sd5.jpg

Une semaine, une espèce

Harle piette

harle piette7017Date de parution dans le JHM : 14 février 2016

Avec son plumage d’un blanc éclatant, son loup noir sur l’œil, sa petite huppe et ses motifs noirs sur la nuque et le dos, le mâle de Harle piette (Mergellus albellus) en plumage nuptial est un canard particulièrement élégant qu’on ne peut confondre avec aucun autre. La femelle, grise, tête marron et joues blanches est également facilement reconnaissable.

Ce petit canard plongeur, 40 cm de long pour 500 à 900 grammes, est originaire de la taïga, la forêt boréale, de la Suède à la Sibérie orientale où il niche aux abords de plans d’eau dans des forêts de feuillus, dans des anciens trous de pics noirs situés jusqu’à 10 mètres de hauteur ou dans des nichoirs. La femelle couve seule  ses 5 à 9 œufs et les jeunes sautent du nid peu après l’éclosion et restent ensuite accompagnés par la femelle.

Ce canard  se nourrit essentiellement de petits poissons, de larves d’insectes aquatiques et de crustacés, de vers et de mollusques ainsi que de végétaux aquatiques.

Le lac du Der, qui en accueille quelques dizaines d’individus de novembre à mars, est le principal site d’hivernage français de cet oiseau. On le trouve généralement en petits groupes, souvent en compagnie d’autres canards plongeurs. Les femelles et les jeunes sont plus nombreux que les mâles qui descendent surtout sous nos latitudes lors de vagues de froid touchant leurs lieux d’hivernage plus au nord.

Avec une population totale d’environ 35.000 individus en Europe du nord-ouest, c’est   une espèce plutôt rare dont le principal ennemi naturel est le vison d’Amérique introduit en Europe  en 1930.

Comme les harles huppé et bièvre et le Tadorne de Belon, c’est un oiseau totalement protégé en France, à essayer de voir dans les semaines qui viennent, en même temps que les premiers migrateurs annonciateurs du printemps.

La semaine prochaine, nous vous présenterons l’un des premiers migrateurs qui regagneront  notre région  : le Tarier pâtre.

Gérard Rolin

 

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer