198.jpg

La vallée de la Vesle à Sillery

Présentation :

Sillery est situé une dizaine de kilomètres au sud de Reims, direction Châlons en Champagne.

Dans cette partie du cours de la Vesle, la vallée est constituée de deux milieux : un milieu humide et une zone de friche très riche.
Le secteur est intéressant pour l'observation de divers oiseaux en toutes saisons.
La partie que nous vous proposons de découvrir est bordée d'un côté par la Vesle et de l'autre par le canal.

Photo : Josiane et Alain Redont
Photo : Josiane et Alain Redont
Photo : Josiane et Alain Redont
Photo : Josiane et Alain Redont
Photo : Josiane et Alain Redont
Photo : Josiane et Alain Redont
La friche
Photo : Josiane et Alain Redont

 

Le circuit

Les points de la carte sont repris dans le texte

 

 

Après avoir traversé la rue principale du village, vous arrivez au parking des tennis. Laissez votre voiture (A), continuez à pied et traversez le petit pont enjambant la Vesle. Puis, tout de suite, empruntez à gauche le sentier des pêcheurs serpentant le long de la Vesle (B).

Juste en face, dans les vieux arbres, la présence des Pics vert et épeiche ne vous laissera pas indifférent. En effet, ils ont choisi chênes et hêtres pour fabriquer leur logis. Chants et tambourinages attireront le regard. Poursuivez le sentier. Au printemps, impossible de résister au charme du chant du rossignol. Le Rougequeue noir pousse sa ritournelle grinçante.

Dans la prairie (C), le Héron cendré est régulier ainsi que l'Hirondelle rustique et le Martinet noir. On peut également apercevoir : Tourterelles des bois et turque, Mésanges charbonnière, bleue, à longue queue, nonnette. Un oiseau court le long d'un tronc : le Grimpereau des jardins. Un peu plus loin, c'est au tour du Roitelet triple-bandeau de montrer sa présence par son chant.

Nous voilà près des aulnes (D). L'hiver, vous y verrez des tarins en grand nombre mais aussi des Pinsons des arbres, Geais des chênes, Choucas des tours, la Sittelle torchepot très bruyante. Dans les fourrés épais, vous entendrez le cri d'alarme du Troglodyte mignon.

Vous verrez également le long de la rivière Pic épeichette, Moineau friquet, Pouillots fitis et véloce, Chevalier guignette et parfois Chevalier gambette.

Maintenant, le sentier débouche sur une route (E). Empruntez-la sur la droite. Dans ce secteur, si vous êtes chanceux, vous verrez le Coucou gris. De chaque côté de la route, n'hésitez pas à traverser la friche : Fauvettes à tête noire, grisette, des jardins. Lieu très intéressant pour s'initier au chant des passereaux : Hypolaïs polyglotte, Pouillots fitis et véloce, Tarier pâtre, Bruant des roseaux.

Poursuivez la route jusqu'au point (F) puis prenez le chemin de halage : la Buse variable, l'Epervier d'Europe et le Faucon crécerelle intéresseront les amateurs de rapaces.

Quelques mètres plus loin, en juin, vous entendrez la Locustelle tachetée, les Rousserolles verderolle et effarvatte.

En (G) : perdrix, alouette, Linotte mélodieuse, verdier, chardonneret, Caille des blés, Bergeronnette grise, Mouette rieuse, Accenteur mouchet, Gobemouche gris, corneille, Pipit des arbres, Corbeau freux, Bruant proyer, Serin cini, faisan, Bruant jaune, Moineau friquet, Canard colvert, Grives draine, musicienne et mauvis sont présents suivant la saison le long du canal. Vous entendrez, dans les peupliers, beaucoup plus souvent le loriot que vous ne le verrez.

Continuez jusqu'à l'écluse (H), tournez à droite et rejoignez le point de départ.

Naturalist

Votre Smartphone est
sous Androïd?

naturalist logoEnregistrez directement vos observations avec NaturaList

Vous êtes ici : Accueil Découverte Où voir les oiseaux en Champagne-Ardenne ? La vallée de la Vesle à Sillery