bl_rep2301.jpg

Une semaine, une espèce

Choucas des tours

a209 choucas des tours fabrice cahezDate de parution dans le JHM : 10 décembre 2017

S’il fait partie de la famille des corvidés et s’il est souvent confondu avec la corneille noire ou le corbeau freux, le choucas des tours (corvus monedula) s’en distingue toutefois par sa taille légèrement inférieure et par son plumage qui n’est pas entièrement noir, la nuque et les côtés de la tête étant nettement gris.

Le choucas a également la particularité d’avoir un iris blanc, particulièrement visible. Mâle et femelle sont rigoureusement identiques (pas de dimorphisme sexuel) et le couple est uni pour la vie.
Initialement, l’espèce fréquentait exclusivement les falaises et les carrières, ces milieux étant riches en cavités. Faisant preuve d’une grande faculté d’adaptation et étant relativement peu farouche, le choucas s’est progressivement installé dans le voisinage de l’homme pour utiliser ses constructions au profit notamment de sa nidification. Affectionnant les points hauts, il installe son nid dans une cavité pour peu qu’elle soit inaccessible. Composé de matériaux hétéroclites (brindilles, morceaux de bois, mousses, poils, plumes, papiers...), il est confectionné par les deux parents.

Sociable et intelligent


Entre avril et juin, la femelle y dépose de 4 à 8 œufs en général qu’elle va couver de 16 à 18 jours. Alimenter par les deux parents, les jeunes s’envolent un mois après l’éclosion. Comme la plupart des corvidés, le choucas est omnivore : fruits, graines, légumes, insectes, vers, escargots, batraciens ou reliefs de repas...composent son régime alimentaire. Les choucas se nourrissent en journée dans la campagne environnante. Particulièrement sociable, le choucas n’hésite pas à se mêler aux bandes de corbeaux freux et aux corneilles noires sur les lieux d’alimentation mais aussi aux dortoirs qu’ils forment dans les arbres.
Plusieurs études ont montré que les choucas étaient dotés de marques d’intelligence exceptionnelles. Des chercheurs anglais ont ainsi montré qu’ils sont capables d’interpréter les gestes et les regards humains sans apprentissage préalable. Une faculté dont peu de primates peuvent se prévaloir.
Protégée depuis 1989, l’espèce est bien représentée sur l’ensemble du département.

Étienne Clément

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Choucas des tours