., BOIS J-P., BROUILLARD Y., BUTTET A., CARGNELUTTI T., CAVELIER D., COUASNÉ J.-P., COURTAUT S., DURBECQ C., GAILLARD S., GIZARDIN C., GIZART L., HARTER N. (coord. Ardennes), HORTA Q., JOUAVILLE G., LEBLANC G., LEFEBVRE M., LEMOINE B., LEPAGE F., LHOMER E., LUNEAU B., MAIRE A., MARCHAND R., MARTIN L., MIGOUT T., MORETTE M., NICOLE M., PARIS O., PARISEL L., PETIT X., PIROTTE M., POTAUFEUX J., ROUGÉ J. (coord. Marne), SCHMITT J.-F., SCHMITT S., TERNOIS V., VILLAUME A., VILLAUMÉ A. (coord. Aube, Haute-Marne).

 

 

Structures participant au suivi :
 logo renard  LPO agir pour la bio sans fond red cpie