Râle des genêts

ralePrésentation de l'espèce (Crex crex)

Espèce patrimoniale milieu humide

Le Râle des genêts est un petit rallidé inféodé presque exclusivement aux prairies de fauche des vallées inondables. Migrateur transsaharien, il niche en France où ses populations sont limitées à quelques vallées alluviales.

Inscrit à l'annexe I de la Directive Oiseaux et à l'annexe II de la Convention de Berne, il a fait l'objet d'un plan national d'action (PNA) de 2005 à 2009 et d’un second couvrant la période 2014-2018.

 

Menaces :

Bien répandu autrefois, le Râle des genêts est dorénavant l'une des espèces les plus menacées de Champagne-Ardenne. La chute de la population est liée à la raréfaction des prairies de fauches inondables dans les vallées alluviales due à leur mise en culture (maïs notamment), leur plantation en peupliers ou leur creusement pour la production de granulats.
L'autre facteur de disparition de l'espèce est l'intensification du mode d'exploitation des prairies traditionnelles qui entraîne une fauche précoce incompatible avec le calendrier de reproduction de l'espèce.
Pour préserver cette espèce, des sites favorables sont fauchés tardivement dans le cadre de Mesures Agro Environnementales.

Effectif et statut

Europe : 171 000 – 378 000 couples 
France : 295 - 551 couples (inscrit sur la liste rouge française «espèce en danger »)
Champagne-Ardenne : 30-80 couples (inscrit sur la liste rouge régionale « espèce en danger »)

Description du suivi régional

Depuis 2005, 8 sites ou ensembles de sites traditionnellement occupés par l'espèce font l'objet de 2 passages en mai et juin pour dénombrer les mâles chanteurs dans le cadre du PNA en faveur de l'espèce. Depuis 2013, un troisième passage au mois de juillet a été réalisé suite au constat d'une arrivée et d'une installation tardive des Râles des genêts en Champagne-Ardenne.
Les sites concernés sont présentés sur la carte ci-dessous. Ils représentent les principaux bastions de l'espèce (actuels ou historiques) mais des contacts son obtenus ponctuellement chaque année sur d'autres sites.

 

Sites rales

 

Tendances

Avec un effectif de 6 mâles chanteurs, l’année 2017 apparaît comme une année catastrophique à l’échelle de la Champagne-Ardenne. Alors que 2016 était marquée par des inondations conséquentes, la sécheresse printanière a caractérisé l’année 2017, avec pour conséquence des parcelles à la végétation basse et clairsemée, mais aussi des fauches particulièrement précoces.

Au niveau national, la baisse des effectifs se poursuit et atteint un niveau jamais égalé de moins d’une centaine de chanteurs, ce qui laisse peu d’espoir pour un rétablissement des effectifs comme ce fut le cas en 2012 après l’année exceptionnelle de 2011.

 Graph rales

 

 

Structures participant au suivi :
logo renard logo ANN cpie
logo CENCA LPO agir pour la bio sans fond red