Une semaine, une espèce

Goéland brun

Goeland.brun Date de parution dans le JHM :   18 novembre 2018

Un peu plus petit que le Goéland leucophée, le plus commun dans notre région, le Goéland brun (Larus fuscus) adulte s’en distingue par son dos plus sombre et sa silhouette plus élancée.

Comme ce dernier, il a les pattes jaunes et le bec jaune avec une tache rouge sur la mandibule inférieure, sur laquelle les poussins donnent des coups de bec pour provoquer la régurgitation de nourriture par les parents. Si cette espèce niche sur le littoral atlantique, les individus qui fréquentent notre région au cours de leur migration sont généralement d’origine plus nordique : Pays-Bas, Allemagne, Scandinavie… Les premiers individus peuvent être observés dès le mois de juillet mais c’est en octobre et novembre que l’on a le plus de chances de l’observer sur nos grands lacs. L’hivernage a également tendance à se développer. Pratiquement inconnue dans notre région jusqu’en 1975, cette espèce y est régulière depuis une trentaine d ‘années, ce qui est certainement lié à la forte augmentation de ses effectifs.

Une reproduction synchronisée en colonies

Les Goélands bruns nichent le plus souvent en colonies pouvant atteindre plusieurs centaines de couples. Chacun occupe et défend un territoire suffisamment grand pour que les poussins puissent y marcher sans se faire agresser par les voisins, ceux qui s’aventurent hors de ce territoire risquant de s’y faire tuer.  Mâle et femelle établissent puis renforcent les liens de leur couple en paradant pendant des heures chaque jour puis en construisant ensemble le nid. L’accouplement, accompagné de cris et de mouvements d’ailes bien spécifiques, ne passe pas inaperçu au sein de la colonie et a un « effet contagieux ».  La reproduction est donc synchronisée, ce qui a pour avantage de réduire au minimum la prédation, œufs et poussins étant accessibles aux prédateurs pour une période plus courte. Le Goéland brun met 4 ans pour atteindre l’âge adulte. 3 œufs sont normalement pondus à 2 jours d’intervalle. Le dernier étant plus petit, le poussin qui en sort a moins de chance de survivre que ses aînés surtout quand les adultes ont du mal à trouver de quoi nourrir leur nichée. Ils sont cependant très éclectiques, se nourrissant aussi bien de poissons et d’invertébrés aquatiques que  d’œufs, de jeunes oiseaux, de rongeurs, charognes, amphibiens et reptiles.

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer