169.jpg

Les plantes mellifères

Consoude officinaleLe mot mellifère provient du latin mellis qui signifie miel. Les plantes mellifères ont su développer des systèmes de reproduction très performants au cours de leur évolution. Elles produisent un suc avec lequel les abeilles produisent le miel. Ce suc est le nectar, solution de sucres. C'est une sorte de déchet des plantes à fleurs au cours de la photosynthèse. Il attire les insectes qui vont se frayer un chemin au cœur de la plante pour atteindre ce liquide sucré. De cette façon, ces insectes vont se couvrir de pollen, substance produite par les organes mâles. L'insecte, une fois repu, s'en ira et s'attardera sur une autre plante où il déposera le pollen, transporté à son insu, sur les organes femelles de la fleur, favorisant ainsi sa fécondation.

 

Les abeilles

aubepineLes abeilles appartiennent à l'ordre des Hyménoptères. L'espèce la plus connue est l'Abeille domestique (Apis mellifera), qui produit du miel en grande quantité, récolté par les apiculteurs. D'autres espèces produisent également du miel, mais seulement pour subvenir à leurs propres besoins. Les hyménoptères sont des prédateurs d'autres insectes et jouent un rôle très important dans le maintien d'un équilibre naturel. Les Ichneumons, par exemple, déposent leurs œufs sur ou dans le corps d'autres insectes. La larve, pour grandir et achever sa métamorphose, se nourrit de cet insecte hôte (cochenille, puceron...). Ce groupe d'insectes est un régulateur de l'entomofaune et est utile à l'homme.

 

 

L'intérêt de cultiver des plantes mellifères

Lavande christophe laigleLa pollinisation se fait à 80 % par les insectes. Les insectes pollinisateurs sont des hyménoptères (abeilles, bourdons, mélipones), des diptères (syrphes, bombyles), des lépidoptères (papillons) et certains coléoptères (longicornes...).

Les plantes mellifères sont la base de chaînes alimentaires. Elles offrent un lieu de vie pour quelques milliers d'insectes. Les cultiver, c'est tout simplement laisser s'installer des plantes pionnières spontanées, c'est à dire naturellement présentes aux alentours, et adaptées aux conditions climatiques et au sol. Future niche écologique d'insectes, insectes futures proies de petits insectivores, nous voilà au cœur d'un écosystème à l'équilibre naturel.

Sur quelque 4000 plantes que comporte l'herbier français, on estime que plusieurs centaines de plantes ont leurs fleurs butinées par les abeilles, une trentaine seulement présentant un intérêt apicole certains. En voici quelques-unes à favoriser dans votre jardin :

 

Arbres et arbustes

Herbacées

Abricotier Prunus armeniaca Anémone Anemone coronaria
Aubépine Cratéegus oxyacantha Anis Pimpinella anisum
Bonnet-de-prêtre ou Fusain d’Europe Euonymus europaeus Petite pervenche Vicia minor
Bouleau Betula alba Asperge Asparagus officinalis
Catalpa Catalpa bignonioïdes Bourrache Borrago officinalis
Châtaignier Castanea sativa Camomille sauvage Matricharia chamomilla
Chêne rouvre Quercus robur Campanule Campanula glomerata
Cognassier Pirus cydonia Chèvrefeuille Lonicera caprifolium
Cornouiller mâle Cornus mas Chicorée Cichorium intybus
Epicéa Picea excelsa Chou Brassica oleracea
Epine-vinette Berberis vulgaris Clématite Clematis vitalba
Erable champêtre Acer campestre Consoude Symphytum officinale
Lierre Hedera helix Coquelicot Papaver rhoeas
Pommier Pirus malus Courge Cucurbita maxima
Romarin Rosmarinus officinalis Lavande Lavandula angustifolia
Ronce Rubus fructicosus Menthe Mentha piperita
Saule blanc Salix alba Sauge Salvia officinalis
Robinier Robinia pseudacacia Tournesol Helianthus annuus
Tilleul à petites feuilles Tilia cordata Trèfle des prés Trifolium pratense

 

 Toutessauge et marguerites daniel dussart n'ayant pas les mêmes périodes de floraison, vous pouvez obtenir un jardin fleuri du printemps à l'automne. Vous pouvez mélanger flore spontanée et espèces d'ornement. Il est nécessaire de varier les espèces végétales car, dans le cas des papillons par exemple, les besoins au stade ailé sont différents de ceux au stade chenille. C'est pourquoi une grande variété de plantes permet d'abriter et de nourrir, tout au long de leur vie et de leurs stades successifs, une grande variété d'insectes. Voici un aperçu des espèces de papillons attirées par les plantes mellifères : Petite tortue, Robert-le-diable, Vulcain, Nacré, Argus bleu et Aurore. Comme les abeilles et les papillons, les syrphes profiteront du nectar alors que leurs larves se délecteront des pucerons présents dans votre jardin.

Pour favoriser leur présence dans votre jardin, les engrais chimiques et pesticides ne seront d'aucune utilité. Si ces espèces poussent spontanément dans votre région elles y sont pleinement adaptées. Une multitude d'insectes s'installeront dans ce cortège floral. Prédateurs et proies s'auto-réguleront. C'est un premier pas vers la lutte biologique.

 

 

Pour mieux aider les insectes, friands de nectar, voir la page "Construire des nichoirs et abris à insectes".

Texte en partie extrait d'une fiche "refuge LPO"
Cliquez ici pour en savoir plus sur les refuges LPO