L'ortie

ortieL'ortie, cette plante mal aimée (elle pique et est considérée comme une "mauvaise herbe") est pourtant bien utile dans un jardin!

L'ortie est de la famille des Urticacées. L'Ortie dioïque, également dénommée Grande Ortie ou Ortie vivace (Urtica dioica), est une plante présente dans toute la France. On la trouve jusqu'à 2400 m d'altitude. Son nom vient du latin uere signifiant brûler (allusion aux piqûres brûlantes des poils).

 

Description :

Plante d'1 m à 1,5 m, vert sombre, couverte de poils urticants (l'ortie pique !!!) ou non, possédant un rhizome rampant et ramifié de couleur jaune. Ses tiges sont fortes, dressées, non ramifiées et à section carrée. Les feuilles sont grandes et opposées, de forme ovale, terminées en pointe, légèrement cordées, à fortes dents triangulaires. Les fleurs sont unisexuées, disposées à l'aisselle des feuilles, en grappes ramifiées.

C'est une espèce qui a besoin de soleil (on dit qu'elle est héliophile) ou de demi-ombre. Elle apprécie les sols frais à humides, riches en éléments nutritifs. On la rencontre dans les haies, fossés, lisières forestières, au voisinage des habitations et sur les saules têtards (épiphyte).

Il ne faut pas la confondre avec l'Ortie blanche ou Lamier blanc (Lamium album) de la famille des Labiacées, qui ne pique pas.

 

Utilité pour la faune :

Elle est consommée par de nombreux insectes : sa sève par la cicadelle et ses feuilles par les chenilles des papillons (Petite tortue, Paon de jour, Vulcain). Ces chenilles sont parasitées par les œufs des Ichneumons, insectes ressemblant à des guêpes mais au corps plus fin et allongé.

Les escargots et les mammifères consomment également le feuillage.

L'ortie héberge les larves des syrphes dans des galeries creusées dans sa tige.
Des coccinelles y déposent leurs larves prédatrices de pucerons.

Les oiseaux insectivores comme les mésanges y trouvent au printemps de quoi nourrir leurs nichées. Les graines sont consommées par les perdrix et faisans.

 

Usages dans le jardin :

Compost :

Incorporée au compost, elle active la décomposition des déchets organiques et améliore sa qualité. Elle libère des éléments nutritifs comme l'azote, les rendant disponibles pour d'autres plantes.

 

Fertilisation et lutte contre les maladies ou invasions :

Le purin d'ortie permet de lutter préventivement contre les doryphores et l'oïdium.

Fabrication du purin d'ortie :

Mettez une poignée d'orties fraîches dans une bouteille d'eau vide et ajouter de l'eau. Fermez la bouteille et remuez de temps en temps (tous les deux ou trois jours environ). Le chlore détruisant une grande partie des effets du purin, il est préférable d'utiliser de l'eau de source non traitée ou de l'eau de pluie.
En utilisant des bouteilles plutôt que des récipients, vous n'aurez pas à supporter l'odeur qui se dégage du purin.
La fermentation peut être plus ou moins longue suivant la température ambiante : environ trois semaines s'il fait 5°C, 14 jours s'il fait 20°C ou cinq à six jours s'il fait 30°C.
Utilisé au bout de quelques jours, le purin permet de lutter contre maladies et ravageurs, si vous le laissez fermenter plus longtemps, il devient un très bon fertilisant.

 

Pour lutter contre le mildiou :

Disposer une poignée de feuilles dans chaque trou au moment de la plantation de vos tomates et pommes de terre qui seront ainsi protégées.

 

Plante comestible :

Le caractère urticant disparaît au séchage ou à la cuisson. Il faut cueillir l'ortie lorsqu'elle est jeune, dans un lieu sain, non traité et non pollué (pas au bord d'une route ou d'un champ). Elle peut être consommée en soupe, en légume, en salade et même en dessert.

Recette de la soupe aux orties :

Ingrédients pour 4 à 6 personnes : 150 g d'ortie fraîche ; 1 pion d'ail, des pommes de terre, du sel et de la crème fraîche (facultatif).
Récoltez puis laver les jeunes pousses d'orties.Gardez les feuilles les plus tendres : les 4 ou 5 premières. Coupez les et faites les cuire pendant un quart d'heure avec l'ail et les pommes de terre coupées en fines rondelles. Mixez et ajoutez du sel à votre convenance. Les gourmands peuvent y ajouter de la crème fraîche.

 

L'ortie possède aussi des vertus médicinales. Elle stimule notamment les fonctions digestives. Elle entre dans la composition de médicaments et produits vétérinaires (désodorisant, vermifuge, galactogène).

Sa tige renferme des fibres utilisées dans la fabrication de toiles (linge de maison).

Plus étonnant encore, il existe une fête de l'ortie.

 

En conclusion, laissez un peu de place aux orties dans votre jardin.

 

Texte en partie extrait d'une fiche "refuge LPO".