gh3.jpg

Une semaine, une espèce

Rat des moissons

rat des moissons Date de parution dans le JHM : 14 juillet 2018

Mesurant 5 à 8 cm (sans compter la queue dont la taille égale celle de mon corps), je suis le plus petit mammifère d’Europe. Je ne pèse que 5 à 10 g et je suis le seul animal européen à posséder une queue préhensile (c’est-à-dire que je suis capable de l'enrouler autour des hautes herbes et tiges de céréales en m’y maintenant solidement grâce à cette « cinquième main »).

Je m’installe très souvent dans les champs de céréales ce qui m’a valu une partie de mon nom. Je suis, je suis...je suis le Rat des moissons (Micromys minutus) bien entendu.
Ce petit mammifère aurait valu une fiche question pour Julien Lepers tant il est singulier. Comme beaucoup de ses cousins, ce petit rongeur est le plus souvent pris pour une vulgaire souris ou un petit rat.... Si les gens savaient qu’un tiers des mammifères de notre région sont ce que l’on nomme dans le monde naturaliste des micromammifères (mulots, campagnols, souris, rats, musaraignes...). Cette biodiversité qui nous entoure tous est bien méconnue !

Les champs de céréales... mais pas que

Le Rat des moissons est principalement fréquent dans les hautes herbes (phragmitaies, cariçaies, céréales...). Si on a la chance de l’observer, on découvre un pelage roux jaunâtre à brun roux sur le dessus et blanc sur le dessous. Son régime alimentaire est composé de graines auxquelles s'ajoutent les tiges de plantes et des larves d’invertébrés. Ce petit rongeur confectionne, avec de l'herbe entrecroisée et d’autres végétaux, des nids sphériques de 5 à 6 centimètres de diamètre. L'été, ces nids sont disposés dans la végétation herbacée ou buissonnante entre 20 et 50 cm du sol. L'hiver, ils sont dissimulés dans des endroits plus abrités (haies, buissons...) et plus proches du sol. Entre mai et septembre, les femelles mettent bas plusieurs portées de 4 à 6 jeunes qui seront sevrés à l'âge de 15 jours.

Christophe Hervé

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Rat des moissons