bl_gr6.jpg

Une semaine, une espèce

Sympétrum rouge sang (sanguin)

Sympétrum sanguin Date de parution dans le JHM : 1er septembre 2019

Appartenant à l’ordre des Odonates (du Grec : dent), les Sympétrums se distinguent d’autres libellules grâce à la coloration rougeâtre des mâles mâtures (les immatures et les femelles sont de couleur dominante jaune-brun).

Les pattes sont entièrement noires et l’abdomen, en forme de massue, est renflé à son extrémité. Relativement petit, il mesure 4 centimètres de long pour une envergure de 6 centimètres. Cette espèce est relativement commune dans la région Grand Est comme sur quasiment l’ensemble du continent européen.

Le Sympétrum sanguin (Sympetrum sanguineum) fréquente les eaux stagnantes telles que les mares, étangs et marais ainsi que les cours d’eau à condition que leurs débits soient lents. Il apprécie les milieux aquatiques relativement riches en végétation dont il a besoin pour assurer sa reproduction qui, comme chez tous les Odonates, se déroule en deux phases principales.

De la larve à l’insecte

Pondus dans l’eau, les œufs se transforment après quelques jours en larves aquatiques. Le stade larvaire peut durer deux à trois ans. Durant cette période, elles se nourrissent de larves de moustiques, de têtards ou encore d’alevins. Après plusieurs mues (une douzaine en moyenne), les larves deviennent insectes et émergent de l’eau en s’agrippant aux végétaux. A la dernière transformation, le Sympétrum doit s’extraire en déchirant son ancienne peau (appelée exsuvie). Le jeune imago déploie alors ses ailes et reste ainsi suspendu jusqu’à ce qu’elles se rigidifient. A l’issue de cette ultime phase qui dure une ou deux heures, l’insecte peut alors prendre son envol. Doté d’une morphologie parfaitement adaptée à la chasse, le Symprétum est un redoutable chasseur. Sa tête est extrêmement mobile et ses yeux sont particulièrement perfectionnés. Chassant en plein vol, il saisit ses proies avec ses pattes munies de longues épines avant de les broyer entre ses mandibules puissantes. Bien plus éphémère que la phase larvaire, le stade adulte ne dure que quelques semaines tout au plus.

Étienne Clément

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Sympétrum rouge sang (sanguin)