Une semaine, une espèce

Pyrrhocoris apterus

Pyrrhocoris Date de parution dans le JHM : 22 septembre 2019

Voilà un insecte que toute le monde connaît car très commun dans nos jardins mais dont on sait finalement peu de chose, à commencer par savoir s’il est nuisible ou non pour nos plantes et pourquoi tout le monde le nomme " gendarme", ce qui n’est d’ailleurs pas son seul surnom.

Étymologiquement "pyrrhocoris" signifie : punaise à corps de feu. Les anglais la surnomment ainsi "firebug", la "punaise de feu". Le qualificatif "apterus" indique qu’elle est dépourvue d’ailes. Ce qui n’est pas tout à fait le cas puisqu’elle possède bien des ailes mais ces dernières sont rudimentaires, ce qui ne lui permet pas de voler. Ses différents surnoms découlent de sa morphologie ou de certains de ses comportements. Le terme gendarme, qui est le plus usité, fait référence aux couleurs rouge et noire bien marquées de sa carapace qui rappellent celles des uniformes de gendarmes et gardes d'autrefois. C’est pour ces mêmes raison que cet insecte peut également être appelé "soldat" ou "suisse". Cet affublement n’a rien d’esthétique mais a valeur d’avertissement plus ou moins légitime vis-à-vis d’éventuels prédateurs. Les insectes arborant ces couleurs vives étant réputés immangeables en raison de leur âcreté, voire de leur toxicité. Le Pyrrhocoris est également surnommé "Cherche midi" car il apprécie particulièrement les emplacements ensoleillés.

Inoffensif et utile pour le jardin

Faisant partie des hétéroptères, famille d’insectes qui compte plus de 30 000 espèces différentes, Pyrrhocoris apterus est la punaise la plus répandue en Europe. Elle mesure un centimètre de long en moyenne et contrairement à la plupart de ses congénères, elle est inodore.
Le Pyrrhocoris se nourrit principalement de la chair nutritive de graines (tilleuls, roses trémières, mauves...) qu’il aspire à l’aide de l’éperon (rostre) rigide dont est pourvue sa tête. Nécrophage, il peut également compléter ce régime alimentaire en consommant des cadavres d’insectes (fourmis, pucerons...).
S’agissant de la reproduction, l’accouplement a lieu au début du printemps. La femelle pond une cinquantaine d’œufs mesurant 1 mm qu’elle dissimule sous la végétation ou sous un peu de terre. L’incubation dure une quinzaine de jours. Les larves qui éclosent en mai connaitront plusieurs mues et une hibernation pour réapparaître à l’état adulte au début du printemps suivant.

Étienne Clément

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Pyrrhocoris apterus