Actualités

Cette semaine sur le Der : la Guifette moustac

Guifette moustac par D. FourcaudLa Guifette moustac a un plumage très similaire aux Sternes pierregarin et arctique. On peut la différencier de ces deux espèces notamment grâce à sa queue peu fourchue et son croupion grisâtre. 
En période internuptiale, on la distingue des autres guifettes essentiellement grâce à ses pattes plus longues et son bec plus fort.
 La Guifette moustac niche, en France, principalement sur les étangs de pisciculture du centre et du centre-ouest du pays. Bien que la majorité des effectifs hivernent en Afrique subsaharienne, quelques hivernants sont régulièrement observés dans le sud de la France.
 Peu courante sur le lac du Der, sa présence hivernale est exceptionnelle. Il s’agit de la première observation hivernale sur le lac.

 

Extrait de l'atlas des oiseaux de Champagne-Ardenne

"Cette guifette niche de façon clairsemée sur le territoire national, presque toujours sur des étangs de pisciculture, en Brenne, Brière, Dombes, Forez et Sologne ainsi que sur le lac de Grand-Lieu (Loire-Atlantique). Elle passe l’hiver en Afrique subsaharienne, quelques centaines hivernant dorénavant dans le sud de la France.

 

Des incursions printanières et estivales, annuelles mais d’importance variable

La guifette solitaire rencontrée le 31 mars 2004 à Dosches-10 annonce à l’avance l’afflux principal, lequel va se dérouler d’avril à juin surtout, sans que l’on sache d’ailleurs ce que font ensuite et où se rendent tous ces oiseaux. Jusqu’à la mi-avril, les oiseaux sont encore peu nombreux (par exception 4 dès le 6 avril 2004) mais lorsqu’ils arrivent en fin de mois, des maxima de 10 le 26 avril 1987 et 20 le 26 avril 2012 sont déjà atteints. Globalement, c’est en mai que les observations deviennent les plus communes, sans pour autant atteindre des effectifs pléthoriques, avec six données de plus de 10 individus dont le maximum jamais recensé, 24 le 18 mai 1975 à Belval-en-Argonne-51. En juin, leur présence diminue sensiblement mais, sans que l’on sache d’où elles viennent, d’autres guifettes peuvent réapparaître en fin de mois, voire en juillet ou même en août. Ces oiseaux sont généralement peu nombreux mais le retour de petits groupes peut surprendre, par exemple en 2011, 8 le 24 juin sur le lac du Der-51-52 puis 6 à Givry-en-Argonne-51 le 12 août. [...]"

 

 

Vous êtes ici : Accueil LPO CA Actualités Cette semaine sur le Der Cette semaine sur le Der : la Guifette moustac