gh3.jpg

Une semaine, une espèce

Lérot

lerot sermaize les bains jp Date de parution dans le JHM : 24/03/2019
Le Lérot (Eliomys quercinus) est souvent confondu avec le Loir gris et inversement. S’ils font partis de la même famille (les gliridés), ils ne sont pourtant guère semblables.

 

 

 

Le Lérot : Un petit bandit masqué !

Le Lérot possède un masque noir qui lui confère une allure inimitable de brigand prêt à commettre quelques larcins. Son pelage est contrasté : gris brun dessous et blanchâtre dessous et sa queue non touffue se termine en pinceau. C’est un bon grimpeur qui peut vivre en forêt mais on le rencontre également dans les haies du bocage et dans les jardins et vergers des villes et villages. Il ne dédaigne pas les strates basses et peut être régulièrement observé au sol. Opportuniste, il possède également des mœurs anthropophiles en s’installant très souvent dans les greniers et les granges. Le plus souvent cavernicole, il installe son nid dans des cavités d’arbres, de murs, de rochers....

En hiver : silence je dors !

Dès octobre le Lérot rentre en léthargie et ce « sommeil » parfois entrecoupé de petits réveils va durer jusqu’en mars où il sortira de sa cachette pour recommencer un cycle. Il n’est pas rare lors des nettoyages hivernaux de nichoirs de tomber sur des Lérots endormis (parfois plusieurs ensemble ce qui montre sa sociabilité à cette période de l’année). Il est alors plus prudent de déplacer le nichoir lors du printemps suivant car même si le Lérot affectionne insectes, baies, fruits et graines...il ne dédaigne pas se nourrir d’œufs. Mieux vaut donc changer « l’adresse » du nichoir....
Le Lérot n’est pas en danger dans nos contrées même si ses habitudes de venir à proximité de l’homme lui occasionnent de nombreux ennuis. Pris par erreur pour une souris ou un rat, il est malheureusement souvent empoisonné ou piégé par erreur.

Christophe Hervé

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer