196.jpg

Une semaine, un oiseau

Moineau friquet

moineau friquet Date de parution dans le JHM :   28 octobre 2018

Le diminutif dont il est affublé ne doit rien à son train de vie ou à l’épaisseur de son compte en banque mais provient d’un vieux mot français signifiant son élégance.

Plus petit de quelques centimètres que son congénère le Moineau domestique, le Moineau friquet (Passer montanus) présente un plumage similaire à l’exception de la calotte. Gris chez le domestique, le dessus de la tête est en effet brun-chocolat chez le friquet. Les joues sont blanches avec une tache noire bien marquée, le blanc des joues s’étendant sur les côtés du cou pour former un collier. A cette distinction s’ajoute également les territoires habituels que fréquentent les deux espèces. Si le Moineau domestique se rencontre partout jusqu’en ville, le friquet préfère le calme de la campagne. Toujours aussi pragmatiques, les anglais appellent d’ailleurs le premier "House Sparrow" (moineau de maison) et le second "Tree Sparrow" (moineau des arbres). Le Moineau friquet privilégie d’ailleurs les zones ouvertes comportant des arbres dispersés mais suffisamment âgés pour fournir des cavités dans lesquelles il peut installer son nid.

Une espèce en fort déclin

Beaucoup plus rare que son cousin domestique (on estime qu’il représente 1% des effectifs totaux des moineaux) le friquet est également grégaire et sédentaire pour ce qui concerne les populations champenoises. Son régime alimentaire est principalement de graines (céréales, plantes sauvages...), d’insectes (notamment en période d’alimentation des jeunes, de bourgeons, de fruits et de baies.
Le nombre de couples nicheurs est étroitement lié à la disponibilité en sites de reproduction. La disparition des vergers, l’arrachage des haies et la raréfaction des prairies sont les principales causes du déclin constaté de cette espèce. S’y ajoute l’utilisation intensive de produits phytosanitaires (insecticides, pesticides) qui conduit à une réduction massive de ses ressources alimentaires. Les suivis réalisés annuellement montre une diminution de plus de 50% des effectifs depuis le début des années 2000. L’évolution constatée des pratiques agricoles laisse malheureusement présager que cette tendance est amenée à se poursuivre dans les années à venir.
Etienne Clément

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, un oiseau ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, un oiseau Moineau friquet