6.jpg

Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce». Chacun des portraits qui y sont présentés est co-rédigé par la Ligue pour la protection des oiseaux de Champagne-Ardenne et BirDer, entreprise spécialisée dans les sorties ornithologiques.
Retrouver ici, l’ensemble des chroniques déjà publiées pour faire découvrir ou mieux connaître les oiseaux qui fréquentent les plans d’eau, les plaines, les forêts ou encore les villes et les villages de notre territoire.

bruant jaune7023Date de parution dans le JHM : 13 août 2017

Un peu plus gros qu’un moineau et dotée d’une longue queue, le Bruant jaune (Emberiza citrinella) s’en distingue également par son plumage particulièrement spectaculaire en période nuptiale. Le mâle présente une tête et une poitrine jaune vif teintées de brun et de roux

bruant proyer7448 fcDate de parution dans le JHM : 18 juin 2017

La famille des bruants compte une centaine d’espèces réparties dans le monde. Quatre sont nicheuses en Champagne-Ardenne (Bruant jaune, Bruant zizi, Bruant des roseaux et Bruant proyer Emberiza calandra).

Bruant zizi Date de parution dans le JHM : 7 juillet 2019

Ce passereau, généralement sédentaire, ressemble au Bruant jaune. Plus discret, le mâle se différencie par une face rayée, une gorge et un trait sourcilier noirâtres et par la couleur du croupion et des sous-caudales brun-olive terne.

a056 n4 img 6083 5 alain balthazardDate de parution dans le JHM : 16 avril 2017

Revenant de ses quartiers d’hiver africains, c’est vers la fin de mois d’avril que ce gracieux rapace (Circus pygargus) fait son apparition dans notre département pour s’y reproduire.

Date de parution dans le JHM :  7 octobre 2018Busard des roseaux

Pouvant atteindre 1,30 mètre d’envergure pour un poids de 400 à 800 grammes, le Busard des roseaux (Circus aeruginosus) est un peu plus grand qu’une Buse variable mais plus élancé.

eclbusardstmartinfabricecroset

Date de parution dans le JHM : 7 février 2016

Le Busard St-Martin (Circus cyaneus) est le plus petit de nos trois busards et c’est une espèce qui est visible toute l’année en Champagne.

Date de parution dans le JHM : 21 janvier 2018buse variable1509

Pouvant être d’un brun très foncé ou presque blanche, avec tous les intermédiaires possibles, la Buse variable (Buteo buteo) est l’un de nos rares oiseaux dont le plumage peut varier considérablement d’un individu à l’autre, d’où son qualificatif.

Date de parution dans le JHM : 11 février 2018a038 butor etoile francis cauet

Héron mythique de nos étangs, le Butor étoilé (Botaurus stellaris) doit son nom à son chant si particulier, sorte de mugissement audible à plusieurs kilomètres. On peut principalement l’entendre à la tombée de la nuit et avant le début du jour.

Date de parution dans le JHM : 15 avril 2018Caille des blés

L’oiseau qui a inspiré Charles Trenet dans sa chanson « paye tes dettes » était-il la Caille des blés (Coturnix coturnix) ?
Le fou chantant de la chanson français parle d’un oiseau tout en haut d’une branche ... "Ornithologiquement parlant" ce propos ne correspond pas à ce petit galliforme des milieux agricoles qui, au contraire, est toujours blotti dans la végétation et plaqué au sol.

Date de parution dans le JHM : 29 juillet 2018chipeau male

Avec son plumage terne gris et brun, le Canard chipeau mâle peut passer facilement inaperçu. La femelle, quant à elle, ressemble fortement à la cane colvert. Une tache rectangulaire blanche sur leur aile, appelée miroir, souvent visible, permet toutefois de les identifier facilement. Le mâle se reconnaît également à son bec gris foncé.

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce