6.jpg

Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce». Chacun des portraits qui y sont présentés est co-rédigé par la Ligue pour la protection des oiseaux de Champagne-Ardenne et BirDer, entreprise spécialisée dans les sorties ornithologiques.
Retrouver ici, l’ensemble des chroniques déjà publiées pour faire découvrir ou mieux connaître les oiseaux qui fréquentent les plans d’eau, les plaines, les forêts ou encore les villes et les villages de notre territoire.

Grenouille verte Date de parution dans le JHM : 18 août 2019

Au même titre que le Crapaud commun ou que la Salamandre, la Grenouille verte (Pelophylax kl. Esculentus) qui est la plus répandue de nos grenouille fait partie de la quarantaine d’espèces d’amphibiens que l’on peut rencontrer dans l’hexagone.

Circaète jean le blanc Date de parution dans le JHM : 11 août 2019

Hivernant en Afrique, ce grand rapace, pâle, à ailes longues et larges, visite notre région de mars à octobre. Il fréquente les milieux couverts de broussailles et de pierrailles, les prairies, les friches et en août-septembre, les queues des grands lacs-réservoirs quand l’eau vient à se retirer.

orvet fragile Date de parution dans le JHM : 4 août 2019

Et non je ne suis pas un serpent...
L'Orvet (Micromys minutus) est souvent considéré comme un serpent et déclenche, comme ses cousins, une peur et des réactions difficilement explicables. Ce petit reptile fait partie de la famille des anguidés qui est en fait un sous-ordre des sauriens... autrement dit, l’Orvet est un lézard à qui il manque les pattes...

grimpereau des bois Date de parution dans le JHM : 28 juillet 2019

Une fois n’est pas coutume, nous allons parler aujourd’hui d’une espèce en expansion dans notre région : le Grimpereau des bois (Certhia familiaris). Autrefois décrit comme un passereau de vieilles futaies de moyenne montagne, il a récemment colonisé des forêts de plaine et a été repéré pour la première fois en Champagne-Ardenne au début des années 80.

lucane cerf-volant Date de parution dans le JHM : 21 juillet 2019

C’est de juin à août que l’on peut observer le plus gros des coléoptères (insectes munis de 2 ailes dures appelées élytres qui protègent leurs 2 autres ailes) d’Europe et, sans aucun doute, l’un de nos insectes les plus spectaculaires : le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus).

rat des moissons Date de parution dans le JHM : 14 juillet 2018

Mesurant 5 à 8 cm (sans compter la queue dont la taille égale celle de mon corps), je suis le plus petit mammifère d’Europe. Je ne pèse que 5 à 10 g et je suis le seul animal européen à posséder une queue préhensile (c’est-à-dire que je suis capable de l'enrouler autour des hautes herbes et tiges de céréales en m’y maintenant solidement grâce à cette « cinquième main »).

Bruant zizi Date de parution dans le JHM : 7 juillet 2019

Ce passereau, généralement sédentaire, ressemble au Bruant jaune. Plus discret, le mâle se différencie par une face rayée, une gorge et un trait sourcilier noirâtres et par la couleur du croupion et des sous-caudales brun-olive terne.

sonneur christophe herve 11Date de parution dans le JHM : 30 juin 2019

La nature offre parfois des rencontres surprenantes aux curieux sachant prendre le temps d’observer des choses qui au premier abord peuvent paraître banales...

ragondin Date de parution dans le JHM : 23 juin 2019

Ce gros rongeur qui peut approcher les 10 kilos, est originaire d’Amérique du Sud (Argentine, Bolivie, sud du Brésil, Chili, Paraguay et Uruguay). Également appelé Myocastor ou Myopotame, le Ragondin (Myocastor coypus) présente une morphologie parfaitement adaptée à la vie aquatique.

martin pêcheur Date de parution dans le JHM : 16 juin 2019

Qui n’a jamais observé, au bord d’une rivière, cette petite flèche bleue et entendu son cri « métallique », perçant : « ziii » ! Discret, cet oiseau trapu, queue et pattes courtes, possède un bec proportionnellement long et une grosse tête.

Ces couleurs sont vives : calotte et ailes bleu verdâtre, dos et queue bleu clair, dessous et tache à la joue orange chaud, gorge et tache sur les côtés du cou blanches. Les sexes sont identiques mais le mâle nicheur a le bec tout noir alors que la femelle se différencie par une tache rougeâtre à la base du dessous du bec.

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Une semaine, une espèce (ordre de parution)