grandducPrésentation de l'espèce (Bubo bubo)

Espèce patrimoniale milieu rupestre

Le plus gros de nos rapaces nocturnes, et le dernier grand rapace nicheur qu'il nous reste dans la région. Avec près d'1,80 mètre d'envergure, c'est également un de nos plus gros oiseaux dont la nidification est prouvée en Champagne-Ardenne où il niche sur des escarpements rocheux. Super prédateur, il est au sommet de la chaîne alimentaire et présente alors un régime très éclectique (majoritairement composé de mammifères).
La femelle pond en générale 2-3 œufs (rarement plus) qu'elle couvera seule, se faisant alors alimenter par le mâle. Quelques temps après l'éclosion, les deux parents assureront le nourrissage des jeunes qui quitteront le nid vers l'âge de 10 semaines.

pelerinPrésentation de l'espèce (Falco pereginus)

Espèce patrimoniale milieu rupestre

L'oiseau le plus rapide du monde... C'est ainsi qu'on qualifie parfois ce rapace de haut vol, dont les piqués peuvent atteindre des vitesses vertigineuses supérieures à 300 km/heure. Il a marqué l'homme depuis l'antiquité. Ainsi, dans l'Egypte ancienne, le dieu Horus, une des principales divinités, est représenté avec une tête de Faucon.
Généralement inféodés aux falaises, il peut toutefois se satisfaire de bâtiments pour sa nidification. C'est un rapace entièrement ornithophage, qui capture ses proies uniquement en vol. Très sensible aux pesticides, il a presque disparu de France à la fin des années 60 à cause de l'utilisation massive du DDT.
Au niveau européen, l'espèce est inscrite à l'annexe I de la Directive Oiseaux, à l'annexe II de la Convention de Berne sur la Conservation de la vie sauvage et à l'annexe II de la Convention de Bonn sur les espèces migratrices.