sd2.jpg

21/11/2019

La migration est assez faible aujourd'hui sauf en Gironde et dans le Bas-Rhin. En Hesse, 500 grues sont notées en direction de la France.

Lire la suite...

20/11/2019

La migration est assez soutenue sur la diagonale de migration. Quelques arrivées d'Allemagne sont notées (au moins 2 120 en Hesse) en fin de journée et début de nuit en France.

Lire la suite... 

Découvrez le Voyage de Grupette pour vivre en dessins et avec humour la migration d'une jeune Grue cendrée de la Suède à l'Espagne.

Clara the Crane’s Journey : You are a pretty young European crane. Your mission, if you accept it, is to reach your wintering grounds!

Krukis Reise : Ein interaktives Spiel zur Wanderung der Kraniche, für gross und klein !

 

Jouez avec nous

Lire la suite...Le voyage de Grupetteflag fr2
Lire la suite...Clara the Crane’s Journeyflag en2
Lire la suite...Krukis Reise  flag de2    
 

Ce voyage de Grupette, Clara et Krukis a inspiré nos amis Grecs qui ont adapté ce jeu pour la Cigogne blanche.

Téléchargez ce jeu, en version pps ou en version ppsx

Animateur du Réseau Grues France, la LPO Champagne-Ardenne réalise chaque année une synthèse de la migration et de l'hivernage de la Grue cendrée. Retrouvez, sous forme de fichiers pdf ces différents documents:

synthese grues 2018 20192018/2019  synthese grues 2017 20182017/2018  
synthese 16 172016/2017 synthese grues 2015 20162015/2016 synthese 2014 2015 2014/2015
synthese 13 142013/2014 synthese 12 132012/2013 synthese 11 122011/2012
synthese 10 112010/2011 synthese 09 102009/2010 synthese 08 092008/2009
synthese 07 08 2007/2008 synthese 06 07 2006/2007 synthese 05 062005/2006
synthese 04 052004/2005 synthese 03 042003/2004 synthese 02 032002/2003

synthese-grues-01-022001/2002

synthese-grues-00-012000/2001

synthese-grues-99-001999/2000

synthese-grues-98-991998/1999

synthese-grues-97-981997/1998 synthese-grues-96-971996/1997

 

 

 

 

Enregistrer

Vous avez observé des Grues cendrées. Merci de nous transmettre vos informations. Vous nous aiderez à mieux suivre et comprendre la migration de cette espèce. La synthèse des observations sera publiée sur ce site.

Comment transmettre vos observations ?

Vous avez 3 moyens : saisir sur un site Internet VisioNature local (régional ou départemental), utiliser une application pour smartphone ou remplir un formulaire spécifique.
A noter

Saisie sur un site Visionature :

Départements en vert sur la carte de France ci-dessous : dans ces départements, il est possible et vivement souhaité de saisir sur le site dédié aux observations naturalistes de la région d'observation (exemple : faune Alsace, Faune Champagne-Ardenne, Faune PACA, Faune Aquitaine...).
Cliquez sur le département de l'observation et vous serez automatiquement dirigé vers le site de saisie en ligne.

Départements en bleu sur la carte de France ci-dessous : vous êtes redirigé vers le site de saisie VisioNature Faune-France.

Dans les 2 cas, si vous n’êtes pas encore inscrit, il vous faudra vous enregistrer ("je veux participer" ou  sur "participer").

Important : sur l'ensemble des sites qui couvrent le territoire national, vos identifiants et mots de passe sont identiques. Si vous saisissez une donnée en Champagne Ardenne puis une autre en Bretagne, il ne faut pas vous réinscrire, mais utiliser vos identifiants.
Les sites sont synchronisés : les données saisies se retrouvent à la fois sur Faune-France et sur le site VisioNature local lorsqu'il existe.

Faune Champagne-Ardenne Faune-Anjou Faune-Aquitaine Faune-Auvergne Faune-Charente-Maritime Faune-Drôme Faune-Franche-Comté Haute-Savoie Faune-Loire Faune-Loire-Atlantique Faune-PACA Faune-Vendée Vienne Faune-Maine Faune Limousin Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France Faune-France carte france visionature 2016

Saisie à l'aide de votre smartphone

Il faut utiliser l'appli NaturaList, disponible actuellement sur Androïd et bientôt sur Iphone.

 

Saisie par formulaire

Vous pouvez également transmettre vos données rapidement en utilisant le formulaire spécifique (si vous êtes un observateur occasionnel ou tout simplement si vous ne souhaitez pas vous inscrire sur le site de saisie en ligne).
Dans la mesure du possible, privilégiez la saisie sur les sites VisioNature : la saisie directe par l'observateur est gage d'une plus grande fiabilité...

autocollant grues.198 197

 

Depuis 1995, le Réseau Grues France, coordonné par la LPO Champagne-Ardenne, rassemble une cinquantaine d'associations. Il permet de suivre au jour le jour la migration de ces oiseaux et de mieux comprendre leur spectaculaire voyage.

" Un billet aller-retour " pour un voyage à travers l'Europe
De tout temps, la migration des Grues cendrées a rythmé les saisons des hommes. Leurs " grou-grou " caractéristiques annoncent leur arrivée. De la Suède à la Péninsule Ibérique en passant par la France, les Grues traversent notre continent deux fois par an : vers leurs zones d'hivernage à l'automne puis vers leurs sites de nidification au printemps. Après l'élevage des jeunes dans les tourbières de la forêt scandinave, des milliers de Grues se rassemblent pendant les mois d'août et septembre sur les îles et les côtes sud de la mer Baltique. A partir d'octobre, quand la nourriture devient plus difficile à trouver, les départs vers le sud interviennent massivement, en deux, voire trois grosses vagues. C'est le début de la longue route trans-européenne les conduisant vers l'Espagne, lieu d'hivernage classique. Mais de plus en plus, la France accueille des hivernantes (Champagne et Aquitaine).
Dès février, la migration reprend en sens inverse. Pressées par l'instinct de reproduction, les Grues repartent rapidement vers le nord. Le retour est plus rapide mais tout aussi spectaculaire.
L'ultime étape avant la dispersion sur les sites de nidification est le lac d'Hornborga en Suède.

Le Réseau Grues France : des observateurs aux aguets
Complexe et mystérieuse, cette migration est suivie depuis quelques années par les observateurs du Réseau Grues France. Pour les membres du réseau, les grands coups de clairon des Grues annoncent une période intense d'émerveillement et de suspense. Mis en place en 1995 par la LPO Champagne-Ardenne, le réseau regroupe la trentaine d'associations présentes tout au long du couloir de migration. Le réseau prend toute sa dimension grâce aux échanges avec des organismes étrangers en Allemagne et en Espagne.
Lors des gros passages migratoires, c'est l'effervescence dans les bureaux champardennais. Téléphone,  sites VisioNature, e-mail sont mobilisés. Un dispositif sans failles a été élaboré afin de mieux anticiper les mouvements migratoires et de s'alerter lors d'arrivées ou départs massifs de Grues.

Où le terme " réseau " prend sa véritable signification
Tout au long de la saison de migration, départs et arrivées se succèdent à un rythme très soutenu. Ainsi à l'image de cette première vague fort mouvementée, toutes les observations de vols de Grues sont centralisées par les associations locales et retransmises à la LPO en Champagne-Ardenne, coordonnateur national. Outil de communication indispensable entre les associations participantes, une synthèse nationale est éditée chaque année faisant le bilan de la migration précédente. Le fonctionnement d'un tel réseau permet aussi d'assurer un relais d'information régulier et fiable auprès du public et des médias fortement intéressés. Il permet également de rassembler les observations de Grues baguées dans le cadre d'un programme scientifique international et d'y collaborer pleinement.

 

Le réseau Grues France, c'est :reseau grues 1

- une cinquantaine d'organismes couvrant l'ensemble du couloir de migration (voir carte ci-contre).
- des contacts fructueux avec plusieurs associations à l'étranger : Kranich-Informationszentrum en Allemagne, SEO/BirdLife, SEO/ARAGON et ALLUCANT, ADENEX en Espagne et Swedish Crane Working Group en Suède..


Tout au long du Réseau, communiquez vos données : votre participation est une chance pour que les Grues cendrées soient mieux connues et mieux protégées !

 

Où voir les Grues en France ?Migration et hivernageDes vols de Grues peuvent être observés d'octobre à décembre et en février-mars dans toutes les régions du couloir de migration (Lorraine, Champagne-Ardenne, Bourgogne, Centre, Limousin, Auvergne, Aquitaine).
De plus, quelques sites favorables accueillent régulièrement plusieurs milliers d'oiseaux (carte ci-dessus).
En Aquitaine, les Grues fréquentent les Landes de Gascogne.
Mais c'est en Champagne-Ardenne, sur le lac du Der-Chantecoq que leur observation est la plus spectaculaire et la plus aisée.


 

Liste des membres du réseau Grues France

Coordinateur national : Aurélien DESCHATRES (LPO Champagne-Ardenne)

Les 62 organismes membres du réseau grues France (The French Crane Network) :

ALSACE
* LPO Alsace (67 et 68), 8 rue Adèle Riton - 67000 STRASBOURG - 03 88 22 07 35

LORRAINE
* Centre Ornithologique Lorrain (COL) (54, 55, 57 et 88), 240 rue de Cumene - 54230 NEUVES-MAISONS 09 60 38 03 41

* CEN Lorraine, 3 rue Robert Schumann - 57400 SARREBOURG - 03 87 03 00 90

* Lorraine Association Nature (LOANA) (54, 55, 57 et 88), Le Fort - 55140 CHAMPOUGNY 06 27 04 91 13

* Oiseaux Nature, Scierie d’Avin – 88220 XERTIGNY

* Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage Délégation interrégionale du Nord-Est, 41-43 route de Jouy – 57160 MOULINS-LES-METZ – 03 87 52 14 56

CHAMPAGNE-ARDENNE
* LPO Champagne-Ardenne (08, 10, 51 et 52), Der Nature - Ferme des Grands Parts
D 13- 51290 OUTINES
Tel : 03.26.72.54.47 Fax : 03.26.72.54.30

* ONCFS / RNCFS du lac du Der-Chantecoq Maison de la Réserve, Site de Chantecoq - 51290 GIFFAUMONT-CHAMPAUBERT - 03 26 73 82 68

* Regroupement des Naturalistes Ardennais (ReNArd), 08130 COULOMMES-ET-MARQUENY – 03 24 33 54 23

* la Réserve Naturelle de la Forêt d'Orient, Maison du Parc 10220 PINEY – 03 25 43 81 90

* Association Nature du Nogentais (ANN), Maison des Eaux - Chemin de l'Ile aux Ecluses - 10400 NOGENT-SUR-SEINE - 03 25 39 19 92

PICARDIE
* Picardie Nature (02, 60 et 80), 1 rue de Croÿ BP 70010 - 80097 AMIENS - 03 62 72 22 50

* Groupe d'Etudes Ornithologiques de l'Oise et de sa Région (GEOR), 241 rue Principale - Bourmont - 60490 RESSONS-SUR-MATZ

* LPO Aisne (02), 4 rue de la Mazure 02200 ACY

NORMANDIE
* Groupe Ornithologique Normand (GONm) (14, 27, 50, 61 et 76), 181 Rue d’Auge 14000 CAEN - 02 31 43 52 56

PAYS-DE-LA-LOIRE
* Mayenne Nature Environnement (MNE) (53), 16 rue Auguste Renoir 53950 LOUVERNE - 02 43 02 97 56

* LPO Anjou (49), 10 rue du Port-Boulet, la Pointe, 49080 Bouchemaine - 02 41 44 44 22

* LPO Loire-Atlantique (44), 1 rue André Gide Quartier Laboissière - 44300 NANTES - 02 51 82 02 97

* LPO Sarthe, Maison de l'eau 43 rue de l'Estérel 72100 LE MANS – 02 43 85 96 65

* LPO Vendée (85), La Brétinière 85000 LA ROCHE-SUR-YON - 02 51 46 21 91

CENTRE
* Eure-et-Loir Nature (28), Maison de la Nature et de l'Environnement - rue de Chavannes - 28630 MORANCEZ - 02 37 30 96 96

* Loiret Nature Environnement (45), 64 route d'Olivet 45100 ORLEANS - 02 38 56 69 84

* Loir et Cher Nature (41), 17 rue Roland Garros 41000 BLOIS - 02 54 42 53 71

* LPO Touraine (37), 148 rue Louis Blot 37540 SAINT-CYR-SUR-LOIRE - 02 47 51 81 84

* Indre Nature (36), Parc Balsan 4 Avenue François Mitterrand- 36000 CHATEAUROUX - 02 54 22 60 20

* Berry Nature Environnement (BNE), Les Grandes Bordes - 36400 LA CHATRE – 02 54 06 02 64

* LPO CHER, 5 Boulevard Chanzy, Moulin de la Voiselle 18000 BOURGES - 02 48 60 01 18

* Nature 18, 16 rue Henri Moissan 18000 Bourges -  02-48-70-76-26

*  Groupe d’études ornithologiques du Cher, 41 rue Proudhon 18000 BOURGES - 02 48 50 48 20

BOURGOGNE
* LPO Yonne (89), 14 Avenue Courbet 89000 AUXERRE - 03 86 42 93 47

* LPO Nièvre (58), 18 Place de l’Eglise 58180 MARZY – 07 82 60 81 83

* Association Ornithologique et Mammalogique de Saône-et-Loire (AOMSL),
Pôle associatif Langevin 2 rue Alphonse Daudet 71100 Chalon-sur-Saône - 03 85 42 94 57

FRANCHE-COMTE
* LPO Franche-Comté (25, 39, 70 et 90), Maison Régionale de l'Environnement 7 rue Voirin 25000 BESANCON - 03 81 50 43 10

RHONE-ALPES
* LPO Haute-Savoie (74), 24 rue de la Grenette - 74370 METZ-TESSY - 04 50 27 17 74

* LPO Loire (42), Maison de la Nature 11 rue René Cassin 42000 SAINT-ETIENNE - 04 77 41 46 90

AUVERGNE
* LPO Auvergne (03, 15, 43 et 63), 2 bis rue du Clos Perret 63100 CLERMONT-FERRAND - 04 73 36 39 79

LIMOUSIN
* Société pour l'Etude et la Protection des Oiseaux en Limousin (SEPOL) (19, 23 et 87), 11 rue Jauvion 87000 LIMOGES - 05 55 32 20 23

* Limousin Nature Environnement La Loutre, Domaine des Vaseix 87430 VERNEUIL-SUR-VIENNE - 05 55 48 07 88

POITOU-CHARENTES
* LPO Vienne (86), 389 avenue de Nantes 86000 POITIERS - 05 49 88 55 22

* Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres (GODS) (79), Espace associatif Langevin Wallon 48 rue Rouget de Lisle 79000 NIORT - 05 49 09 24 49

* LPO France, 8 rue du Docteur Pujos, CS90263 17305 ROCHEFORT - 05 46 82 12 34

* LPO Charente-Maritime, 21 rue Vaugouin - 17000 LA ROCHELLE - 05 46 50 92 21

* Charente Nature (16), Impasse Lautrette - 16000 ANGOULEME - 05 45 91 89 70

AQUITAINE
* LPO Aquitaine (24, 33, 40, 47 et 64), 433 Chemin de Leysotte 33140 VILLENAVE D’ORNON - 05 56 91 33 81

* Réserve Ornithologique du Teich, rue du Port BP11 33470 LE TEICH – 05 56 22 80 93

* Réserve Naturelle de l'Etang de Cousseau, 1 rue de Tauzia 33800 BORDEAUX – 05 56 91 33 65

* PNR des Landes de Gascogne, 33 route de Bayonne 33830 BELIN-BELIET – 05 57 71 99 99

* Réserve d'Arjuzanx, Syndicat Mixte de Gestion de Milieux Naturels, Maison Barreyre 40110 ARJUZANX – 05 58 08 11 52

* Association des Amis de la Réserve d'Arjuzanx (ASSASRA)

* Groupe d'Etudes Ornithologiques Béarnais (GEOB), Domaine de Sers 64000 PAU

* Organbidexka Col Libre (OCL), 18 rue des Bruyères 40130 CAPBRETON - 06 83 52 87 39

MIDI-PYRENEES
* LPO Tarn (81), Place de la Mairie - Aile du Château - BP 20027 - 81290 LABRUGUIERE - 05 63 73 08 38

* La Route des Grues, Ferme de Terran 31160 SENGOUAGNET - 05 61 88 81 08

* Nature Midi-Pyrénées - Comité Local des Hautes-Pyrénées (65), 21 rue des Thermes 65200 BAGNERES-DE-BIGORRE - 05 62 91 07 16

* Réserve de Puydarrieux, Maison de la Nature et de l’Environnement, 34 route de Galan 65220 PUYDARRIEUX – 05 62 33 61 33

LANGUEDOC-ROUSSILLON
* Association Lozérienne pour l'Etude et la Protection de l'Environnement (ALEPE) (48), Montée de Julhers  48000 BALSIEGES, 04 66 47 09 97

* Centre Ornithologique du Gard (CO Gard) (30), Avenue du Champ de Foire 30190 SAINT-CHAPTES - 04 66 63 85 74

* LPO Aude (11), Ancienne gare Gruissan-Tournebelle Ecluse de Mandirac 11100 NARBONNE - 04 68 49 12 12

* Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) (66),  4 rue Jean de Béranger 66000 PERPIGNAN - 04 68 51 20 01

PROVENCE-ALPES-COTE-D'AZUR
* LPO PACA (04, 05, 06, 13, 83 et 84), Villa Saint-Jules 6 rue Jean Jaurès 83400 HYERES- 04 94 12 79 52 

* Conservatoire Etudes des Ecosystèmes de Provence (CEEP), 890 Chemin de Bouenhoure Haut 13090 AIX-EN-PROVENCE

* Société Nationale de Protection de la Nature (SNPN) / Réserve Naturelle Nationale de Camargue (RNN Camargue) 

* Tour du Valat, Le Sambuc 13200 ARLES – 04 90 97 20 13

 

 Reconnaître l'oiseau

La Grue cendrée est l'un des plus grands oiseaux d'Europe. Une envergure de 2 m à 2,40 m pour un poids de 4 à 6 kg font d'elle, un oiseau imposant. Son nom de « cendrée » lui vient de sa couleur à dominante grise, couleur cendre, relativement uniforme. L'oiseau adulte présente une tête contrastée entre noir et blanc. Une calotte rouge située au sommet de la tête est également plus ou moins visible selon la saison. Cette zone n'est pas constituée de plumes rouges, mais au contraire, résulte d'une absence de plume. La couleur rouge est due aux vaisseaux sanguins particulièrement nombreux à cet endroit et qui affleurent sous la peau. La couleur est donc plus marquée et la zone plus étendue à l'approche de la période de reproduction, période d'excitation sexuelle. La « queue » en panache n'est en réalité que l'extrémité des rémiges (plumes des ailes) qui dépassent. La véritable queue est en réalité très courte et n'est visible que lorsque l'oiseau est en vol. Le jeune né dans l'année est différent car entièrement brunâtre. Il acquière progressivement son plumage d'adulte.
En vol, la grue se distingue par sa silhouette en forme de « + », ses grandes pattes dépassant largement à l'arrière et son cou est tendu.

reconnaitre la grue cendree
Le cri est très caractéristique et ne peut être confondu. C'est un « grou grou » qui lui a d'ailleurs donné son nom dans bon nombre de pays. Il permet bien souvent d'entendre les oiseaux bien avant de pouvoir les observer.

La Grue cendrée en quelques chiffres :

Espèce protégée en France depuis 1967
Vitesse de vol : 40 à 80 km/h en moyenne. Si les vents sont porteurs et puissants, la grue se déplace à plus de 100 km/h. La grue peut donc traverser la France en une journée.
Altitude de vol : de 200 à 1 500m.
Population transitant par la France : environ 360 000 individus
Population hivernant en France : environ 100 000 / 120 000 individus
Les grues transitant par la France nichent essentiellement en Suède, Finlande, Allemagne du Nord et Pologne.

repartition grues

 

Reproduction

La Grue cendrée, sociable et grégaire lors des migrations et de l'hivernage, devient territoriale au moment de la nidification. Les oiseaux ne deviennent aptes à se reproduire qu'à l'âge de 3 à 5 ans. Le couple, uni pour la vie, niche de façon solitaire sur de vastes étendues de marais ou forêts marécageuses pouvant atteindre plusieurs centaines d'hectares. Le nid, large plate-forme d'herbes sèches, est construit à terre, le plus souvent entouré d'eau. En mai, il reçoit 1 ou 2 œufs que les adultes couvent à tour de rôle pendant 4 semaines. Peu après l'éclosion, les poussins sont capables de suivre leurs parents et de se faufiler dans les marais à la recherche des insectes, mollusques et petits vertébrés qui composent alors l'essentiel de leur nourriture. Par la suite, ils consomment davantage de végétaux : herbes tendres, plantes aquatiques et baies.
L'envol des jeunes âgés de 2 mois intervient entre la mi-juillet et la fin août. La famille reste unie jusqu'à la fin de l'hiver. A noter qu'une vingtaine de couples niche en Lorraine. La grue devrait étendre son territoire de reproduction dans d'autres régions dans les années à venir.

 

Protégée mais toujours à surveiller

La chasse et la destruction des sites de nidification (assèchement des zones humides) ont suffit à éliminer entre 1880 et 1965 les populations nicheuses de toute la moitié sud de l'Europe (dont la France).
Depuis sa protection, l'espèce connaît une expansion même si elle n'a pas retrouvé ses populations d'antan.
L'espèce connaît encore d'importantes menaces à l'heure actuelle :

  • Modification de certaines sites de stationnement et d'hivernage, en particulier le déboisement des chênaies espagnoles dont les glands fournissent une nourriture abondante. Ces chênaies sont transformées en cultures intensives.
  • Dépendance de plus en plus grande vis-à-vis des grandes cultures qui remplacent les prairies et les zones humides. Des tensions existent avec le monde agricoles en raison de dégâts que peuvent causer les grues sur les semis d'orge et de blé. Incidence inconnue des produits phytosanitaires utilisés dans ces grandes cultures sur des éventuels empoisonnements et cas de stérilité chez la grue.
  • Surexploitation des forêts nordiques détruisant une partie des zones de reproduction.
  • Concentration de la population de grue en migration sur quelques sites en Europe. Si l'un de ces sites venait à être modifié ou détruit, l'impact sur le bon déroulement de la migration pourrait être fort.
  • Mortalité due à la collision avec les lignes électriques, le plus souvent en cas de mauvais temps (brouillard, fort vent, visibilité réduite...). L'impact des éoliennes sur cette espèce est mal connu, même si l'on sait que cette espèce décrit de larges contournements à l'approche d'un parc éolien en fonctionnement.

 

 

Actualité : Un livret pour découvrir la Grue cendrée sur le lac du Der

grues cendrees christine tomasson reduit

 Du samedi 19 octobre au 27 octobre 2019

 

Afin de fêter le retour des Grues cendrées dans notre région à l'occasion de leur migration post-nuptiale, la LPO Champagne-Ardenne organise une semaine d'animations du samedi 19 octobre au dimanche 27 octobre pour mieux connaître cet oiseau devenu l'emblème de notre région.

 

Présente près de 6 mois par an en France, la Grue cendrée fréquente assidument la région Champagne-Ardenne. Cet oiseau fait l'objet d'un suivi que ce soit au niveau régional, national (au travers du Réseau Grues France) ou international.

Sous-catégories

Où voir les Grues cendrées en Champagne-Ardenne?

Sur cette page, vous vous proposons différentes animations qui vous permettront de découvrir les Grues cendrées au lac du Der sans les déranger : un spectacle exceptionnel et sans cesse renouvelé.

 

  • Il est indispensable de ne pas déranger ces oiseaux très farouches. Le dérangement perturbe les groupes, empêche les oiseaux de se nourrir correctement et de reconstituer leurs réserves à une période où ils en ont grand besoin.
  • Ne tentez pas d’approcher un groupe de grues. Ces oiseaux sont toujours en alerte. Si un intrus s’approche trop d’elles, tous les individus vont dresser la tête en même temps : c’est le signal de l’envol.
  • Le meilleur poste d’observation reste la voiture que les grues ont appris à ne pas craindre. Une exception à cette règle: les observatoires et les digues des grands lacs de Champagne-Ardenne. Bien entendu, il ne faut pas sortir de son véhicule sous peine d’effaroucher toutes les grues présentes, même à une grande distance (plus de 300 mètres).
  • Restez sur la voie publique. Les chemins agricoles sont privés et le passage de véhicules abime le sol sans compter le risque de rester embourbé.
  • Même si vous êtes dans un endroit favorable (observatoire ou digue sur les grands lacs de Champagne), évitez les cris, les exclamations et les photos au flash.