134.jpg

Une semaine, une espèce

Hirondelle de Fenêtre

Date de parution dans le JHM : 23 septembre 2018hirondelle de fenetre gr

Nichant volontiers sur les façades de nos maisons en ville comme dans les villages, l’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbica) est l’un de nos oiseaux les plus familiers. Ses parties inférieures totalement blanches, son croupion blanc et son dessus noir à reflets métalliques bleus permettent de la distinguer facilement de l’Hirondelle rustique, à gorge rousse et à queue plus fourchue ornée de longs brins.

 

Après avoir passé l’hiver en Afrique de l’ouest, au sud du Sahara, les Hirondelles de fenêtre sont de retour dans notre région assez tardivement, rarement avant début avril. Les jeunes individus, nés l’année précédente, arrivent plus tard, parfois seulement début juillet. Le départ vers les sites d’hivernage s’étale entre fin août et octobre.

1 000 boulettes pour un nid

Sitôt arrivés sur leur site de reproduction auquel ils sont assez fidèles, mâle et femelle s’emploient à la construction du nid réalisé en totalité avec de petites boulettes de boue soigneusement disposées pour éviter la présence de bulles d’air qui fragiliseraient la construction. Ce travail a lieu le matin de préférence pour laisser à chaque couche le temps de sécher avant de poursuivre le travail. Il faut jusqu’à 1.000 boulettes, et autant de voyages, pour réaliser un nid !
Totalement insectivore, l’Hirondelle de fenêtre chasse souvent plus haut que l’Hirondelle rustique et capture globalement des insectes plus petits, qu’elle agglomère en petites boulettes pour nourrir ses jeunes. Elle peut chasser jusqu’à 2 km de son nid. Pucerons, mouches et moustiques constituent l’essentiel de ses proies, autant dire qu’elle nous rend de précieux services. Elle est à ce titre protégée et la destruction de ses nids, encore trop souvent pratiquée, est totalement interdite, en période de reproduction bien évidemment mais aussi en dehors de cette période puisqu’elle se contente souvent de rénover un ancien nid. Cette espèce est encore largement répandue mais ses effectifs, en France, ont baissé de plus de 40% depuis 1990, la disparition des insectes étant la première cause de cette régression, suivie par l’urbanisation qui rend la collecte de boue plus difficile.

Gérard Rolin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

 Chaque semaine, le magazine dominical du Journal de la Haute-Marne publie une rubrique intitulée « Une semaine, une espèce ». Les articles sont rédigés par la LPO Champagne-Ardenne et BirDer.
 

logo LPO CA       logo jhm   birder    

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous êtes ici : Accueil Découverte Une semaine, une espèce Hirondelle de Fenêtre