183.jpg

Abandonné ou pas ?

Les cas "trompeurs" :

Lorsque le printemps revient, la période de reproduction pour de nombreuses espèces est sur le point de commencer... C'est aussi la période où les Centres de Sauvegarde enregistrent leur plus fort taux d'accueil : les promeneurs assidus augmentent leur "chance" de rencontrer un animal en difficulté en passant plus de temps dans les bois ou sur les routes.... Il est peut-être bon de rappeler ici quelques règles, un animal nous paraissant mal en point ne l'est peut-être pas tant que ça!

 

Le faon "abandonné" :

Laissez-le tranquille ! Sa mère n'est pas loin.... Au début de sa vie, le jeune faon, se fatiguant très vite et ne pouvant pas la suivre, l'attend patiemment. De plus, cette méthode dite de "camouflage" des petits sert à leur sécurité et est pratiquée par d'autres espèces, notamment les lièvres... Les emmener loin de leur territoire en pensant bien faire est une grave erreur.

De même, rester juste à côté pour "vérifier que sa mère revient" empêchera cette dernière de le faire. Sentant votre présence, elle ne se manifestera pas. Les faons sont nourris à horaires réguliers et la biche sait très bien quand revenir.

Jeune lièvre

Jeune lièvre essayant de passer inaperçu.

Photo : Bertrane FOUGERE

 

Le petit chat, écureuil ou renard "orphelin" :

Il peut arriver qu'un chaton de Chat forestier, un jeune écureuil ou un renardeau soit aperçu dans un fossé ou dans les bois. Si son comportement n'est pas inquiétant (animal affaibli), loin de céder à la tentation d'aider un petit animal qui vous semble abandonné, passez votre chemin, sa mère n'est pas loin...

ecureuil fl

Jeune écureuil

Photo : Franck Lamand

 

On ne peut cependant faire une généralité de ces situations et si le doute subsiste quant à une potentielle détresse de l'animal découvert, n'hésitez pas à contacter un Centre de Sauvegarde, où des professionnels vous procureront les conseils adaptés à votre situation.

 

La petite chouette "tombée du nid" :

Remettez-la simplement sur une branche hors de portée des prédateurs. Éventuellement, vous pouvez confectionner un « panier » ou placer l'oiseau dans une cagette.
Certains oiseaux (parmi lesquels la chouette Hulotte, victime la plus fréquente de "ramassage" par des particuliers) sortent très jeunes du nid, alors qu'ils ne savent pas encore voler et s'entraînent de branche en branche. Les parents continuent de les nourrir et ils ne sont pas abandonnés.

Jeune Chouette hulotte

Jeune Chouette hulotte.

Photo : Alice RENAUD

 

Le mieux à faire dans bien des cas est donc de passer son chemin après avoir pris soin de percher la petite maladroite (votre "odeur" ne gênera en rien ses parents). Si vous avez un doute sur l'état de santé de l'animal, n'hésitez pas à appeler le Centre de Sauvegarde.
Repasser 24h plus tard pour s'assurer du retour des parents permet de faire le point sur la situation. Soit les parents sont intervenus et le poussin n'est plus en danger, soit l'oiseau est toujours au même endroit et appelle désespérément. Dans ce deuxième cas, placez l'oiseau dans un carton et contactez le Centre de Sauvegarde.

Effraie des clochers

Nichée d'Effraie des clochers.

Photo : Bertrane FOUGERE