169.jpg

Une semaine, une espèce

Linotte mélodieuse

linotte mélodieuse Date de parution dans le JHM : 28 avril 2019

Si tout le monde sait ce qu’est une « tête de linotte » peu de gens savent quelle tête a la Linotte mélodieuse (Linaria cannabina), oiseau de la famille des fringillidés qui fréquente nos jardins et nos campagnes.


Un peu plus petite qu’un moineau, 13 cm pour 15 à 22 grammes, la Linotte mélodieuse mâle se reconnaît à sa tête grise, son dos brun et son ventre blanchâtre.. En plumage nuptial, son front, sa poitrine et ses flancs prennent une coloration rosée à rouge écarlate suivant les individus. Le mâle en plumage internuptial et la femelle sont plus ternes et se confondent bien avec le sol où ils cherchent les graines qui composent l’essentiel de leur nourriture. Leur bec court et conique indique qu’ils sont essentiellement granivores mais les jeunes sont presque exclusivement nourris d’insectes, d’araignées et de petits escargots pendant les premiers jours.
Espèce typique de milieux ouverts avec des buissons et des arbrisseaux, la Linotte mélodieuse, qui doit son qualificatif à son chant, effectue 2 nichées par an, la première dès le mois d’avril et la seconde dès le mois de juin, une ponte de remplacement en juillet étant possible en cas d’échec lié à une météo défavorable ou à la prédation. Accompagnée dans ses déplacements par le mâle, la femelle assure seule la construction du nid. Celui-ci, installé à faible hauteur (de 40 cm à 1,5 mètre du sol en général) n’est pas toujours bien dissimulé ce qui entraîne souvent la destruction de la nichée par des prédateurs. C’est cette apparente « insouciance » qui serait à l’origine de l’expression « tête de linotte ».

Une espèce en net déclin

Espèce encore bien répandue en France, la Linotte mélodieuse est toutefois en net déclin ce qui lui vaut d’être désormais inscrite comme « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées. La disparition du bocage et des haies ainsi que l’utilisation généralisée des herbicides sont les principaux facteurs de sa régression auxquels s’ajoutent, dans le sud de la France, des chasses traditionnelles interdites pour la linotte et les autres fringillidés (pinsons, chardonnerets, verdiers...) mais toujours pratiquées.

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Linotte mélodieuse