gh9711_7.jpg

Du 4 au 18/04/2019

La migration touchant à sa fin en France, les observations sont très peu nombreuses. Les principales données qui nous parviennent concernent le lac Hornborga (Suède), où après le record de fréquentation du 3 avril, le nombre de grues présentes commence à diminuer.

4/04/2019

Au lac Hornborga (Suède), 25 500 grues sont dénombrées. En France, 3 vols en migration sont signalés.

Lire la suite...

3/04/2019

Au lac Hornborga (Suède), 27 300 grues sont dénombrées.

 

2/04/2018

Un vol est noté dans la Marne.

1/04/2018

9 600 grues sont comptées sur le lac Hornborga (Suède).

2 au 6 avril 2017

Quelques observations durant ces 5 jours.

Lire la suite...

30-31/03 et 01/04

Quelques grues observées en France. 19 700 grues sont comptées à Hornborga le 31 mars au soir.

Lire la suite...

29/03/2017

Aucune migration ce jour. En Suède, 16 600 grues sont comptabilisées à Hornborga.

Informations : Harry Seppälä (University of Vaasa)

                   
        2014/2015   2013/2014  
        Date Nombre   Date Nombre  
        15-oct 2   10-oct 2 500  
        13-oct 54   23-sept 5 055  
        12-oct 773   22-sept 2 670  
        11-oct 1 520   19-sept 4 835  
        05-oct 1 500   10-sept 4 420  
        01-oct 1 643   03-sept 2 495  
        28-sept 5 500   01-sept 1 300  
        27-sept 4 700   31-août 740  
        23-sept 4 650   28-août 54  
        14-sept 8 174   24-août 11  
        07-sept 3 695   20-août 339  
        24-août 1 039   18-août 300  
        17-août 412   11/08/2013 140  
        10/08/2014  202         
                   
                   
  2012/2013   2011/2012   2010/2011  
  Date Nombre   Date Nombre   Date Nombre  
  23/09/2012 4 213   30/09/2011 3 417   30/09/2010 1 113  
  16-sept 2 712   25-sept 4 220   26-sept 1 586  
  09-sept 2 432   18-sept 6 397   22-sept 3 520  
  25-août 800   11-sept 3 941   15-sept 5 860  
  14-août 624   09-sept 2 576   08-sept 5 920  
  11-août 730   05-sept 2 750   02-sept 3 890  
  18-juil 390   24-août 414   29-août 1 142  
  15/07/2012 129   22-août 501   26-août 977  
        14-août 1 109   22-août 1 482  
        11-août 697   19-août 2 037  
        31-juil 210   17-août 1 252  
        28-juil 166   13-août 767  
        11-juil 210   04-août 500  
        03/07/2011 436   28-juil 401  
              25/07/2010 198  
                   
                   
  2009/2010   2008/2009   2007/2008  
  Date Nombre   Date Nombre   Date Nombre  
  06/10/2009 414   15/10/2008 50   9/10 8  
  03-oct 2 333   14-oct 735   8/10 1 279  
  30-sept 2 121   10-oct 910   7/10 1 150  
  27-sept 7 966   07-oct 3 990   6/10 295  
  21-sept 6 595   04-oct 4 785   3/10 1 190  
  19-sept 6 609   30-sept 4 140   30/09 1 258  
  14-sept 7 177   29-sept 4 680   29/09 1 250  
  13-sept 2 545   25-sept 3 890   28/09 2 000  
  06-sept 1 415   23-sept 4 880   27/09 3 013  
  31-août 1 513   21-sept 4 185   25/09 3 627 *  
  23-août 779   18-sept 3 985   23/09 4 194  
  17/08/2009 1 332   16-sept 3 370   20/09 3 176 *  
        15-sept 3 765   19/09 3 818 *  
        11-sept 3 390   18/09 4 328  
        10-sept 2 825   16/09 6 270  
        08-sept 2 580   12/09 2 152  
        07-sept 2 320   11/09 2 137  
        05-sept 1 345   9/09 3 393  
        02-sept 3 110   7/09 2 777  
        31-août 1947   5/09 1 404 *  
        26-août 2 685   30/08 2 546  
        24-août 1 869   29/08 1 916  
        21-août 1 422   28/08 1 376 *  
        19-août 1 672   25/08 1 571  
        08-août 577   23/08 742 *  
        02-août 400   22/08 729  
        01/08/2008 200   20/08 621 *  
              19/08 747 *  
              12/08 700  
              5/08/07 410  
                   
              * information : Matti Maskulin
                   
                   
  2006/2007   2005/2006   2004/2005  
  Date Nombre   Date Nombre   Date Nombre  
  09/10/2006 254   15/10/2005 98   02/04/2005 5  
  08-oct 4 494   14-oct 5 030        
  02-oct 7 160   09-oct 5 230   10/10/2004 31  
  24-sept 5 298   05-oct 4 300   09-oct 110  
  22-sept 5 000   04-oct 2 834   07-oct 1 450  
  21-sept 5 012   03-oct 3 320   01-oct 1 610  
  17-sept 5 046   01-oct 5 010   29-sept 1 410  
  14-sept  4 867   30-sept 5 100   26-sept 4 850  
  12-sept 4 193   25-sept 4 660   20-sept 3 780  
  10-sept 5 200   23-sept 4 300   18-sept 2 500  
  03-sept 1 710   18-sept 4 240   13-sept 4 050  
  27-août 1 813   15-sept 3 670   11-sept 3 900  
  18-août 480   13-sept 3 525   05-sept 856  
  17-août 212   11-sept 2 800   29-août 1 385  
  08/08/2006 138   07-sept 1 680   19-août 1 220  
        03-sept 1 510   17-août 1 150  
        31-août 970   03/08/2004 178  
        27-août 390        
        21-août 590        
        20-août 450        
        12-août 290        
        10-août 210        
        07-août 22        
        02-août 98        
        31-juil 150        
        30-juil 114        
        27/07/2005 66        
                   
                   
  2003/2004   2002/2003   2001/2002  
  Date Nombre   Date Nombre   Date Nombre  
  17/03/2004 6   26/03/2003 2   03/04/2002 101  
              02-avr 108  
  12/10/2003 57   13-oct 300   01-avr 31  
  09-oct 3 650   08-oct 1 565   31-mars 11  
  06-oct 4 600   03-oct ~ 2 000   30-mars 8  
  05-oct 4 350   01-oct 2 510   27/03/2002 2  
  28-sept 5 520   29/09 (18:45-19:50) 6 030        
  21-sept 5 030   27/09 (19:00-20:05) 4 920   18/10/2001 20  
  17-sept 5 100   22/09 (06:55-09:12) 5 800   14-oct 1 750  
  14-sept 4 350   21/09 (06:25-09:15) 5 500 ~ 6 000   13-oct 3 050  
  02-sept 3 845   18/09 (06:50-07:30) 4 900   07-oct 4 600  
  31-août 2 010   14-sept 4 700   04-oct 3 460  
  25-août 1 630   11-sept 4 050   30-sept 3 450  
  23-août 1 000   10-sept 3 930   29-sept 3 330  
  22-août 860   07-sept 2 400   24-sept 3 470  
  20-août 1 010   01-sept 2 905   22-sept 2 900  
  17-août 385   27-août 1 695   18-sept 1 760  
  11-août 400   22-août 1 165   15-sept 2 550  
  07-août 230   20-août 600   13-sept 2 070  
  05/08/2003 164   19-août 467   08-sept 1 150  
        18-août 960        
        12-août 415      
        07-août 430        
        04/08/2002 170        
                   
                   
                   
        Saison 2011/2012   Saison 2010/2011  
        Date Nombre   Date Nombre  
        01/03/2012 7 000 (migration)   28/02/2011 15 à 20 000 (Départs en migration)  
        29-févr 15 000 (migration)   25/02/2011 70 000 (Départs en migration)  
        28-févr 50 000 (migration)   24/02/2011 35 000 (Départs en migra  
        27-févr 15 000 (migration)   Informations : Pierre Petit et Alain Gendeau  
        26-févr 30 000 (migration)        
        25-févr 20 000 (migration)        
        24/02/2012 30 000 (migration)        
        Informations : Pierre Petit        
                   
                   
                   
                   
                   
  Saison 2009/2010   Saison 2005/2006   Saison 2004/2005  
  Date Nombre   Date Nombre   Date Nombre  
  01/03/2010 ~ 50 000   04/03/2006 ~ 50 000 *   01-mars 15 000  
  Informations : Pierre Petit   03-mars 30 ~ 40 000   27-févr 25 000 ~ 30 000  
        02-mars 40 000   23/02/2005 > 25 000  
        01-mars 40 000 (morning)   Informations : LPO Aquitaine  
        30 000 (evening)        
        28-févr > 50 000        
        21-févr 3 000        
        Info : Pierre Petit        
                   
                   
                   
  Saison 2003/2004   Saison 2012/2003   Saison 2001/2002  
  Date Nombre   Date Nombre   Date Nombre  
  28/02/2004 13 000   15-mars 100+   17/03/2002 1 144  
  26/10/2003 2 150   11-mars 360   10-mars 3 120  
  Informations : Carlos Usieto Albero   09-mars 900   03-mars 10 127  
        08-mars 2 800   25-févr 36 400  
        07-mars 2 580   24-févr 34 600  
        06-mars 1 088+   22-févr 40 000 *  
        05-mars 2 540   21/02/2002 25 000 *  
        04-mars 30 000   Informations : Carlos Usieto Albero  
        03-mars 21 000   * : information Pierre Petit (LPO Aquitaine)  
        02-mars 22 600        
        01-mars 13 000        
        28-févr 6 300        
        27-févr 2 100        
        26-févr 4 000        
        23-févr 5 300        
        22-févr 4 425        
        21-févr 7 350        
        20-févr 6 000        
        19-févr 1 200        
        18-févr 4 828        
        16-févr 600        
        15-févr 1 100        
        14-févr 800        
        09-févr 400        
        02-févr 337        
        26-janv 463        
        18-janv 325        
        12-janv 100        
        04/01/2003 314        
                   
        13/10/2002 600        
        Information : Sociedad Española de Ornitología / BirdLife España - SEO-Huesca        
                   

Les compteurs de Grues du Lac du Der.

De mi-octobre à mi-mars, chaque dimanche matin à l’aube, une douzaine de bénévoles de la LPO assurent le comptage des Grues cendrées quittant la cuvette du Lac du Der pour se rendre vers les zones de gagnage de la campagne environnante.

Quel est le rôle du coordinateur ?
Le coordinateur s’appuie sur une équipe d’une quarantaine de volontaires bénévoles LPO.
 Au début de la saison, chaque compteur a complété une fiche de renseignements et un planning indiquant son ou ses postes préférés ainsi que les dates pour lesquelles il est opérationnel.
En fonction de leur disponibilité et en tenant « compte » des souhaits, du lieu de domicile de chacun, le coordinateur envoie, en début de semaine, un tableau avec les postes qu’il reste à pourvoir pour le dimanche. Suivant les réponses, il finalise la répartition des postes de comptage autour du Lac. L’équipe est très réactive et tous les postes sont pourvus chaque dimanche.
Aucun comptage n’a jamais été annulé…

Qui sont les compteurs ?
La plus jeune a 17 ans et le plus ancien est retraité… Ils sont : menuisier, militaire, enseignant, infirmier, apiculteur ou étudiant…
Chaque compteur est chargé de comptabiliser les Grues survolant un secteur défini ou restant posées. Il a pris connaissance, en début de saison du plan du Lac du Der, des descriptions et des repères pour chaque poste. Certains compteurs sont capables de se positionner sur tous les postes ; d’autres ne connaissent qu’un ou 2 postes… De même, certains sont présents toute la saison ; d’autres ne comptent que 4 ou 5 fois… Les nouveaux compteurs sont accompagnés pendant 2 ou 3 comptages par des « compteurs expérimentés » afin qu’ils puissent ensuite assurer seuls leur rôle.

Comment compter les Grues ?
L’objectif est d’obtenir une estimation du nombre de Grues cendrées stationnant lors des mouvements migratoires avant de poursuivre leur voyage vers le SW et l’Espagne ou hivernant sur le Lac du Der.
Suivant les populations de Grues, le bénévole compte par 5, par 10, par 50, par 100 ou plus, si les conditions sont exceptionnelles… Les derniers individus sont comptabilisés à l’unité, ce qui donne un chiffre précis qui surprend toujours les non-initiés.
Ce chiffre est ensuite transmis au coordinateur qui totalise l’ensemble des résultats. Il le publie alors sur le Site LPO FCA ainsi que sur le Réseau Grues.

Record de Grues cendrées sur le lac du Der-Chantecoq…
Lundi 10 novembre 2014 vers 18h, l’équipe de la LPO Champagne Ardenne a constaté l’arrivée massive de vols migratoires venus d’Allemagne et de Belgique… La décision a alors été prise par le Chargé de mission et le coordinateur d’organiser un comptage exceptionnel de dernière minute pour le mardi 11 novembre 2014. En à peine une heure, les compteurs se sont mobilisés et tous les postes étaient pourvus pour le lendemain matin. C’est ainsi que 206 582 Grues ont été comptabilisées. Ce qui constitue le record du Lac du Der et le record européen d’oiseaux stationnant simultanément sur un site !

Et l’hiver ?
Habituellement de 10 à 20 000 grues choisissent de passer l'hiver dans la région. Lors de l’hiver dernier (2013-2014), elles étaient plus de 40 000 ; ce qui est aussi un nouveau record !
En effet, les températures douces, l’absence de neige et les sols non-gelés leur permettaient de se nourrir facilement. Elles n’avaient donc aucune raison de poursuivre leur migration vers le sud.

Pour une synthèse…
En conclusion, le rôle des compteurs de Grues est très important. En effet, par leur engagement, leur disponibilité et leur réactivité, ils contribuent à donner une estimation de la population européenne des Grues cendrées et participent à l’élaboration de la synthèse annuelle des mouvements migratoires et  d’hivernage sur le site du Lac du Der en Champagne.

Les compteurs de grues sont à l'honneur dans un article du Journal de la Haute-Marne.

 

 

IMPORTANT : il est préférable de saisir vos observations directement
sur le site VisioNature de la région où elles ont été effectuées.
Vous pouvez également les saisir (sans vous préoccuper de la région d'observation)
sur le site Faune-France ou
sur votre Smartphone sous Androïd.
Pour plus d'informations cliquez ici.

 

<span style="overflow:hidden;line-height:0px" data-mce-style="overflow:hidden;line-height:0px" id="mce_0_start" data-mce-type="bookmark"></span>Synthèse des comptages réalisés au lac du Der

 


Nombre maximum de Grues cendrées par décade.
Télécharger l'historique de l'ensemble des comptages réalisés
au lac du Der de janvier 2001 à mars 2018 (fichier pdf).

 (e) = estimation

Période
2010 2011 2012 2013 2014 2015
2016
2017 2018 2019
1-10 jan
9 300 17 510 13 140 31 571 42 200
9 888   13 700 13 870
11-20 jan
21 900 14 351 16 510 14 729 33 008 28 230  12 755
20 155 16 840  11 020
20-31 jan
8 250 20 010 18 900 24 900 4 033
 33 966   21 670
1-10 fev
13 674 19 000 9 470 40 498 24 920  6 910  2 530 8 000
11-20 fev
16 600 12 845 26 665 9 600 17 656  16 570
 1 297
 4 940
 1 881  9 017
21-29 fev
19 000 26 100 55 000 (e) 14 656 3 324 9 045
 2 368
7 370
   8 815
1-10 mar
68 000 34 050 27 600 15 050 33 800  11 810
 1 708  22 700
 89 300 19 340
11-20 mar
22 224 9 757  2 033
   
21-31 mar
23 400    
1-30 avr 200    
1-31 mai    
1-30 juin    
1-31 juil    
1-31 aout
38 22    
1-30 sep
50 47 > 2 000 (e)    
1-10 oct 3 636 400 (e) 62 >5 000 (e) 9 592  16 270
   
11-20 oct
14 429 40~
45 000
1 316 >40 000 (e) 10 800 30 147
 27 360
15 960  
21-31 oct
49 600 42 300 43 200 83 100  >18 570
38 320
> 40 000 (e)
18 900
 55 290  
1-10 nov
28 150 51 000 30 310 28 620 93 089
 > 48 250
38 100
 49 400
47 750  
11-20 nov
74 500 > 39 700 40 230 >70 000
(e)
 206 000
 50 431
129 200
38 300
63 000  
21-30 nov
49 663 29 647 45 760 48 100  80 800
 35 100
> 21 340
 36 300
 49 930  
1-10 dec
66 100 22 550 15 360 44 615  18 566
28 270
 25 680  
11-20 dec
38 000 11 310 17 050 43 033  14 200
 > 7 430
 7 860
   
21-31 dec
16 340 14 830 44 470  37 320
 16 600
10 760  
 

 

Après la période de reproduction, les Grues cendrées se regroupent en nombre parfois imposant pour partir en migration et hiverner dans des zones plus accueillantes.

Ces mouvements ne passent pas inaperçus, les Grues cendrées se faisant parfois entendre à plusieurs kilomètres.

Ce manque de discrétion et le fait que cet oiseau annonce la fin de l'été ou le retour du printemps font que de tout temps, l'Homme a été fasciné par cet oiseau et a cherché à percer les secrets de cette migration de masse.

 

 

La migration postnuptiale (automne)

Après la période de reproduction sonne l'heure du rassemblement. Des milliers de grues se donnent alors rendez-vous sur différents sites scandinaves comme les lacs d'Hornborga ou Kvismaren en Suède, puis allemands comme l'île de Rügen ou le site du Diepholzer. Ce sont des dizaines de milliers d'individus qui se préparent à prendre le départ pour la France et l'Espagne.
La migration débute en général autour de la mi-octobre. Différentes vagues de migrations plus ou moins importantes vont se succéder jusqu'à la fin novembre. Des mouvements plus tardifs peuvent être observés au cœur de l'hiver. Il s'agit alors d'oiseaux chassés par des vagues de froid qui les empêche de s'alimenter correctement. La grue migrent aussi bien de jour que de nuit. On parle alors de fuites climatiques. Les départs en migration ont souvent lieu dans la matinée.

La migration post-nuptialeLa France est un important pays d'accueil non seulement pour les migratrices en halte mais aussi pour les hivernantes. Les principaux sites fréquentés par les grues sont la Lorraine (Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle) et la Champagne humide (Lac du Der et étangs périphériques, Lacs de la Forêt d'Orient) pour le nord-est de la France, le grand centre de la France (Cher, Nièvre, Indre, Allier), la Gironde (Captieux) et les Landes (Arjuzanx) pour le sud-ouest. Ces sites se situent directement sur l'axe principale de migration. Des sites en dehors de cet axe sont aussi fréquentés comme la Baie de l'Aiguillon ou la réserve de Saint-Denis-du-Payré en Vendée, le Lac de Puydarrieux dans les Hautes-Pyrénées ou bien la Camargue gardoise.

 

Plus à l'est de l'Europe, d'autres voies migratoires existent. L'une d'entre elle mène les grues de la Finlande à la Tunisie et à l'Algérie en passant par la grande plaine hongroise (Hortobagy).

 

passage

 

L'hivernage

L'hivernage de la grue en Champagne-Ardenne débute avec la création du lac du Der. A partir de 1976, l'hivernage sera ainsi régulier. Les effectifs au début mesurés (entre 1 000 et 2 000 individus) progressent régulièrement. A partir de 2009, les 20 000 individus sont atteints. Le record est atteint en janvier 2014, avec 48 000 individus pour l'ensemble de notre région, à la faveur d'un hiver exceptionnellement doux. Ailleurs en France, la région principale d'hivernage est l'Aquitaine. Les sites d'Arjuzanx et de Captieux abritant une grande partie des individus. D'autres régions accueillent un nombre croissant d'hivernantes comme la Lorraine et le grand Centre de la France (Nièvre, Cher, Indre, Allier). En France désormais, plus de 100 000 grues sont notées à la mi-janvier. L'Espagne reste le principal site d'hivernage des grues transitant par la France avec environ 200 000 individus. Quelques milliers se rendent en Afrique du Nord pour passer l'hiver.

 population grues hivernantes en france

 

Le retour au printemps

La migration de printemps est précoce. Les grues qui ont passé l'hiver en Champagne quittent les sites progressivement, le plus souvent dès la fin janvier. Les grues en provenance d'Aquitaine migrent autour du 25 février. Puis c'est au tour des grues d'Espagne dont le pic de migration se situe le plus souvent autour du 1er mars. La
migration est rapide sauf si les conditions de migration se dégradent (fort vent de nord-est, pluie...). Les adultes n'ont en effet qu'une idée en tête, rejoindre les sites de reproduction le plus rapidement possible, pour prendre les meilleures places et commencer a nicher tôt. En effet, dès la fin de l'été, les jeunes doivent pouvoir suivre les adultes pour leur premier voyage. Lors de la migration de printemps, les adultes sèment leurs jeunes qu'ils ont eu l'année d'avant et avec lesquels ils ont voyagé durant l'automne.
Arrivées en Suède, les grues se rassemblent notamment sur le site d'Hornborga, puis les couples se répartissent sur de vastes zone afin de commencer la nidification, but ultime de leur long voyage qui aura duré plus de 6 mois.

 

 

Sous-catégories

Où voir les Grues cendrées en Champagne-Ardenne?

Sur cette page, vous vous proposons différentes animations qui vous permettront de découvrir les Grues cendrées au lac du Der sans les déranger : un spectacle exceptionnel et sans cesse renouvelé.

 

  • Il est indispensable de ne pas déranger ces oiseaux très farouches. Le dérangement perturbe les groupes, empêche les oiseaux de se nourrir correctement et de reconstituer leurs réserves à une période où ils en ont grand besoin.
  • Ne tentez pas d’approcher un groupe de grues. Ces oiseaux sont toujours en alerte. Si un intrus s’approche trop d’elles, tous les individus vont dresser la tête en même temps : c’est le signal de l’envol.
  • Le meilleur poste d’observation reste la voiture que les grues ont appris à ne pas craindre. Une exception à cette règle: les observatoires et les digues des grands lacs de Champagne-Ardenne. Bien entendu, il ne faut pas sortir de son véhicule sous peine d’effaroucher toutes les grues présentes, même à une grande distance (plus de 300 mètres).
  • Restez sur la voie publique. Les chemins agricoles sont privés et le passage de véhicules abime le sol sans compter le risque de rester embourbé.
  • Même si vous êtes dans un endroit favorable (observatoire ou digue sur les grands lacs de Champagne), évitez les cris, les exclamations et les photos au flash.