Sterne pierregarin


sternePrésentation de l'espèce (Sterna hirundo)

Espèce patrimoniale milieu humide (Sterna hirundo)

Espèce migratrice hivernant en Afrique de l'ouest, la Sterne pierregarin se reproduit en Europe sur des sites de nature très diverse. On la retrouve ainsi sur des îlots sableux, mais aussi très souvent sur des supports artificiels tels que les barrages ou encore des radeaux flottants.
De régime alimentaire essentiellement piscivore, l'espèce constitue un bon bio-indicateur de la qualité des milieux aquatiques. Cependant, en Champagne-Ardenne, sa présence est en grande partie liée à la mise en place de radeaux artificiels qui constituent donc probablement un facteur limitant de l'évolution des populations.
Au niveau européen, l'espèce est inscrite à l'annexe I de la Directive Oiseaux, à l'annexe II de la Convention de Berne sur la Conservation de la vie sauvage et à l'annexe II de la Convention de Bonn sur les espèces migratrices. Elle est protégée en France.

Nicheuse rare en Champagne-Ardenne, la Sterne pierregarin fait partie des espèces patrimoniales de la région dont les populations sont à surveiller.

Menaces

Si le statut de l'espèce n'est pas actuellement défavorable en Europe, à l'échelle de la Champagne-Ardenne, les colonies de sternes peuvent être menacées par la concurrence avec d'autres espèces (goélands, mouettes rieuses...), la dégradation des sites de reproduction (comblement de plans d'eau, boisements d'îlots...) ou encore les perturbations liées aux activités humaines (tourisme, loisirs nautiques...).

Effectif et statut

Europe : 132 000 – 213 000 couples
France : 5 500 – 6 000 couples
Champagne-Ardenne : 200 – 300 couples nicheurs (inscrit sur la liste rouge régionale « Rare »)

Description du suivi régional

La Sterne pierregarin est présente et suivie sur 5 sites principaux (le site des Ayvelles n'est plus comptabilisé dans les sites principaux du fait du déplacement de la colonie sur un emplacement non visible, ne permettant plus de suivre les effectifs nicheurs) :

Sites sternes

Pour chacun de ces sites, les couples nicheurs sont dénombrés tous les ans.

Quelques sites secondaires pour lesquels les effectifs sont faibles ou irréguliers sont également observés :

- Vallée de la Seine (10-51) : 3 sites (îlots de gravières et de plans d’eau)

- Vallée de l’Aisne (08) : îlot de gravière et hutte de chasse

- Confluence Meuse-Chiers (08) : barrage 

 

 

Tendances

La Champagne-Ardenne compte actuellement entre 200 et 300 couples de Sternes pierregarin répartis sur 5 ou 6 colonies principales (selon les années) et quelques sites secondaires (couples isolés et petites colonies irrégulières). Avec quelques fluctuations annuelles liées à l'impact de l'installation de couples de goélands sur les radeaux à sternes, ou la disponibilité des îlots en fonction des précipitations, les effectifs de Sterne pierregarin sont pour l'instant globalement stables sur la région.

Après une mauvaise année 2015, le nombre de couples ayant tenté une reproduction en 2017 est semblable à celui de l’année passée, avec un total de 306 couples environ sur les sites principaux et au moins 333 au total sur l’ensemble des sites d’installation trouvés par les bénévoles de toute la région. Notons toutefois que la réussite de la reproduction n’est pas ici prise en compte car souvent très difficile à évaluer précisément.

 

Graph sternes

 

Structures participant au suivi :
Logo oncfs LPO agir pour la bio sans fond red logo ANN logo renard logo pnrfo