165.jpg

Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce». Chacun des portraits qui y sont présentés est co-rédigé par la Ligue pour la protection des oiseaux de Champagne-Ardenne et BirDer, entreprise spécialisée dans les sorties ornithologiques.
Retrouver ici, l’ensemble des chroniques déjà publiées pour faire découvrir ou mieux connaître les oiseaux qui fréquentent les plans d’eau, les plaines, les forêts ou encore les villes et les villages de notre territoire.

Date de parution dans le JHM : 24 décembre 2017garrot oeil.dor fc 1460241

Avec son plumage d’un blanc éclatant contrastant fortement avec son dos noir et sa tête vert foncé ornée d’une grosse tache blanche entre son œil jaune d’or et son petit bec noir, le mâle de ce canard plongeur est facilement reconnaissable.

geai des chenes svj7621 christine tomasson lddDate de parution dans le JHM : 15 octobre 2017

On dit souvent que le Geai des chênes (Garrulus glandarius) est le gardien de la forêt. C’est vrai qu’il est difficile de rentrer dans un massif boisé où il est présent sans entendre son cri rauque et contestataire.

a187 n2 gobemouche gris9186 fabrice croset lddDate de parution dans le JHM : 14 mai 2017

C’est une espèce au plumage discret qui semble entièrement gris si on ne prend pas le temps de bien l’observer. Le dessus est brun-gris, strié sur la tête. Le dessous est grisâtre avec une poitrine finement rayée.

Goeland.brun Date de parution dans le JHM :   18 novembre 2018

Un peu plus petit que le Goéland leucophée, le plus commun dans notre région, le Goéland brun (Larus fuscus) adulte s’en distingue par son dos plus sombre et sa silhouette plus élancée.

goeland cendre dsc00314Date de parution dans le JHM : 25 décembre 2016

Un peu plus grand qu’une Mouette rieuse, le Goéland cendré en plumage adulte, qu’il  arbore à partir de son 3ème hiver, se reconnaît à son dessus et ses ailes gris plus foncé que cette dernière,  sa tête blanche ornée de quelques stries grises sur la nuque, son bec jaune marqué d’une bande sombre et ses pattes jaune verdâtre ou jaune orangé. Le dessin des ailes, dont l’extrémité noire est ornée de petits miroirs blancs,  est également distinctif.

a156 n2 gorgebleue9302 fabrice croset lddDate de parution dans le JHM : 9 avril 2017

La Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) est un des plus beaux passereaux pouvant être observés dans notre région. Elle arbore en effet une importante bavette bleue qu’on ne peut confondre et qui possède en son centre un croissant blanc nommé miroir (une autre sous-espèce nordique possède un miroir roux).

eclcormoranDate de parution dans le JHM : 27 août 2017

A l’origine cantonné le long des côtes atlantiques, le Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo) a progressivement étendu son aire de répartition en suivant les cours d’eau pour remonter à l’intérieur des terres. L’espèce est aujourd’hui régulièrement rencontrée sur les plans d’eau champenois en particulier en hiver où les effectifs locaux sont renforcés par les oiseaux venus du nord de l’Europe pour passer l’hiver dans notre région.

grand gravelot1080128Date de parution dans le JHM : 10 septembre 2017

Contrairement à ce que son nom semble indiquer, le Pluvier Grand Gravelot (Charadrius hiaticula), souvent appelé simplement Grand Gravelot, fait partie des petits limicoles, appellation qui regroupe de nombreuses espèces telles que les chevaliers, bécasseaux, bécassines, pluviers, vanneaux...

grand mars changeant Date de parution dans le JHM : 2 juin 2019

Atteignant 8 cm d’envergure, le Grand Mars changeant (Apatura iris) est l’un de nos plus grands papillons diurnes. Avec son « petit frère » le Petit Mars changeant, il est le seul de nos papillons dont la structure particulière des écailles des ailes du mâle fait passer sa couleur au bleu-violet lorsque l’incidence de la lumière est favorable.

grand duc d'Europe Date de parution dans le JHM : 19 mai 2019

Ce prédateur rupestre est le plus grand rapace nocturne d’Europe. La femelle est plus massive que le mâle. (58-75 cm, 150 à 188 cm d’envergure, 1750 à 4200 g). Les parties supérieures du corps sont brun-noir chamois avec des rayures sur la tête.

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Une semaine, une espèce (ordre alpha)