197.jpg

Actualités

Préservation de la biodiversité : les incohérences de l’Etat

Ligne ferroviaire entre Brienne-le-Château et Vitry-le-François Le 21 mars dernier, soit il y a à peine 1 mois et demi, paraissaient les conclusions de deux études menées par le Muséum National d’Histoire Naturelle et le CNRS sur l’état de conservation des populations d’oiseaux des campagnes françaises. Ces études ont été largement reprises et commentées dans les médias locaux et nationaux. M. HULOT, ministre de la transition écologique a fait une intervention remarquée le mercredi 21 mars devant l’Assemblée Nationale en déplorant le fait que la biodiversité, "tout le monde s'en fiche".

Force est de constater que Nicolas HULOT a raison. Tout le monde s’en fout…. à commencer par l’une des entreprises qui dépend de l’ETAT en l’occurrence la SNCF .

La ligne ferroviaire entre Brienne-le-Château et Vitry-le-François est actuellement l’objet d’importants travaux de broyage de végétaux. Sans remettre en cause l’utilité de ces opérations, la LPO Champagne-Ardenne déplore toutefois leurs mises en œuvre en pleine période de reproduction en ce qui concerne l’avifaune.

Remise en service en 2010, cette voie reste peu utilisée (deux ou trois trains par jour confirme un riverain). On peut donc se poser légitimement la question de l’urgence des travaux et si ceux-ci n’auraient pas pu être engagés dans une période moins sensible.

Fait aggravant la portion de ligne où sont actuellement réalisés ces travaux se situe en partie dans le territoire du Parc Régional Naturel de la Forêt d’Orient et dans la Zone Natura 2000 des Prairies de la Voire et de l’Héronne.

La zone est actuellement fréquentée par de nombreuses espèces en situation de nidification (Pie-grièche écorcheur, Tarier pâtre, Bruant jaune, Linotte mélodieuse ...)

Il va sans dire que les travaux actuellement en cours sur plusieurs dizaines de kilomètres ont un impact particulièrement important et néfaste pour les espèces qui ont trouvé refuge en bordure de la voie ferrée. 

La LPO Champagne-Ardenne a contacté l’Office national de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) qui s’est rendu sur place pour établir un constat.

Notre association a déjà rencontré à plusieurs reprises l’entreprise pour faire évoluer les pratiques vers une gestion de la végétation plus respectueuse de la petite faune et de la faune volante. Il n’est donc pas exclu que la LPO Champagne-Ardenne dépose une plainte contre la SNCF pour destruction d’habitat abritant des espèces protégées.

Vous êtes ici : Accueil La LPO CA Actualités Préservation de la biodiversité : les incohérences de l’Etat