197.jpg

Une semaine, une espèce

Buse variable

Date de parution dans le JHM : 21 janvier 2018buse variable1509

Pouvant être d’un brun très foncé ou presque blanche, avec tous les intermédiaires possibles, la Buse variable (Buteo buteo) est l’un de nos rares oiseaux dont le plumage peut varier considérablement d’un individu à l’autre, d’où son qualificatif.

Avec une envergure comprise entre 1,10m et 1,30m pour  50 cm de long environ et un poids de 500 gr à 1,3 kg, c’est un rapace de taille moyenne qui fréquente une grande variété de milieux et que l’on voit souvent posée à l’affût dans un arbre ou sur un piquet de parc. Dotée d’une vue très perçante et d’une très bonne ouïe, elle guette les rongeurs et les taupes qui constituent l’essentiel de sa nourriture mais elle consomme également dans une moindre mesure des mammifères plus gros tels que de jeunes lapins et lièvres, des oiseaux, des amphibiens et des insectes (criquets, sauterelles…) ainsi que des charognes, surtout en hiver quand la nourriture vient à manquer. Les vers de terre peuvent aussi constituer une part importante de son alimentation et il n’est pas rare de la voir marcher dans les pâtures à leur recherche.

Oiseau sédentaire et fidèle à son territoire dans notre région, la Buse voit ses effectifs renforcés par des migrateurs venus de Scandinavie de septembre à février. Les oiseaux qui nichent chez nous commencent à parader dès le mois de février mais la ponte n’intervient pas avant avril. Les jeunes quittent normalement le nid en juillet.

Une espèce protégée  aux effectifs stables

La Buse variable est le rapace le plus commun et le plus visible de notre région. Protégée en France depuis 1972, comme tous les autres rapaces, elle souffre encore parfois de persécution directe. Elle est toutefois perçue positivement, à juste titre, dans de nombreux pays où les agriculteurs disposent dans les champs des perchoirs à son intention pour  favoriser la régulation des populations de campagnols. Le maintien d’un habitat de qualité, avec des prés, des haies, des arbres isolés, des vergers ou des bosquets est la principale mesure à promouvoir pour la préservation de cette espèce comme pour celle de notre petit gibier et de très nombreuses autres espèces.

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer