sd2.jpg

Un point d'eau pour la faune de votre jardin

Index de l'article

 

 

 

 

Étape 1 : Le choix de l'emplacement et les travaux de terrassement

Le choix de l'emplacement

La lumière : c'est à la fois l'amie et l'ennemie...
La lumière va permettre le développement des plantes nécessaires au bon équilibre de votre bassin. Il faut éviter l'ombre des grands arbres, qui de plus apporteront à l'automne leurs feuilles qui combleront votre bassin à la longue.
Trop de lumière signifie l'été, une eau trop chaude et un risque de développement d'algues indésirables.

Il faut donc choisir un endroit qui, à la fois, recevra la lumière du soleil, tout en étant légèrement abrité du vent et du soleil de l'après midi, la température pourrait devenir trop élevée en été ou trop basse en hiver.
Un terrain plat simplifie beaucoup les choses, mais ce n'est pas une obligation.

Il faut aussi réfléchir à l'emplacement d'un point esthétique et aussi, placer la mare dans un endroit tranquille et que vous pouvez apercevoir depuis les fenêtres de votre maison. Vous pourrez ainsi observer les allers et venues des oiseaux autour de votre plan d'eau. De plus, et cela n'est pas négligeable, cela permettra de surveiller le bassin toujours attirant pour les jeunes bambins...

 

La forme et la taille de votre bassin

Aidez-vous d'un tuyau d'arrosage pour donner la forme à votre futur bassin. Observez cette forme en vous plaçant à différents endroits et surtout regardez depuis votre fenêtre. Un fois creusé, il sera trop tard.
Il vous faudra choisir la taille:

  • plus il sera grand, plus il sera facilement équilibré (pas d'algues, les plantes se développeront harmonieusement).
  • plus il sera grand, plus le terrassement sera long et difficile (ou coûteux si vous choisissez de passer par une entreprise). De plus le coût de la bâche sera plus élevé.

 

La profondeur

N'hésitez pas à voir grand dès le départ, après il sera trop tard. Dans nos régions (Champagne-Ardenne), il est préférable de creuser à 80 centimètres minimum (1 mètre si vous le pouvez). A cette profondeur, l'eau ne gèlera pas, même en cas d'hiver rigoureux et les animaux vivants qui peupleront tôt ou tard votre étang seront à l'abri. Il en sera de même pour les nénuphars qui seront aussi à l'abri du gel.

 

Le niveau

Attention au niveau de l'eau, surtout si votre bassin est en pente. vérifiez ce niveau et comblez les zones les plus basses avec la terre que vous retirerez de votre trou.

Creuser selon la taille de votre bassin, cela peut représenter un plus ou moins gros travail. Si vous creusez au beau milieu de votre gazon, enlevez d'abord la surface enherbée sur une hauteur de 20 centimètres environ. Les mottes de gazon que vous retirerez vous serviront par la suite. Mettez les de coté.
Creusez ensuite la partie la plus profonde et terminez par les bords de votre bassin.

 

Le pourtour du bassin

Cliquez sur l'image pour agrandirCreusez le tour extérieur de votre bassin sur une profondeur d'une dizaine de centimètres et sur une largeur de 30 à 60 centimètres. Après avoir placé la bâche, vous pourrez recouvrir avec de la terre ou mieux encore récupérer les gazons retirés au début du terrassement.
A noter : la bâche doit légèrement dépasser le niveau du sol pour éviter un effet de mèche qui pomperait l'eau du bassin durant l'été.
Cet excédent de bâche sera vite rendu invisible par l'herbe qui poussera de chaque coté.
Vous obtenez ainsi tout autour de votre point d'eau une zone marécageuse dans laquelle vous pourrez installer des plantes aimant les zones humides.


Le profil de votre bassin

Cliquez sur l'image pour agrandirIl est préférable de créer plusieurs niveaux, comme des escaliers. Vous placerez plus facilement les plantes qui n'ont pas toutes le même besoin de profondeur d'eau.

Sur cette photo, on distingue nettement les différentes profondeurs :

  • A : pourtour qui sera recouvert de terre.
  • B : étage intermédiaire pour recevoir les plantes qui poussent dans 30 à 50 centimètres d'eau. Si votre bassin est grand, vous pouvez créer des niveaux supplémentaires.
  • C : Zone la plus profonde (80 cm à 1 m).

 

 


Réservez une zone pour les oiseaux

Pour profiter au mieux de votre bassin, les oiseaux devront y trouver une zone peut profonde et en pente douce où ils pourront se baigner.
Il est donc judicieux de leur préparer une "plage". Cette plage ne doit pas être trop étendue, car l'été, la faible profondeur d'eau entraîne un échauffement et amènera des algues vertes qu'il faudra éliminer à la main. Moins de surface peu profonde = moins d'algues = moins de travail...

 

Préparer la pose de la bâche

Avec le poids de l'eau, la pression qui s'exerce sur la bâche est importante. Il faut absolument éviter que des cailloux pointus ou des racines se trouvent juste sous la surface de celle-ci.
Après avoir éliminé les objets qui risqueraient de la transpercer, vous devrez la protéger. Pour cela, vous pouvez :

  • recouvrir le sol d'une couche épaisse de journaux.
  • utiliser une couche de sable fin
  • poser une "moquette" spécifique (feutre) que vous pouvez acheter en même temps que votre bâche.

 

Vérifier une dernière fois l'horizontalité

Cliquez sur l'image pour agrandirAvant de passer à la pose de la bâche, vérifier une nouvelle fois le niveau. Si votre bassin est très grand, le plus simple est d'utiliser un tuyau d'arrosage rempli d'eau et de se souvenir du principe des vases communicants.

Vous êtes ici : Accueil Protection Espace conseils Concevoir un point d'eau