190.jpg

Une semaine, une espèce

Faucon crécerelle

faucon crécerelle Date de parution dans le JHM : 26 mai 2019

Ce petit rapace, de la famille des Falconidés, est présent toute l’année dans notre région. Le mâle a la tête, la nuque et les côtés du cou gris bleuté. Comme les autres Faucons, il a une moustache noire. Le bec, crochu, est gris foncé.

Les pattes sont jaunes. Il pèse 200 g et sa taille varie de 31 à 37 cm. La femelle est plus grosse : 220 à 300 g. La tête et la nuque sont châtain clair, rayées de brun foncé.
Il fréquente les milieux ouverts et peu boisés : champs, landes, prairies, zones agricoles, villages et villes.
Le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) vit en solitaire et en couple uniquement lors de la période de reproduction. Cet oiseau agressif défend son territoire en expulsant même des rapaces plus grands que lui.

Un auxiliaire de l’agriculteur.

Il pratique le vol en "Saint-Esprit", c’est-à-dire qu’il s’immobilise sur place en battant rapidement les ailes, la queue en éventail, pour repérer ses proies et ajuster ses piqués.
Il se nourrit de rongeurs : mulots, souris, campagnols et jeunes rats. Il apprécie également les insectes. Il représente un auxiliaire précieux pour l’agriculteur.
Les couples se forment dès mi-février mais les vols nuptiaux sont surtout visibles en mars-avril.
Il niche sur une paroi rocheuse ou dans des bâtiments (fermes, granges, habitations). Mais il utilise, de préférence, des vieux nids de corvidés. La femelle pond de 2 à 6 œufs qu’elle couve, avec le mâle, pendant 28 jours. Les jeunes s’envolent en juin et sont nourris par les parents encore quelques semaines. La Champagne-Ardenne compte 2 500 à 3 000 couples nicheurs. En hiver, une partie des individus nordiques traverse notre pays et certains hivernants s’ajoutent à la population nicheuse régionale qui est majoritairement sédentaire.
Le trafic routier et l’intensification constante des pratiques agricoles demeurent les principales menaces. Sa nourriture dépend des zones herbeuses, des friches, des prairies et des bords de chemins. Ces milieux disparaissant (mises en cultures, broyages ou herbicides), les effectifs du Faucon crécerelle s’en trouvent impactés.

Louis Parisel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Faucon crécerelle