sd5.jpg

Une semaine, une espèce

Circaète Jean-le-Blanc

Circaète jean le blanc Date de parution dans le JHM : 11 août 2019

Hivernant en Afrique, ce grand rapace, pâle, à ailes longues et larges, visite notre région de mars à octobre. Il fréquente les milieux couverts de broussailles et de pierrailles, les prairies, les friches et en août-septembre, les queues des grands lacs-réservoirs quand l’eau vient à se retirer.

Le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) se nourrit de reptiles et plus particulièrement de serpents parmi lesquels, ses proies préférées, les grandes couleuvres.
Il est bien protégé par des plumes épaisses sur les cuisses et des écailles au niveau des tarses, mais il n’est pas immunisé contre le venin des vipères. Son plumage est brun sur le dos contrastant avec les parties inférieures blanches mouchetées de marron. Sa large tête sombre rappelle celle d’une chouette et ses yeux sont jaunes très brillants.
Le Circaète est un spécialiste du vol stationnaire et son envergure importante lui confère une silhouette massive très reconnaissable. La femelle est, comme souvent pour les rapaces, plus grande que le mâle.

Une espèce rare et en déclin

La période de reproduction voit les mêmes couples revenir aux mêmes endroits.
Le nid, petit et léger, tapissé de feuilles ou d’aiguilles de pins, se situe à la cime d’un arbre, dans un bosquet ou un petit bois. La femelle y pond un seul œuf qu’elle couve 45 jours. Elle reste au nid avec son oisillon après l’incubation pendant un mois et demi pour le protéger du froid, de la pluie ou du soleil. Le jeune est indépendant après 70 jours.
Avec 2 400 à 2 900 couples nicheurs en France, le Circaète Jean-le-Blanc connaît une diminution importante de ses effectifs et de son aire de répartition. Les principales causes de cette régression sont l’intensification des pratiques agricoles, la diminution des ressources alimentaires due à la destruction des milieux ouverts naturels (haies, friches, pelouses sèches, chemins enherbés).
Le Circaète, comme tous les rapaces, est protégé. Il figure sur la liste rouge des espèces menacées de disparition dans notre pays. C’est durant l’été 1973 que le dernier couple haut-marnais a été observé près de Joinville.

Louis Parisel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Circaète Jean-le-Blanc