Une semaine, une espèce

Gallinule poule d'eau

gallinule poule d'eau Date de parution dans le JHM :  30 septembre 2018

De la taille d’un pigeon, 30 à 38 cm de long pour un poids de 250 grammes, la Gallinule poule-d’eau (Gallinula chloropus) se reconnaît à son plumage gris ardoisé en dessous, son dessus brun sombre, ses flancs soulignés de blanc, son bec rouge à pointe jaune et ses longues pattes verdâtres.

Beaucoup plus discrète que la Foulque macroule, qui appartient à la même famille, elle apprécie le couvert de la végétation aquatique, moyennant quoi elle s’adapte à toutes sortes de milieux: étangs, gravières, rizières, bords de canaux mais aussi minuscules mares et parcs urbains dès lors qu’elle n’est pas inquiétée par l’homme. Ses très longs doigts lui permettent de se déplacer sur la végétation flottante à la recherche d’une nourriture très variée qui inclut de nombreuses plantes aquatiques, de petits mollusques, des vers, larves et adultes d’insectes variés, araignées, têtards et alevins...

Trois sortes de nids et des jeunes qui deviennent aides familiaux

Lorsque le couple est formé, le mâle édifie çà et là sur son territoire, des plateformes de parade qui ne résisteront pas longtemps au piétinement. Vient ensuite la construction du nid de ponte, assurée par la femelle avec les matériaux collectés par le mâle. Les 4 à 11 œufs sont couvés pendant 3 semaines environ et les poussins quittent ce nid sitôt la fin des éclosions. Leurs promenades alternent alors avec de longues périodes de repos sur des nids d’élevage, refuges aménagés dans la végétation par leurs parents qui continuent à les nourrir pendant 6 semaines, cette tâche étant sur la fin entièrement dévolue au mâle, la femelle ayant commencé une deuxième nichée. Les petits se nourrissent souvent entre eux et participent souvent aussi au nourrissage de la nichée suivante, apportant même des aliments destinés aux poussins qu’ils donnent à leurs parents.

La Gallinule poule-d’eau est un oiseau très prolifique et adaptable, bien présent dans notre pays. Outre la chasse, les principales menaces potentielles susceptibles de concerner cette espèce sont les activités qui affectent les zones humides et leur végétation ainsi que les phénomènes climatiques tels que les épisodes de froid intense ou les crues printanières qui détruisent les nids. La population de cette espèce est toutefois globalement stable.

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Gallinule poule d'eau