Grues-FD.jpg

Extremadura

logo grus extremadura

drapeau gbLa région Extremadura est située à l'ouest de l'Espagne, dans une zone limitrophe avec le Portugal ; elle forme une vaste extension de territoires principalement plats avec des montagnes douces traversées par les fleuves Tage et Guadiana, ainsi que par de nombreux affluents. Cet immense territoire qui occupe 41 634 km2, est faiblement peuplé ; sa densité de population étant inférieure à celle de l'Espagne (25 habitants au kilomètre carré), ce qui a permis la survie de nombreux habitats naturels peu perturbés par l'homme.  

 

mapa extremadura and zona centroLes ressources naturelles de la région sont utilisées par un puissant secteur primaire, avec une grande importance donnée à l'agriculture et l'élevage, ainsi que le permet la présence d'une extension notable de dehesas (pâturages).  Ces dehesas, façonnées par les chênes verts, ont la formation caractéristique de la forêt éclaircie qui combine la traditionnelle agriculture, l’élevage, la forêt et la pratique de la chasse.

Depuis des temps immémoriaux, la dehesa a été l'habitat utilisé par les grues dans leurs aires d'hivernage dans l'ouest de la péninsule ibérique, grâce au fruit du chêne appelé « gland » qui fournit une nourriture riche et nutritive aux grands voyageurs ailés. Les grues profitent également des champs de céréales irrigués ou non dans les différentes phases, comme l'ensemencement ou le chaume, et dans ce dernier cas, en particulier dans les cultures de riz et de maïs, à chaque fois avec plus d'intensité, avec ou sans les prairies boisées et une grande variété de différentes cultures : haricots, lupins, tomates, tournesol, arachide, colza, oliviers... La douceur du climat au cours de l'hiver et la relative tranquillité de ces espaces offrent un environnement adéquat pour leur séjour d'hiver.

La région compte 30 000 hectares de cultures de riz, qui sont utilisés par des grues pour le gagnage, ainsi que comme dortoirs, utilisant aussi les rives des nombreux lacs de barrage (embalses) existants, de champs dégagés et de rives d’étangs, en particulier de ceux qui offrent des conditions de calme et sont proches de leurs zones de gagnage. 

Envol de grues
Photo : Manuel Gómez Calzado
Dortoir
Grues en Dehesa
Photo : Manuel Gómez Calzado
Grues sous un chêne
Grues au bord d'un étang
Photo : Manuel Gómez Calzado
Membres du groupe grues d'Extremadure

La grue est présente sur  50 zones réparties dans toute la région, occupant environ 44 % de l'ensemble de son territoire, principalement dans la province de Badajoz et dans une moindre mesure dans la province de Cáceres. Ces aires d'hivernage sont très différentes en taille et population d'oiseaux, elles varient selon chaque moment de la période d'hivernage.  La région appelée Zona Centro se distingue des autres, car elle rassemble entre 60-70 % du nombre total de grues qui passent l'hiver dans la communauté autonome d'Estrémadure et près de 50 % de la population de grues de toute l'Espagne.

Pendant la période d'hiver de 2014-2015, des recensements ont été effectués dans pratiquement toute la région, en décembre et en janvier, avec respectivement 121.341 et 132.903 grues comptées ; ces quantités font de la région la principale zone d'hivernage en Europe. 

Il existe parallèlement dans la région une équipe de suivi des grues marquées qui fait un travail pionnier en Espagne, en effectuant le contrôle plus exhaustif de ces oiseaux depuis le début des années 1990, avec le suivi d'oiseaux de tous les pays marqués grâce à des combinaisons de couleurs. 

Cette équipe de travail se trouve englobée depuis quelques années dans le groupe « GRUS-Extremadura », dont les membres sont les suivants :

Manolo Gómez, José A. Román, Fernando Yuste, Luis Salguero, J. A. Sánchez, Martín Kelsey, Paloma Iglesias, Anabel Moreno,  Borja Maldonado, Chema Traverso, Manolo Calderón, Emilio Peña, Goyo Navarro, José C. López, Alfredo Mirat, José M. Hernández y Ehrhardt Hohl

 

Information : Manuel Gómez Calzado