grues_eg.jpg

Une semaine, une espèce

Roitelet à triple bandeau

roitelet triple bandeau Date de parution dans le JHM : 31 mars 2019

Ce passereau est le plus petit oiseau de Champagne-Ardenne (de 5 à 7 g) ! Il présente la même taille que son cousin le Roitelet huppé : 9 cm. Son large sourcil est blanc, son trait sourcilier noir, ses bajoues blanches au-dessous de l’œil.

Le mâle a sur la tête un bandeau jaune-orange vif en forme de diadème (qui lui donne son nom), plutôt jaune pâle pour la femelle. Le plumage est jaune-vert et orangé aux épaules. Les ailes noirâtres ont deux raies blanches. Son chant grave est ponctué par un « ssississississi » final. Constamment en mouvement, il se nourrit d’insectes et d’araignées.

Un nicheur commun.

Le Roitelet à triple bandeau (Regulus ignicapilla) se rencontre dans toute la région, en forêt, dans les bosquets ou dans les parcs urbains. Il affectionne les résineux mais peut être observé dans les feuillus. Il apprécie les plantes grimpantes (lierre, clématite).
Le couple s’unit en mars et la période de nidification se déroule d’avril à août. Une ou parfois deux couvées sont possibles. La femelle construit un grand nid sphérique aux parois épaisses et s’ouvrant par un orifice au sommet. Il est composé de mousse et tapissé de crins, de toiles d’araignées et de plumes. Il se situe souvent dans un conifère, une cavité d’arbre ou un mur.
La femelle pond 6 à 8 œufs qu’elle couve deux semaines. Après une vingtaine de jours, les oisillons quittent le nid et gardent leur plumage juvénile pendant trois mois.

Un oiseau discret et méconnu.

En France, les populations de cette espèce sont jugées stables. Mais les informations, sur la densité régionale de cet oiseau, sont rares. Des suivis très précis permettraient d’affiner une estimation de sa présence.
Pour le maintien de la population du Roitelet à triple bandeau, il est important de conserver la végétation sempervirente grimpante ou de sous-bois, en forêt comme dans les parcs et les jardins. Il est également primordial de proscrire, d’avril à juillet, toute taille sévère de lierre arborescent, d’arbustes et de résineux, isolés ou en haie...

Louis Parisel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Roitelet à triple bandeau